Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Nouvel article

   

DISCOURS DU DOYEN DU CORPS DIPLOMATIQUE AU MALI, L’AMBASSADEUR DE L’ETAT DE PALESTINE, A L’OCCASION DE LA CEREMONIE DE PRESENTATION DES VŒUX DU NOUVEL AN 2007,A SON EXCELLENCE MONSIEUR AMADOU TOUMANI TOURE, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU MALI, CHEF DE L’ETAT mercr

Excellence Monsieur le Président de la République,

Nous voilà réunis, comme à l’accoutumée, pour la présentation solennelle des vœux du nouvel an. Cependant, la cérémonie de cette année est singulière. En effet, le Nouvel An coïncide avec l’Aïd El Adha.

Permettez-nous, en ces deux occasions, de présenter à votre Excellence, au Gouvernement et au peuple frère du Mali, ainsi qu’à votre famille et à vos proches collaborateurs, au nom des Ambassadeurs, des Chefs de Missions Diplomatiques et Consulaires, des Représentants résidents des Organisations Internationales ainsi qu’en mon nom propre, tous nos vœux les plus sincères de santé, de bonheur, de paix et de prospérité.

Cette cérémonie nous offre l’opportunité d’exprimer nos impressions par rapport à l’action gigantesque que vous menez pour le développement du Mali.

Avant de commencer, nous voudrions saluer l’Homme. L’Homme de paix, de consensus, de conviction, d’actions jointes à la parole, à l’écoute et au service des autres. Toutes les missions qui vous ont été confiées et toutes les distinctions qui vous ont été décernées avant votre accession à la Présidence en sont l’éloquente illustration. Elles sont la preuve indéniable de votre engagement au service de la paix et du bien-être des populations.

Permettez-nous de souligner en vous deux grandes qualités : celle d’être idéaliste en même temps que celle d’être très pragmatique. Une combinaison qui fait que les rêves deviennent réalité.

Excellence Monsieur le Président,

Vous avez, ,dès le début de votre mandat, fait de la réduction de la pauvreté votre priorité à travers l’application du cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CLSP), permettant d’enregistrer des progrès significatifs. Ainsi de grands chantiers de votre politique de développement ont été ouverts dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, l’accès à l’eau, l’habitat, l’éducation, l’emploi, l’agriculture, la décentralisation, la justice, le désenclavement et l’industrialisation.

Au titre de la Sécurité alimentaire, le Mali a connu ces dernières années des difficultés liées à la crise ivoirienne, à la hausse des prix du pétrole, à la baisse des prix du coton et à des prix élevés des céréales, conséquence du déficit pluviométrique et des invasions acridiennes. Il faut saluer l’intervention de l’Etat à travers la modération de la fiscalité sur les produits pétroliers, son implication et son appui financier à la filière coton, la constitution de stocks nationaux de sécurité pour contrer les déficits céréaliers. Tout ceci a permis d’adoucir la conjoncture et de contenir les prix. Permettez-nous de souligner, malgré ces difficultés, un taux de croissance, constaté en 2005 et 2006, avoisinant les 6%.

Au même titre, il faut noter la reconstitution du Stock National de Sécurité (SNS), la mise en place de stocks d’intervention, la création de banques de céréales et le démarrage du Programme National de Sécurité Alimentaire (PNSA) pour ainsi assurer la sécurité alimentaire des populations les plus vulnérables. Les résultats très encourageants de la campagne agricole 2006-2007 ont permis d’obtenir un bilan céréalier excédentaire de 264 000 tonnes.

Au titre de la santé, des progrès tangibles ont été enregistrés. La multiplication des infrastructures socio-sanitaires, des centres de santé communautaires, des centres de santé de référence, des hôpitaux Mère-Enfant, la gratuité de la césarienne : toutes ces réalisations contribuent à une meilleure accessibilité aux services de santé et à la diminution de la mortalité maternelle et néo-natale.

L’accent a été également mis sur la lutte contre le VIH, à travers le dépistage et la prise en charge des personnes infectées du VIH. En témoigne également la récente inauguration du laboratoire ’’SEREFO’’ de recherche et de formation sur le VIH/Sida et la tuberculose, premier du genre dans la sous-région ouest africaine. Enfin, dans le cadre de la lutte contre le paludisme, un point encourageant est à signaler puisque le Male a été désigné comme bénéficiaire d’une enveloppe octroyée par les Etats-Unis pour la période 2008-2013 dans le but de réduire de moitié la mortalité liée au paludisme.

Dans le cadre de l’accès à l’eau, il faut signaler toutes les actions entreprises notamment les forages, l’adduction d’eau, les canalisations, les châteaux d’eau qui ont permis d’améliorer sensiblement l’accès à l’eau. On a recensé ces 5 dernières années plus de 2 500 projets hydrauliques. A noter également le démarrage de la seconde phase du Programme Régional Solaire (PRS) dont l’objectif est d’améliorer la desserte en eau potable de 800 000 personnes dans cinq régions du Mali.

