Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | LE PRESIDENT

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=

FETE DE L’ARMEE 2009
Discours de son Excellence Monsieur Amadou Toumani TOURE, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées

   

JPEG - 70.7 ko
L’adresse du Chef de l’Etat à l’occasion de la Fête de l’Armée
Photo Présidence de la République du Mali

Officiers Généraux ;

Officiers Supérieurs ;

Officiers ;

Sous-Officiers ;

Militaires du rang des Forces Armées et de Sécurité,

Nous célébrons ce 20 janvier 2009 le 48ème anniversaire de notre Armée Nationale.

Cette commémoration est toujours pour nous un moment de fierté, de communion avec notre Armée qui jouit de toute l’estime et de la considération de la Nation.

Elle est également pour nous une occasion privilégiée de souvenir et de profonde reconnaissance envers nos aînés, autorités politiques et militaires de l’époque.

Je veux nommer le Président Modibo KEITA et son parti, l’Union Soudanaise RDA ainsi que le Général Abdoulaye SOUMARE, premier Chef d’Etat-major Général de notre Armée.

Avec clairvoyance, courage et un sens élevé du sacrifice, ils ont mis sur pied une Armée Nationale et républicaine, entièrement dédiée à la défense des intérêts supérieurs du Mali.

Nous associons à cet hommage tous nos anciens combattants et victimes de guerre.

Officiers ;

Sous-Officiers ;

Militaires du rang des Forces Armées et de Sécurité,

Cette date importante de l’histoire de la République du Mali intervient dans un contexte où nos Forces Armées et de Sécurité sont activement engagées sur le terrain dans la défense de l’intégrité du territoire national et la sécurisation à l’intérieur de nos frontières.

Toute la Nation s’incline avec moi devant la mémoire de nos soldats tombés sur le champ d’honneur et souhaite prompt rétablissement aux blessés.

Chef Suprême des Armées et soldat moi-même, je mesure la difficulté et la délicatesse de la mission qui est exécutée avec le professionnalisme et le discernement requis, dans la gestion d’une crise entre les fils d’une même Nation.

Nos Forces Armées et de Sécurité n’ont jamais cédé à l’amalgame ; elles sont restées un rempart sûr pour toutes les populations des zones troublées.

Je veux leur réaffirmer, ici, toute ma satisfaction pour la conduite des opérations militaires en cours. Tous les moyens opérationnels seront mobilisés, car la sécurisation de notre pays n’a pas de prix.

Cependant, la fermeté dans la défense des intérêts supérieurs de la Nation et de l’intégrité du territoire national s’accompagnera toujours d’une volonté sincère de rechercher, dans la paix et la concertation, des solutions appropriées aux problèmes posés.

L’Accord d’Alger est le cadre idoine de ce dialogue pour tout ce qui touche au développement des Régions du Nord de notre pays.

C’est le lieu de se féliciter du processus en cours pour le retour dans le dit Accord des éléments de l’Alliance des Forces du Changement.

Le Mali, par ma Voix, adresse ses vifs remerciements à Son Excellence Abdelaziz BOUTEFLIKA et à l’Algérie, pays facilitateur, pour son engagement en faveur du règlement de la crise.

L’implication positive de personnes-ressources dans les Régions du Nord, singulièrement de la Région de Kidal, mérite également d’être soulignée et saluée.

Officiers,

Sous-Officiers,

Militaires du rang des Forces Armées et de Sécurité,

La volonté et la détermination des Forces de Sécurité dans leur mission de protection des personnes et de leurs biens, méritent toute notre reconnaissance.

La lutte contre l’insécurité et le banditisme transfrontalier doit être poursuivie et encouragée, avec l’aide et le concours de nos populations.

Je voudrais, ici, adresser nos chaleureuses félicitations aux Forces de Sécurité (la Gendarmerie Nationale, la Garde Nationale et la Police Nationale), pour les actions efficaces menées au cours des mois écoulés.

