Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=

NOUVEL AN 2009
Vœux du Corps diplomatique et consulaire au Chef de l’Etat

   

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat,

La cérémonie solennelle du Nouvel An 2009 qui nous réunit aujourd’hui, nous offre le privilège et l’insigne honneur de présenter à Votre Excellence, au Gouvernement et au peuple frère du Mali, ainsi qu’à Votre famille et à Vos proches collaborateurs, au nom des Ambassadeurs et Chefs de Missions Diplomatiques et consulaires, et en celui des représentants résidants des Organisations Internationales accréditées auprès de Votre Excellence, ainsi qu’en mon nom propre, nos très vives et chaleureuses félicitations.

Nous Vous formulons nos meilleurs et sincères vœux de santé, bonheur, de paix, de prospérité et de succès dans l’accomplissement de la haute et noble mission que le peuple malien Vous a confié pour conduire sa destinée.

JPEG - 245.3 ko
SEM ABDERRAHIM Ahmed ABOURABAH, Ambassadeur d l’Etat de Palestine, Doyen du Corps diplomatique
Photo Présidence de la République du Mali

Monsieur le Président de la République,

Fidèle à Votre Vision Globale du développement couvrant l’emploi, l’éducation, la santé, l’eau, les infrastructures de base et le désenclavement, Vous avez impulsé Votre Gouvernement par la feuille de route pour l’engager à la réalisation concrète d’un développement économique et social tangible. Les actions et programmes déjà réalisés sont à saluer, car ils répondent aux attentes malgré une conjoncture régionale et internationale difficile.

Vos visites incessantes à l’intérieur du pays, du nord au sud, et d’est en ouest, à l’écoute de la population dans les communes et les régions sont des efforts nécessaires au lien avec la Nation, qui se traduisent par de réelles mise en œuvre sur le terrain : qu’il s’agisse d’adduction d’eau potable, d’extension de l’éclairage public, d’expansion de la téléphonie en milieu rural, de l’édification d’édifices culturels, sportifs, sanitaires, éducatifs et de tribunaux ainsi que l’inauguration des routes du développement et du désenclavement, toute une infrastructure essentiel à l’amélioration des conditions de vie des maliennes et maliens.

- L’inauguration en 2008 de trois stations régionales de l’ORTM à Koulikoro, de Gao et de Tombouctou, en sont un exemple important car elles concourent au rapprochement de ces régions et de leurs populations avec l’ensemble du pays.
- De même, l’inauguration des routes Gao-Asongo-Labezanga,Bougouni, Yanfolila, Kati-Kita, et Djidieni-Diema et de Bamako-Narena, complètent le réseau des corridors routiers qui relient les capitales sous-régionales et ouvre l’accès aux pays voisins, le Niger, le Sénégal la Mauritanie, et la Guinée et participe grandement à la promotion de l’économie nationale pour faire du Mali une plaque tournante du trafic sous-régional, mais diversifiant aussi les voies d’accès du Mali à la mer.

Ainsi Monsieur le Président, Vous avez concrétisé les souhaits de la population en animant la vie des régions désenclavées comme Vous l’avez promis dans Votre programme de développement économique et social.

Monsieur le Président de la République,

Le peuple malien a rencontré des difficultés considérable dans l’approvisionnement céréalier durant la période de soudure de l’année 2008, doublé d’une situation économique difficile résultant des effets collatéraux de la crise économique mondiale, sans oublier les facteurs exogènes comme la hausse des prix du pétrole, des prix des matières de premières nécessité doublée actuellement de la crise financière mondiale.

Vous connaissant, un Homme d’une grande tendresse à l’égard de Votre peuple, d’un patriotisme aigu, un Homme sensible aux problèmes sociaux touchant les pauvres et les défavorisés et face à cette grave situation, Vous avez relevé le défi avec succès et demandé au gouvernement d’inscrire l’autosuffisance alimentaire comme priorité absolue et pris des mesures d’urgence pour subvenir aux besoins des populations maliennes. Notons en particulier le renoncement de l’Etat aux taxes et impôts sur les céréales importés pour réduire et maintenir leur accessibilité aux citoyens.