Nous voudrions également souligner les efforts qui sont faits dans le cadre de l’électrification et de la couverture téléphonique des zones rurales dont la promotion est indéniable.

Excellence Monsieur le Président,

Au titre de l’habitat, les réalisations sont éloquentes.

En 2003, dans votre message de nouvel an adressé à la Nation malienne, vous aviez annoncé la mise en place d’un programme de construction de 3 500 logements sociaux. Aujourd’hui, trois ans plus tard, il est recensé la construction de 2 413 logements dans toutes les régions du pays, en plus de plusieurs chantiers en cours de réalisation. Nous ne pouvons que vous féliciter d’une telle réalisation en si peu de temps et qui offre ainsi à des milliers de personnes des habitations sûres et décentes.

En ce qui concerne l’éducation, des avancées ont été accomplies dans la scolarisation des enfants avec une réduction significative des écarts entre filles et garçons. La construction de centaines de nouvelles classes, l’éclosion un peu partout de lycées et groupes scolaires, la construction des nouveaux locaux du Rectorat de l’Université et son équipement ainsi que l’achèvement prochain des nouveaux locaux des Facultés de Sciences Juridiques et de Sciences Economiques, l’adoption des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans l’éducation, la culture de l’excellence, la signature de l’Accord de Partenariat pour une Ecole apaisée et performante traduisent votre ferme volonté d’instaurer une formation de qualité. Nous vous encourageons vivement à continuer dans cette voie.

Excellence Monsieur le Président,

Vous n’avez cessé de mettre l’accent sur l’importance d’une politique cohérente de l’emploi et favorisant l’initiative des jeunes. L’emploi des jeunes qui conditionne selon vous la paix et le développement du Mali, l’élevant presque à une question de sécurité nationale.

La création de l’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE), de l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (APEJ) et d’un mécanisme de financement, le Fonds National pour l’Emploi des jeunes (FNEJ), ont permis à des milliers de jeunes de bénéficier de formations et de stages de qualification, de financer ou garantir des milliers de projets à travers tout le pays et de créer des milliers d’emplois. Relevons, au passage, la hausse de l’indice salarial contribuant ainsi au mieux-être des travailleurs.

Votre solidarité permanente avec les couches vulnérables vous a amené cette année à soutenir des centaines de commerçants détaillants en leur ouvrant les portes de nouveaux horizons.

Excellence Monsieur le Président,

Nous abordons un thème qui vous est cher. Un des piliers de votre action : l’agriculture. Vous rêvez d’une « Révolution verte », à savoir, passer d’une agriculture de subsistance à une économie agroindustrielle à grande valeur ajoutée.

C’est dans ce sens qu’a été adoptée en 2006 la Loi d’Orientation Agricole (LOA) marquant votre ambition de faire de l’agriculture le levier de la croissance de l’économie malienne et de faire du Mali un exportateur de produits transformés.

Vous proposez pour ce faire 2 axes : la mécanisation de l’agriculture et la maîtrise de l’eau. En ce qui concerne le 1er axe, vous avez récemment procédé à la distribution de plus de 500 tracteurs équipés et vous projetez la construction de 2 usines d’assemblage de tracteurs contribuant du coup à la création de nombreux emplois.

Quant au 2ème axe, au titre du programme d’aménagement de 64 000 hectares, 73% du programme a déjà été accompli, auquel il faut ajouter la maîtrise de la technologie des pluies provoquées.

Enfin, rappelons que le Mali est retenu par Sasakawa Global 2000 comme pays de concentration de son intervention en Afrique francophone. Tous ces faits nous portent à dire que la « Révolution Verte » est amorcée.

Pour ce qui est de la décentralisation, d’importants moyens financiers ont été mis à la disposition des collectivités locales pour permettre une plus grande implication des élus locaux afin qu’ils se portent au devant des préoccupations essentielles des populations des collectivités et assurent ainsi le développement des communes. Dans cet élan, vous procéderez, aujourd’hui-même, à la remise d’un véhicule de liaison à chacun des Préfets des cercles du Mali.

En fin, de 2002 à nos jours, ce sont plus de 4 500 projets qui ont été réalisés dans le domaine des infrastructures socio-économiques de base contribuant à l’amélioration de l’accès à l’eau, à la santé, à l’éducation.

Votre attachement à la justice et aux Droits de l’Homme est, encore une fois, confirmé par la dotation, aux institutions judiciaires et de la Médiature, de bâtiments de fonction de haut standing, améliorant ainsi leur capacité à oeuvrer pour rendre la justice.

Au titre du désenclavement, celui-ci se poursuit de manière régulière depuis 2002. Il faut mettre au titre des réalisations de l’année écoulée : le pont de Wabaria sur le fleuve Niger à Gao, le pont de Siraninkoto dans le cercle de Kati, les routes Kayes-Kidira ; Tombouctou-Tonka-Diré-Goundam ; Didiéni-Goumbou-Nara ; Kita-Krouninkoto-Diangounté Camara ; Bougouni-Yanfolila et Gao-Ansongo-Labbézanga sans oublier le canal de Tombouctou financé et construit par la Libye.

