Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Visite du président Touré à Bruxelles : L’AIDE DE L’UE NE SERA PAS AFFECTÉE PAR LA CRISE

   

Le commissaire au développement et à l’action humanitaire, Louis Michel, l’a réaffirmé en marge d’un colloque sur la culture

Le colloque "Culture et création : facteurs de développement" a débuté hier à Bruxelles en Belgique, en présence du chef de l’État, Amadou Toumani Touré, et du commissaire au développement et à l’action humanitaire de l’Union européenne, Louis Michel. A la cérémonie d’ouverture, Amadou Toumani Touré, seul président africain francophone invité à participer à ce grand rendez-vous culturel de l’Union européenne qui prend fin aujourd’hui, a mis l’accent sur le riche patrimoine culturel de notre pays dans ses aspects matériel et immatériel. Il a expliqué à ce propos le concept du "djatigiya", l’expression de l’hospitalité à la malienne et évoqué les Biennales artistiques et culturelles qui traitent des thèmes d’actualité, notamment la paix et la sécurité, pour renforcer la cohésion nationale.

Le chef de l’État a parlé également des sites touristiques, invitant l’assistance à visiter ces curiosités de notre pays. Situant la contribution de la culture à la richesse nationale, le président Touré a souligné que le secteur avait créé 150.000 emplois pour un apport de 2,38% au PIB en 2006. Il a, dans le même ordre d’idées, rendu un hommage appuyé aux artistes qui contribuent au rayonnement du Mali à travers le monde. Il a cité à ce propos Salif Keita, Oumou Sangaré, Ali Farka Touré, Toumani Diabaté, Rokia Traoré qui vient de remporter un trophée des Victoires de la musique en France.

En marge du colloque, le président Touré s’est entretenu avec de hauts responsables de l’UE. Il a ainsi rencontré au siège du Conseil européen, Javier Solana, le haut représentant pour la politique extérieure de sécurité commune. Le président Touré s’est rendu ensuite au siège de la Commission européenne où il a été reçu par Louis Michel.

80% DU MONTANT DE L’AIDE

A l’issue l’entretien, Louis Michel a réaffirmé la volonté de l’UE de soutenir les efforts de développement du gouvernement et l’instauration d’une paix durable dans le nord de notre pays. 80% des montants cumulés de l’aide au développement prévue dans le 10è FED devraient être mobilisés d’ici la fin de cette année, a-t-il assuré.

L’objectif, selon le commissaire européen, est d’aider notre pays à lutter contre la pauvreté. Louis Michel a aussi évoqué la crise économique à laquelle les pays donateurs sont confrontés. Mais la "seule véritable mondialisation est la pauvreté", a-t-il ajouté. C’est pourquoi, dira-t-il, l’UE va continuer à aider les pays en développement malgré la crise économique. « Il n’est pas question que l’UE diminue son aide parce qu’il y a la crise. L’aide va plutôt augmenter en 2010 pour atteindre 69 milliards d’euros. Elle était de 35 milliards d’euros en 2005 et actuellement elle se chiffre à 49 milliards d’euros », a souligné le commissaire au développement et à l’action humanitaire qui a également évoqué la question sécuritaire en indiquant que l’UE est disposée à aider le président Touré à organiser la conférence sur la paix, la sécurité et le développement avec l’implication de l’Algérie et de la Libye.

Le chef de l’État a, pour sa part, salué la contribution de l’UE dans le désenclavement de notre pays. "Ce qui était pour nous un handicap est devenu un atout grâce au désenclavement en cours. Ce désenclavement porte en grande partie l’empreinte de l’UE que je tiens à saluer", a-t-il déclaré avant d’aborder l’épineuse question de la sécurité dans la bande sahélo-saharienne, aujourd’hui envahie par des narcotrafiquants et des intégristes salafistes. La conférence des chefs d’État dans la bande sahélo-saharienne sera très bientôt organisée, a annoncé Amadou Toumani Touré. Les deux diplomates canadiens détenus par un groupe de ravisseurs sur notre territoire se portent bien et l’espoir est permis pour leur libération sous peu, a indiqué le chef de l’Etat.

Le président Touré s’est dit heureux de participer au colloque sur la culture et la création en relevant que notre pays dispose d’une carte de visite extrêmement riche en la matière. Il a cité à ce propos le pays dogon, Djenné et Tombouctou.

Envoyé spécial
M. KÉITA
L’Essor n°16416 du 03 avril 2009

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009