Les innombrables efforts consentis dans le domaine agricole par le gouvernement sous Votre impulsion pour faire du Mali un pays émergeant dans l’agriculture et la production céréalière, en terme de superficies aménagées et cultivables, de moyens techniques mis à la disposition des paysans (engrais, semences et accès à l’eau et tracteurs) pour accroître la productivité céréalière et assurer la sécurité alimentaire, commencent à donner les fruits escomptées. Soulignons en particulier l’initiative Riz qui a fait une percée spectaculaire dans le système agricole du Mali.

Monsieur le Président,

Dans le domaine de la Santé, Vous n’avez cessé de rassembler les moyens, les efforts inlassables et les infrastructures pour juguler les problèmes de santé que rencontre la population du Mali.

De campagne en campagne, Vous édifiez centres de santé, hôpitaux et centres de recherches et menez la lutte contre le Sida, le paludisme, la poliomyélite. De nouvelles structures de santé ont été ajoutées aux hôpitaux nationaux de Gabriel Touré, du Point G, de Kati et de Sikasso. Vous observez soigneusement les campagnes de vaccination pour diminuer la mortalité et sauver la vie des enfants du Mali qui vous sont si chers.

Le Forum Ministériel Mondial sur la recherche pour la santé, tenu à Bamako en Novembre dernier, témoigne de l’immense intérêt que Vous accordez à la santé de la population malienne et à l’amélioration du développement humain de façon durable.

C’est le lieu de Vous féliciter de l’obtention, Monsieur le Président, de la certification officielle d’éradication da la poliomyélite, cette maladie invalidante pour les enfants. C’est le résultat de la synergie d’actions et l’engagement politique que Vous avez impulsé dans le domaine de la santé qui a toujours caractérisé Votre action social.

Egalement, je voudrais saisir cette occasion pour Vous féliciter de la nomination de Monsieur Michel SIDIBE par le Secrétaire Général de l’ONU au poste de Directeur Exécutif de l’ONU SIDA. C’est une reconnaissance de l’engagement du Mali pour la solidarité internationale et la santé dans le monde.

Monsieur le Président,

L’élan de création d’emploi pour les jeunes continue son ascension et son ancrage, comme Vous l’avez souhaité dans Votre P.D.E.S. Durant les trois dernières années, plusieurs milliers de nouvelles recrues dans la fonction publique ont été intégrés. Et plusieurs dizaines de milliers de jeunes ont reçu des formations et un appui financiers pour créer des emplois à travers l’APEJ. Aussi, la création de la taxe emploi-jeune pour la contribuer aux projets en faveur des jeunes.

C’est un effort inlassable que Vous déployez avec le gouvernement pour réduire la pauvreté et créer des emplois pour les jeunes en luttant contre le chômage.

De même, l’élan de construction de logements sociaux dans toutes les villes du Mali se poursuit avec ferveur, pour assurer un logement décent pour les couches défavorisées.

Excellence Monsieur le Président,

Concernant l’Education, dans la recherche d’un système éducatif performant et d’une école apaisée dans un enseignement de qualité répondant aux objectifs de développement socio-économique du Mali, une vision partagée de la mission de l’école est nécessaire, afin d’œuvrer ensemble pour sortir l’école malienne du cycle des perturbations et de mettre en place un système éducatif à la dimension des ambitions du Mali. Les partenaires de l’école doivent être animés d’enthousiasme et de responsabilité patriotique pour sauver les générations et trouver ensemble les moyens de rendre l’école à l’école.

Comme Vous l’avez dit Monsieur le Président, « les efforts déployés et consenti par le gouvernement, toutes les réalisations de ces dernières années scolaires et universitaires n’ont pas suffi à guérir l’école… »Base de toute transformation qualitative, l’école malienne devrait tirer meilleur profit des sages et appropriées recommandations issues des laborieux travaux. Ce forum sur l’éducation constitue une première marche commune vers une école réconciliée avec ses propres valeurs et avec celles qui ont toujours fait la grandeur de la nation malienne.

S’agissant de la corruption et de la délinquance financière, le phénomène, comme Vous l’avez dit Monsieur le Président, est si complexe et pernicieux. Malgré les réformes engagées pour circonscrire le phénomène, la lutte contre la corruption et la délinquance financière doit être un combat vigoureux pour arrêter l’érosion financière, pour moraliser l’être corrupteur et corrompu qui n’agit que pour son intérêt propre. Egalement, il est important de préserver les ressources humaines et financières...et surtout de préserver les intérêts socio-économique, politique et culturel qui distinguaient le Mali.