Les Douanes maliennes ont confirmé les bons résultats obtenus l’année dernière dans la lutte contre le trafic de stupéfiants.

Les saisies de drogue se sont poursuivies avec l’appui des Forces de Sécurité. J’adresse mes félicitations et mes encouragements à l’Administration des Douanes pour sa vigilance.

Les Services de Protection de la Nature (les agents des Eaux et Forêts) accomplissent une mission importante de protection de l’environnement et de préservation de notre cadre de vie. J’invite le Gouvernement à accorder une attention particulière à leurs conditions de travail.

Officiers,

Sous-Officiers,

Militaires du rang des Forces Armées et de Sécurité,

Dans le Projet pour le Développement Economique et Social, j’ai fait de la lutte contre l’insécurité routière une des priorités de mon mandat. Malheureusement, les statistiques sont toujours élevées ; mais, nous pouvons nous réjouir de la prise de conscience grandissante des populations devant le fléau des accidents de la route.

Nous devons accentuer les campagnes de sensibilisation sur les bonnes pratiques en matière de sécurité routière, sans jamais renoncer aux mesures coercitives indispensables pour une meilleure protection des usagers de la route.

Le Gouvernement veillera à l’application diligente des mesures prises pour un respect plus rigoureux du Code de la route.

J’attends de l’Agence Nationale de la Sécurité Routière, qui vient d’être créée, une meilleure coordination de toutes les initiatives visant à faire baisser significativement l’insécurité routière et ses conséquences douloureuses sur la vie de nos populations.

Comment parler des accidents de la circulation sans une mention spéciale à nos unités de Protection Civile pour leur abnégation à porter secours aux victimes ?

L’installation de postes de secours routier dotés d’ambulances à Sofara, Tominian, Marakacoungo, Dièma et bientôt à Nièna, a contribué à réduire les délais d’intervention des Sapeurs Pompiers et à sauver de nombreuses vies humaines.

Ce programme va s’élargir progressivement à tous les axes routiers.

Je tiens à rendre hommage à la Fondation THIAM pour la construction et l’équipement d’un service d’urgence performant au Centre Hospitalier Universitaire Gabriel TOURE.

Je félicite les nombreuses associations qui se mobilisent pour la vulgarisation des messages de prévention en matière de sécurité routière et les exhorte à continuer dans cette voie pour faire reculer le fléau.

Officiers ;

Sous-Officiers ;

Militaires du rang des Forces Armées et de Sécurité,

La Fête de l’Armée est un jour d’hommage à l’engagement remarquable, de nos soldats en mission :

- à l’intérieur du pays
- comme à l’extérieur, loin de leurs familles pour les besoins du maintien de la paix, dans des pays en conflit ou en transition vers la paix.

Leur sens du devoir fait la fierté de notre Nation.

J’ai également une pensée fraternelle, en ce jour, pour les éléments de nos Forces Armées et de Sécurité qui souffrent de maladies. Je leur souhaite un prompt rétablissement.

Officiers Généraux ;

Officiers Supérieurs ;

Officiers ;

Sous-officiers ;

Militaires du rang des Forces Armées et de Sécurité,

En 48 ans d’existence, notre Armée Nationale a acquis de la maturité. Elle s’est affirmée comme un creuset de notre identité nationale par la diversité des hommes et femmes qui servent en son sein.

Elle a gagné en vitalité par le recrutement massif de jeunes. Les Forces Armées et de Sécurité se signalent aussi par l’exemplarité de la politique du genre.

Ces mutations prouvent bien que nous sommes engagés à bâtir l’Armée de nos besoins plutôt que de conserver l’Armée de nos habitudes. Cette grande ambition exigera de nous la poursuite de la modernisation de l’outil de défense et la consolidation de la discipline, de l’éthique et de la cohésion au sein des Forces Armées et de Sécurité.

Ce sont là des valeurs essentielles que je vous invite à observer en permanence et avec la plus grande rigueur.

Vive l’Armée au service de la République !

Je vous remercie !

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009