Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=

Activités gouvernementales
CONSEIL DES MINISTRES DU 03 SEPTEMBRE 2008
Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 03 septembre 2008

   

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 3 septembre 2008 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la Présidence de son Excellence Amadou Toumani TOURE, Président de la République.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 3 septembre 2008 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la Présidence de son Excellence Amadou Toumani TOURE, Président de la République.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :

AU CHAPITRE DES MESURES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES :

* AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE : Le Conseil des Ministres a adopté les projets de textes relatifs à la ratification de l’Accord de financement additionnel du Projet Régional de facilitation des transports et du transit en Afrique de l’Ouest, signé à Bamako le 17 juillet 2008 entre la République du Mali et l’Association Internationale de Développement (IDA).

Par le présent accord, l’Association Internationale de Développement octroie à notre pays un crédit d’un montant de 24 millions 600 mille Droits de Tirages Spéciaux, soit 16 milliards 722 millions de FCA environ.

Ce prêt va contribuer au financement du Projet Régional de facilitation des transports et du transit en Afrique de l’Ouest qui a pour objectifs d’une part d’améliorer l’accès du Burkina Faso et du Mali aux ports du Ghana en facilitant la circulation le long du corridor Téma-Ouagadougou-Bamako et d’autre part d’améliorer le fonctionnement des ports.

Il est prévu dans le cadre de ce projet notamment les réalisations ci-après :

-  la réhabilitation et le renforcement des tronçons essentiels du corridor dont le tronçon Sikasso-Hèrèmakono ;

-  la construction d’aires de repos ;

-  la conception et la mise en œuvre de plans d’actions spécifiques pour la sécurité routière le long du corridor ;

-  le renforcement des capacités des douanes et des structures chargées des transports le long du corridor pour améliorer le suivi, la gestion et la sécurité des transports de marchandises en transit.

* AU TITRE DU MINISTERE DES FINANCES :

Le Conseil des Ministre a adopté un projet de décret portant approbation du marché relatif à la construction de 100 puits citernes pour le compte du Programme d’Hydraulique Villageoise dans le Plateau Dogon (Phase II).

Le Programme d’Hydraulique Villageoise dans le Plateau Dogon s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et du développement durable. Il vise à satisfaire les besoins en eau potable et à améliorer les conditions de vie dans le plateau dogon à travers la réalisation d’infrastructures hydrauliques et d’assainissement.

La phase II du Programme a pour objet la consolidation et l’extension des actions de la première phase par la mise en place de certaines infrastructures hydrauliques et d’assainissement.

Le présent marché, conclu dans ce cadre, porte sur la construction de 100 puits citernes dans les communes du cercle de Bandiagara.

Le marché est attribué, après appel d’offres, à l’Entreprise CHIC-MALI pour un montant de 1 milliard 130 millions de FCFA et un délai d’exécution de 18 mois.

Le financement est assuré par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) à hauteur de 87% et le Budget National 13%.

* AU TITRE DU MINISTERE DE LA CULTURE :

Le Conseil des Ministres a adopté deux projets de décrets portant classement dans le patrimoine culturel national de la Grande Mosquée du vendredi de Niono et de l’Espace culturel du Yaaral et du Dégal.

Le patrimoine est l’héritage légué par les générations qui nous ont précédé et que nous devons transmettre aux générations futures.

Le patrimoine culturel inclut à la fois le patrimoine matériel comme les biens immobiliers et mobiliers ( monuments, sites, œuvres d’art etc.) et le patrimoine culturel immatériel tels les traditions orales, les rituels et évènements festifs, les représentations, les connaissances et le savoir-faire des communautés ou des groupes.

La protection et la sauvegarde du patrimoine culturel sont assurées par l’Etat qui procède à cet effet, à l’inscription à l’inventaire et au classement des éléments constitutifs du patrimoine.

Les présents projets de décrets sont pris en vue de classer dans le patrimoine culturel national la Grande Mosquée du vendredi de Niono et l’Espace Culturel du Yaaral et du Dégal.

La Grande Mosquée du vendredi de Niono (Région de Ségou) est un édifice religieux dont les travaux de construction ont été confiés en 1948 à une équipe de maçons originaires de Djenné. Elle a été agrandie entre 1955 et 1956 et en 1959.

La mosquée couvre une superficie de 725 mètres carrés et se fait remarquer par son minaret principal et trois autres minarets.

La mosquée est un chef d’œuvre de l’architecture en terre soudanaise. A ce titre, elle a remporté le premier prix d’Aga Khan à Istanbul en 1983 et a été inscrite à l’inventaire des biens reconnus d’intérêt historique en 2001.

Avec son classement, la mosquée va pouvoir bénéficier de mesures de sauvegarde et de promotion.

L’espace culturel du Yaaral et du Dégal désigne dans le delta intérieur du Niger les festivités marquant les traversées du fleuve par les troupeaux de retour de la transhumance.

Ces pratiques sont réglementées par un code établi par l’empereur peul du Macina Sékou Amadou en 1821.

Diafarabé est le point de départ de la série des fêtes de traversée des troupeaux. Cette fête est appelée YAARAL.

De Diafarabé, les troupeaux se dirigent vers Dialloubé en suivant des pistes à bétail. Le Dégal Dialloubé boucle la série des festivités. Il s’agit d’un défilé de troupeaux sur terre ferme qui donne le signal d’entrée dans les vastes pâturages à bourgou.

Les festivités du Yaaral et du Dégal, qui attirent des foules toujours nombreuses, sont annuelles et donnent lieu à de nombreuses expressions culturelles : concours du plus beau troupeau, musiques et danses.

L’espace culturel du Yaaral et du Dégal joue une fonction sociale, culturelle et symbolique éminente pour les peuls du delta et les autres communautés de la région.

C’est pourquoi, à la demande du Mali, il a été proclamé chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité par l’UNESCO en 2005.

Le classement de ce espace culturel dans le patrimoine culturel national va contribuer à assurer à ces festivités une renommée et une pérennité certaines.

AU CHAPITRE DES COMMUNICATIONS ECRITES :

* AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE :

Le Conseil des Ministres a examiné une communication relative aux conclusions de l’examen du Mali dans le cadre de l’Examen Périodique Universel du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies.

La situation des droits de l’homme au Mali a fait l’objet d’examen devant le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies du 15 au 19 mai 2008 à Genève.

Cette évaluation qui rentre dans le cadre de l’Examen Périodique Universel, un nouveau mécanisme institué au sein du Conseil des Droits de l’Homme, s’est déroulée en présence d’une Troïka composée du Brésil, du Japon et de Maurice.

Notre pays était représenté par une délégation conduite par le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux qui a présenté le rapport national préparé pour l’occasion.

La présentation de ce rapport a été suivie d’un dialogue interactif entre le groupe de travail du Conseil des Droits de l’Homme et la délégation malienne.

La majorité des 43 intervenants ont, tout en saluant les progrès réalisés par le Mali en matière de démocratie, de promotion et de protection des droits de l’homme, soulevé un certain nombre de questions et fait des recommandations.

A l’issue des débats, le rapport sur l’examen du Mali a été adopté par le groupe de travail le 19 mai 2008 et par le Conseil des Droits de l’Homme le 13 juin 2008.

Le prochain passage du Mali à l’examen périodique universel aura lieu en 2012.

Koulouba, le 03 septembre 2008

Le Secrétaire Général du Gouvernement

Fousseyni SAMAKE

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009