Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=

Activités gouvernementales
COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES
Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 12 septembre 2007

   

Le Conseil des ministres s’est réuni en session ordinaire, hier dans la salle de délibérations au palais de Koulouba sous la présidence de Amadou Toumani Touré, président de la République. Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :

Le Conseil des ministres s’est réuni en session ordinaire, hier dans la salle de délibérations au palais de Koulouba sous la présidence de Amadou Toumani Touré, président de la République. Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :

AU CHAPITRE DES MESURES LÉGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIS :

* AU TITRE DU MINISTÈRE DE L’ÉLEVAGE ET DE LA PÈCHE :

Le Conseil des ministres a adopté deux projets de décrets fixant le cadre institutionnel de gestion respectivement du Programme quinquennal d’aménagements pastoraux et du Programme quinquennal d’aménagements aquacoles.

Pour promouvoir le développement et la gestion rationnelle des ressources pastorales et aquacoles dans notre pays, le gouvernement a adopté, en juin 2007, deux programmes quinquennaux couvrant la période 2008-2012. Il s’agit d’une part du Programme quinquennal d’aménagements pastoraux et d’autre part du Programme quinquennal d’aménagements aquacoles.

Le premier programme vise à établir les conditions d’un développement durable de l’élevage à travers la réalisation d’actions destinées à améliorer l’alimentation et la santé du bétail, à faciliter la mobilité du cheptel et à améliorer la gestion des ressources pastorales.

Le second programme se fixe pour objectifs de promouvoir l’aquaculture et d’accroître ainsi la production de poissons. Pour y parvenir, il est prévu notamment des aménagements de mares, la construction d’étangs aquacoles, l’intégration irrigation-aquaculture dans les aménagements hydro-agricoles, le renforcement des capacités des acteurs de la filière.

L’adoption des présents projets de décrets a pour objet d’instituer les organes qui auront en charge la gestion des deux programmes. Pour chaque programme, la fixation des orientations, la coordination et l’évaluation sont assurées par un Comité national de pilotage au niveau national et des Comités régionaux de concertation au niveau de la région et du District de Bamako. Ces organes sont composés de représentants des structures et des acteurs concernés.

L’exécution des programmes est confiée respectivement à la Direction nationale des productions et des industries animales et à la Direction nationale de la pêche.

* AU TITRE DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DE LA COOPÉRATION INTERNATIONALE :

Le Conseil des ministres a adopté les projets des textes relatifs à la ratification de l’accord de prêt, signé à Bamako le 28 août 2007 entre le gouvernement de la République du Mali et la Banque ouest africaine de développement (BOAD), pour le financement partiel du projet d’aménagement et de bitumage de la route Bandiagara-Bankass-Koro frontière du Burkina Faso.

Par le présent accord, la Banque ouest africaine de développement octroie à notre pays un prêt d’un montant de 4,5 milliards de Fcfa. Ce prêt est destiné à assurer une partie du financement du projet de construction et de bitumage de la route reliant Bandiagara à la frontière du Burkina Faso en passant par Bankass et Koro, d’une longueur de 159 km.

La construction de cette route, qui appartient à la fois au réseau routier prioritaire de la CEDEAO et à l’un des axes du réseau communautaire de l’UEMOA, va permettre d’accélérer le processus de désenclavement intérieur et extérieur de notre pays. En particulier, elle va contribuer à dynamiser les échanges entre le Mali et le Burkina Faso et faciliter l’accès à des ports de la sous-région.

A titre de précision, le coût total du projet de réalisation de la route est de 20,563 milliards de Fcfa pour le financement desquels interviennent d’autres partenaires financiers.

Koulouba, le 12 septembre 2007

Le Secrétaire Général du Gouvernement

Fousseyni SAMAKE

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009