Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | LE PRESIDENT

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=

Visite d’Etat du Président HU Jintao au Mali
Discours de S.E.M. Amadou Toumani TOURE, Président de la République, Chef de l’Etat, à la pose de la première pierre du 3ème Pont de Bamako (Sotuba, le 13 février 2009)

   

Son Excellence Monsieur le Président de la République Populaire de Chine,

Monsieur le Premier Ministre,

Honorable Président de l’Assemblée Nationale du Mali,

Mesdames, Messieurs les Ministres,

Mesdames, Messieurs les Présidents ou Représentants des Institutions de la République,

Distingués Membres de la Délégation Chinoise,

Honorables Invités,

Mesdames, Messieurs,

Ce vendredi 13 février 2009 restera une date mémorable dans l’histoire des relations sino-maliennes avec la pose de la première pierre du 3ème Pont de Bamako. Au moment où nous nous apprêtons à accomplir ce geste fort, il me vient à l’esprit une autre date, celle du 04 novembre 2006.

C’était à Beijing, dans l’une des salles d’audiences du Palais du Peuple, qui accueillait le Sommet Chine-Afrique. Je sais combien vous étiez sollicité ce jour-là, Monsieur le Président, par les nombreuses délégations qui avaient fait le déplacement dans votre pays.

Par amitié, j’ai été parmi les premiers que vous avez reçus. Et vos premiers mots ont été pour me souhaiter un Joyeux anniversaire, car le 04 novembre est effectivement mon jour anniversaire.

Instruit par le pragmatisme de votre discours prononcé quelques minutes plus tôt dans la salle, qui allait droit à l’essentiel et au concret, je n’ai pas mis du temps à vous exposer les attentes prioritaires du Mali, avec en tête la construction d’un 3ème Pont pouvant contribuer à rendre plus fluide le trafic routier à Bamako.

Monsieur le Président,

Vous aviez pris note des requêtes formulées. Votre réponse positive nous est parvenue au bout d’un mois, par voie diplomatique. La République Populaire de Chine s’engageait à construire le 3ème Pont de Bamako !

Cet accord formel a été suivi de l’envoi, quelques mois après, à Bamako d’un groupe d’experts pour effectuer les études relatives au projet, en collaboration avec des Techniciens maliens.

Nous savons tous que cette phase préparatoire d’un chantier aussi important aurait pris plus de temps que celui écoulé avant le démarrage des travaux aujourd’hui.

C’est parce que vous nourrissez une grande amitié pour le Mali que tout est allé si vite.

La ville de Bamako, dont la population est estimée aujourd’hui à près de 2 millions d’habitants, est traversée, comme vous avez pu le constater Monsieur le Président, par le fleuve Niger dans le sens Ouest-Est.

Sur la rive gauche est situé le quartier des affaires, des administrations publiques et des Institutions de la République. L’aéroport international de Bamako cohabite avec des quartiers résidentiels sur la rive droite.

La liaison entre les deux rives est assurée actuellement par deux ponts (le Pont des Martyrs et le Pont Fahd) qui sont très souvent saturés, entraînant des embouteillages pendant les heures de pointe.

Le site du 3ème pont, ici à Sotuba, est à environ 7 km en aval du Pont des Martyrs.

Le 3ème Pont contribuera à :

- L’élimination des encombrements à l’entrée et à la sortie de Bamako,
- L’allègement de la congestion des rues de la ville,
- L’amélioration de la sécurité routière et du cadre de vie des habitants et,
- L’esthétique urbaine.

Monsieur le Président,

Ce Pont, dont nous ouvrons le chantier, est un Don de la République Populaire de Chine au Mali. Il constitue l’un des plus grands chantiers de génie civil jamais réalisés au Mali.

Je suis sûr que tout le monde se pose la même question : mais combien ça coûte ?

Nos amis chinois se sont gardé de nous le dire.

Pour eux, ce pont est une marque d’amitié ; une telle marque a certes un coût, mais ce coût ne se divulgue pas.

L’occasion me paraît opportune pour remercier la République Populaire de Chine pour les 3 stades que nous venons d’inaugurer dans des veilles moyenne à l’intérieur du Mali, pour les 10 Maisons de la Femme et de l’Enfant en construction à Bamako et dans toutes nos capitales régionales.

On peut ajouter à cette liste les deux Ecoles d’Agriculture et d’Elevage réalisés à M’Pessoba et à Sévaré ainsi que l’hôpital National de Yirimadio dont les travaux démarreront très bientôt.

C’est aussi le lieu de saluer les entreprises Chinoises de Bâtiments et Travaux publics pour la compétence et la diligence dont elles font montre dans la construction de routes, de ponts, et d’aménagements divers.

Quant à la Société CGGC, chargée de la construction du 3ème Pont, elle peut compter sur la disponibilité du gouvernement et des services techniques concernés par le projet.

Monsieur le Président,

Je tiens à vous dire, ici solennellement, au nom du Peuple Malien et de nos Institutions que la République Populaire de Chine pourra toujours compter sur l’amitié fidèle et indéfectible du Mali.

Merci d’avoir rehaussé l’éclat de cette fête par votre présence. Merci au vaillant peuple de Chine.

Je vous remercie de votre aimable attention !

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009