Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=

Activités gouvernementales
CONSEIL DES MINISTRES
Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 24 octobre 2007

   

Le Conseil des ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 24 octobre 2007 dans sa salle de délibérations au palais de Koulouba sous la présidence de Modibo Sidibé, Premier ministre. Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :

Le Conseil des ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 24 octobre 2007 dans sa salle de délibérations au palais de Koulouba sous la présidence de Modibo Sidibé, Premier ministre.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :

AU CHAPITRE DES MESURES LÉGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIRES :

* AU TITRE DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DE LA COOPÉRATION INTERNATIONALE :

Le Conseil des ministres a adopté les projets de textes relatifs à la ratification de deux accords de crédit, signés à New Delhi (Inde) respectivement le 13 avril 2007 et le 14 août 2007 entre la République du Mali et Export-Import Bank of India (EXIM Bank) pour le financement partiel du projet d’interconnexion des réseaux électriques du Mali et de la Côte d’Ivoire .

Par les présents accords, Export-Import Bank of India (EXIM Bank) contribue au financement du projet d’interconnexion des réseaux électriques du Mali et de la Côte d’Ivoire qui s’inscrit dans le cadre de la réalisation du Système d’échanges électriques en Afrique de l’ouest (WAPP) et du développement du secteur énergétique de notre pays.

Le premier accord, signé le 13 avril 2007, porte sur l’octroi à notre pays d’un crédit d’un montant de 30 millions de dollars des États-Unis, soit 14,145 milliards de Fcfa environ.

Le second accord, signé le 14 août 2007, a pour objet l’attribution à notre pays d’un crédit d’un montant de 45 millions de dollars des États-Unis, soit 21,229 milliards de Fcfa environ.

Ces prêts sont destinés à financer la fourniture et l’installation de matériels et équipements des lignes de transport et des postes de transformation électriques haute tension.

La réalisation de ces infrastructures va permettre de renforcer les capacités énergiques de notre pays et assurer la couverture des besoins croissants en énergie électrique des populations dans les meilleures conditions de prix et de sécurité.

* AU TITRE DU MINISTÈRE DES FINANCES :

Le Conseil des ministres a adopté un projet de décret portant approbation des avenants n°1 à trois marchés relatifs aux travaux d’aménagement du Programme de mise en valeur des plaines du Moyen Bani (phase I).

Le Programme de mise en valeur des plaines du Moyen Bani est une des composantes du programme d’aménagement de 50 000 hectares en maîtrise de l’eau, lancé par le gouvernement en vue d’accroître la production agricole, renforcer la sécurité alimentaire et réduire la pauvreté.

Dans le cadre de la mise en ?uvre de la première phase dudit programme, le gouvernement a conclu, en 2005, trois marchés avec l’entreprise CGC portant sur l’exécution des travaux relatifs respectivement à la réalisation du barrage-seuil de Talo et ses ouvrages connexes (lot 1), l’aménagement des plaines de Woloni et de Tounga (lot 2) et les aménagements routiers (lot 3).

Cependant, lors de l’établissement de plans d’exécution et au cours de l’exécution même de ces différents travaux, il est apparu nécessaire d’apporter des modifications pour tenir compte des réalités du terrain et consolider davantage certains ouvrages.

Aussi, il a fallu exécuter des travaux supplémentaires consistant notamment en l’augmentation des volumes de béton, de déblai et de remblai, l’augmentation de la profondeur des forages, l’introduction du géotextile dans le filtre de la digue.

Les avenants sont passés à cet effet pour des montants respectifs de 1,040 milliard de Fcfa environ pour le lot 1, 339 millions de Fcfa environ pour le lot 2 et 480 millions de Fcfa environ pour le lot 3.

Le financement est assuré par la Banque africaine de développement (BAD) à hauteur de 100% pour les lots 1 et 2, le Fonds de l’OPEP à hauteur de 66,08% et le Budget national pour 33,92% en ce qui concerne le lot 3.

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009