Concernant l’industrialisation, dans votre élan pour vitaliser, dynamiser le secteur industriel et densifier le tissu industriel du Mali, ce sont des dizaines d’entreprises qui ont été créées. Vous et Votre Gouvernement avez déployé beaucoup d’efforts et mis en place des moyens pour stimuler et promouvoir l’investissement privé et l’initiative des jeunes.

On peut également mentionner l’ouverture de plusieurs sites industriels d’extraction et d’exploitation aurifères, permettant ainsi d’augmenter la production d’or du Mali. De plus, la stabilité que connaît le Mali, ainsi que l’avenir prometteur de ses ressources minières et pétrolières, suscitent l’intérêt croissant des investisseurs étrangers. Vous avez créé une dynamique qui, nous en sommes sûrs, portera ses fruits assez rapidement.

Enfin, nous ne terminons pas sans relever que le tourisme et la culture connaissent un essor et tendent à faire du Mali une destination culturelle et touristique de plus en plus prisée.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Nous sommes témoins des progrès accomplis dans ces différents secteurs contribuant ainsi à l’amélioration significative des conditions de vie des populations et au renforcement de la confiance accordée au Mali par ses partenaires techniques et financiers.

Pour ce qui concerne l’amélioration des conditions de vie, nous aimerions citer les propos de la Très Honorable Gouverneure Générale du Canada, lors de sa visite au Mali, en novembre passé, disant ceci : « le Mali est en train d’émerger sur tous les plans ».

Quant au renforcement de la confiance accordée au Mali, existe-il meilleure preuve que ces deux gigantesques enveloppes attribuées au Mali, chacune pour une période de 5 ans, dans le cadre de son développement par le Millenium Challenge Corporation (MCC) et par l’Union Européenne (10ème FED) en récompense et reconnaissance de la bonne gouvernance et de la maturité démocratique du Mali ? Permettez-nous, ici, de reprendre les propos tenus par Louis Michel, le commissaire au développement de l’Union européenne, lors de votre récente visite à Bruxelles : ’’le Mali est un exemple de bonne gouvernance. Un pays champion de notre coopération en Afrique’’.

Nous saisissons cette occasion pour vous féliciter, vous et votre Gouvernement, de ce succès qui permettra de réduire la pauvreté et de contribuer au développement du Peuple malien.

De plus, la dynamique d’envergure que vous avez enclenchée au niveau des relations internationales et diplomatiques, au service du développement du Mali, a été couronnée, cette année, fruit de vos multiples voyages d’Etat de par tous les continents, par les visites d’Etats de nombreux Chefs d’Etat au Mali et par l’ouverture de trois nouvelles ambassades à Bamako : celles du Danemark, de l’Espagne et du Vénézuela.

Il est vrai que le Mali est cité en exemple par la Communauté Internationale de par sa gestion démocratique et son implication dans la résolution pacifique des conflits. Mais il faut reconnaître que le Mali est en train d’acquérir une dimension de grand avenir.

Revenons sur la résolution pacifique des conflits, dont le dernier exemple en date est la signature des Accords d’Alger, par lequel, face au spectre d’une nouvelle rébellion en mai 2006, vous avez refusé de tomber dans la passion et dans un conflit durable. Nous saluons votre clairvoyance, votre patience et votre engagement du côté de la paix.

Le Mali connaît aujourd’hui une paix sociale et il y souffle un vent d’espoir. A l’approche des élections législatives et présidentielles, nous émettons les vœux que celles-ci se déroulent dans la sérénité, la responsabilité et la paix ; démontrant à cette occasion la maturité du processus démocratique et des acteurs politiques du Mali ainsi que toute la sagesse, la dignité et l’humilité qui caractérisent si bien le Peuple malien.

La paix sociale et la stabilité établies aujourd’hui au Mali, socles du développement, sont l’œuvre d’un homme véritablement épris de paix, un homme dont la foi en son peuple est inébranlable. Que Dieu vous apporte sa bénédiction dans l’œuvre de construction du Grand Mali, Maliba.

Pour terminer, Excellence Monsieur le Président de la République, nous vous réitérons ainsi qu’à votre Gouvernement, au peuple frère du Mali, à votre Famille et à vos proches collaborateurs, tous nos vœux de santé, de bonheur, de paix et de prospérité.

Nous voudrions saisir cette opportunité pour vous remercier, pour l’attention que vous manifestez à l’égard du Corps Diplomatique, pour votre disponibilité et votre coopération. Nos remerciements vont également au peuple frère du Mali pour sa chaleur et son hospitalité.

AW SAN BEE SAN BEE Bonne et heureuse année 2007

Vive le Mali Vive l’amitié et la coopération entre les peuples !

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009