Le diagnostic, sans complaisance du phénomène, qui s’est dégagé du Forum et les solutions concrètes préconisées constituent la clé de voûte de la lutte contre cette gangrène, conformément à la lettre de cadrage que Vous avez adressé au gouvernement et à la déclaration de politique générale du Premier Ministre. Vous pouvez être fier du travail accompli par ce forum et son Président.

Monsieur le Président de la République,

.Nous Vous félicitons du dialogue républicain instauré avec toutes les composantes de la classe politique nationale et la société civile, sur les grandes questions de la nation, sur les orientations et les décisions que le gouvernement met en œuvre dans son action pour traduire le P.D.E.S. en réalisations concrètes au bénéfice de la population malienne.

.La tenue à Bamako de la Conférence des experts du mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) est une illustration de la volonté du Mali de se soumettre au mécanisme d’évaluation pour déceler les forces et les faiblesses de la gouvernance, et de la crédibilité de l’action publique afin de corriger les insuffisances et renforcer les acquis démocratiques.

La remise du rapport du comité d’experts chargé de la réflexion sur la consolidation de la démocratie au Mali est un évènement important de l’analyse approfondie du corpus social et politique de la pratique démocratique, afin d’insuffler une nouvelle dynamique du processus démocratique, tout en dosant savamment les valeurs sociales modernes et celle léguées par l’histoire séculaire institutionnelle du Mali, à travers la déclaration du Kurukanfuga.

.L’adoption par l’Assemblée Nationale, le 14 Juillet 2008, du projet de loi portant rectification du protocole relatif au mécanisme de prévention, de gestion et de règlement de conflits adopté par la CEN-SAD, à Bamako le 5 Mai 2004, constitue un bouclier sécuritaire conte la multiplication des facteurs d’insécurité dans la bande Sahélo-Saharienne qui est confrontée à différents types de menaces, notamment la circulation anarchique des armées, au terrorisme et à la criminalité transfrontalière, qui freinent le développement économique de la zone et entravent la paix au nord du Mali et du Niger.

Monsieur le Président de la République,

Forçant l’admiration des observateurs par Votre sincérité, Votre clairvoyance et Votre engagement personnel, et le don de soi en faveur du développement économique et social du Mali et Votre engagement pour la paix ainsi que Votre sagesse, font du Mali un partenaire apprécié et un pays écouté sur le plan régional et international.

Sur le plan international, Vous avez mené une activité politique et diplomatique intense couvrant tous les continents. Vous avez effectué des visites d’Etat et d’amitié dans de nombreux pays amis, dans tout les continents, et participé à un nombre important de conférences internationales.

Sur le continent Africain, les sommets de l’Union Africaine à Sharm El Sheikh, de la CEN – SAD au Bénin de la CEDEAO et de l’UEMOA ont été marqués par Votre présence et Votre dynamique et efficace.

Lors des Jeux Olympiques, Vous vous êtes rendu à Beijing pour marquer l’amitié entre la Chine et le Mali, et apporter le message de soutien et d’encouragement de toute la nation aux sportifs maliens.

L’inauguration du centre d’informations et de gestion des migrations (C.I.G.E.M), par Votre Excellence, est le fruit de coopération entre le Mali et l’Union Européenne afin de parvenir à une approche globale de la problématique migratoire basée sur les liens entre migrations, emploi et développement.

Votre participation à la TICAD IV au Japon et au XIIème Sommet de la Francophonie au Québec marque aussi Votre diplomatie dynamique à l’échelle internationale.

Il est le lieu de saisir l’occasion pour Vous féliciter chaleureusement, Monsieur le Président, pour le choix de l’Université de Moncton au Canada qui Vous à attribué le titre de Docteur Honoris Causa, en tant qu’ardent défenseur de la démocratie, de la paix, des droits de la personne, mais aussi en récompense de Votre diplomatie, courtoisie et pour Vos actions humanitaires.

Votre participation au Sommet Afro-Turc à Ankara est un jalon dans le cadre de coopération pour un partenariat Afrique-Turquie, et une ouverture des relations politique, économique et culturelle. Enfin, Votre participation à la 3ème édition des Journées Européennes tenues à Strasbourg, témoigne de Votre souci pour la réussite de la décentralisation comme processus essentiel et inéluctable pour atteindre les objectifs de millénaire pour le développement et comme un facteur incomparable de cohésion social, de paix, de sécurité et de stabilité.

Nous sommes de Votre avis, que les crises actuelles dans le monde résultant du capitalisme ultra-financier doivent céder la place à l’investissement productif et à l’économie réelle pour permettre aux pays en développement l’émergence et à l’Afrique un meilleur équilibre.

Vous avez le droit, Monsieur le Président, de revendiquer au nom du Mali, l’héritage politique et culturel des empires formés dans l’histoire du Mali, dont la charte de Kouroukanfuga de 1236 qui inspire la démocratie malienne.

Excellence Monsieur le Président,

Nous saluons la tenue à Bamako, en Novembre dernier, de la conférence sur la sécurité, la paix et lé développement dans la région sahélo-saharienne pour définir les stratégies qui pourraient permettre de prendre en charge toutes les menaces afin d’instaurer un développement durable dans cette zone pour établir la coopération sécuritaire transfrontalière et le renforcement de la coopération bilatéral et régionale pour créer les conditions propices à l’instauration d’un environnement de paix et de stabilité afin de faire de la région sahélo-saharienne un espace de développement intégré.

Nous nous réjouissons de Votre implication pour libérer les otages Autrichiens et Vous félicitons de cet exploit d’avoir redu la liberté à ces deux otages. De même, de la libération de 44 militaires maliens détenus en otage au Nord-est de la région de Kidal.

Nous Vous assurons, Monsieur le Président, de notre soutien et de notre sympathie et nous présentons aux familles des soldats tombés sur le champ d’honneur et au peuple malien ainsi qu’à son gouvernement, nos condoléances les plus attristées et prompt rétablissement aux blessés, suite à l’attaque perfide de Nampala.

Le dialogue pour la paix et la patience pour aboutir à la paix sont toujours utiles pour épargner le sang des fils du pays pour réussir la paix et le développement au Mali et particulièrement eu Nord du Mali conformément aux Accords d’Alger. Vous êtes proches de la victoire qui arrivera au bout d’une heure de patience comme dit l’adage.

Nous rendons un vibrant hommage à Votre constant engagement pour la paix et le dialogue, à Votre courage et Votre patience de prophète.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Je voudrais saisir cette solennelle occasion pour Vous remercier pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité légendaire du Mali, réservé au Président de l’Etat de Palestine, Son Excellence Monsieur Mahmoud ABBAS, lors de sa visite au Mali en Mars 2008 et pour le soutien indéfectible du peuple et du gouvernement du Mali sous Votre sage et clairvoyante direction et pour la solidarité au peuple palestinien dans sa lutte pour sa liberté et son indépendance malgré les moments difficiles qu’il connait à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

Excellence Monsieur le Président,

Premier Diplomate du Mali, Vous avez réussi à enclencher une dynamique et mobiliser une amitié profonde à l’échelle internationale en faveur du peuple malien et de son développement.

Qu’ils nous soit permis de Vous remercier sincèrement, pour les égards et les facilités constantes dont nous faisons l’objet dans Votre pays ami, pour Votre permanente disponibilité, Votre coopération et Votre assistance au Corps Diplomatique, et pour Votre adhésion personnelle à une meilleure coopération unissant le Mali à nos pays et à nos peuples.

Nos pensées et nos vœux en cette Nouvelle Année, vont au Peuple ami et frère du Mali, pour que l’année 2009 puisse lui apporter plus de paix, plus de progrès et de prospérité. Nous saisissons cette occasion pour lui présenter, à travers Votre auguste personne, nos sincères remerciements, pour son hospitalité légendaire, dont chacun de nous apprécie la qualité et la profondeur.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Puisse Dieu guider Vos pas vers un avenir radieux pour le peuple malien. Que l’année 2009 concrétise, Excellence, tous Vos souhaits et qu’ALLAH, le Tout Puissant, exauce tous Vos vœux.

Puisse ALLAH, le Tout Puissant, Vous renouveler cette heureuse occasion avec plus de félicité, de bien être, et couvrir de Sa Grâce et Sa Bénédiction Votre personne et l’ensemble des membres de Votre Gouvernement ainsi qu’à tous vos collaborateurs et proches, et l’ensemble du peuple frère du Mali, et je Vous dis Aw Sanbee Sanbee Monsieur le Président.

Bonne et Heureuse Année
Vive le Mali ! Vive l’amitié et la coopération entre les peuples !

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009