Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | LE PRESIDENT

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


85ème Session du Conseil Exécutif de l’Organisation Mondiale du Tourisme
Discours d’ouverture de de Son Excellence Monsieur Amadou Toumani TOURE, Président de la République, Chef de l’Etat (Bamako, le 07 mai 2009)

   

Mesdames, Messieurs les Membres du Gouvernement,

Mesdames, Messieurs les Représentants des Institutions de la République,

Monsieur le Secrétaire Général par intérim de l’OMT,

Mesdames, Messieurs les Chefs de Délégation,

Excellences Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des Organisations Africaines et Internationales,

Monsieur le Maire du District de Bamako,

Monsieur le Maire de la Commune III du District de Bamako,

Madame la Présidente du Conseil Patronal de l’Industrie Touristique,

Monsieur le Président de l’Association Malienne des Professionnels du Tourisme,

Monsieur le Président de la Fédération Nationale de l’Industrie Hôtelière,

Monsieur le Président de l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers du Mali,

Madame la Présidente de la Fédération Nationale des Artisans du Mali,

Distingués hôtes,

Mesdames, Messieurs,

Je voudrais commencer par souhaiter la plus chaleureuse des bienvenues à l’ensemble des participants à la 85ème Session du Conseil Exécutif de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT).

Qu’il me soit permis d’exprimer toute notre reconnaissance et notre profonde gratitude à l’OMT pour avoir décidé de tenir cette importante Session à Bamako, en terre africaine du Mali. Cette décision est un hommage dont le peuple malien et ses dirigeants sont fiers. C’est aussi, pour nous, un grand encouragement à poursuivre l’effort de développement du tourisme dans notre pays.

Mesdames, Messieurs,

Honorables invités,

Depuis les premières années qui ont suivi notre accession à l’indépendance, le Mali s’est engagé dans la mise en valeur volontariste de ses grandes potentialités touristiques fondées sur un riche patrimoine culturel dont la qualité a été reconnue par l’UNESCO. Cette vision a conduit à l’inscription de plusieurs éléments du patrimoine malien sur la liste du Patrimoine mondial de l’Humanité. Il s’agit :

- des mosquées de Sankoré et de Djingareï Ber de Tombouctou,
- de la mosquée de Djenné,
- du Sanctuaire naturel et culturel du Pays Dogon,
- du Tombeau des Askia à Gao,
- du Jaaral à Diafarabé et
- du Degal à Dialloubé.

Dans ce cadre, de nombreuses actions ont été menées pour définir un champ d’intervention des opérateurs propice à l’épanouissement de l’activité touristique dominée par le secteur privé. La libéralisation de l’économie a permis au tourisme de connaître une embellie pour échapper à la marginalisation dans laquelle il était confiné.

A la faveur de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de Football au Mali, en 2002, les promoteurs touristiques nationaux ont réalisé d’importants investissements pour faire face aux exigences de cette grande manifestation sportive, et offrir au secteur touristique des infrastructures d’accueil adéquates.

Cet élan a été maintenu et renforcé, à partir de 2002, pour faire jouer au tourisme tout son rôle dans le développement économique et social du Mali. Ainsi, sur la période de 2002 à 2008, le nombre d’hôtels a plus que doublé, passant de 218 à 514 unités, offrant du coup 7846 chambres.

Le montant des investissements est estimé à près de 57 milliards de FCFA, contre moins de 25 milliards de FCFA pour la période de 1960 à 2002. Plus de 7.000 emplois ont été créés avec une bonne proportion d’emplois féminins.

La fréquentation de la destination, en nette croissance, est passée de 96.000 touristes à près de 200.000 touristes, générant près de 110 milliards de FCFA de recettes. Cette performance place le tourisme malien au 3ème rang des produits d’exportation, après l’or et le coton.

Mesdames, Messieurs,

Ces résultats remarquables ont été obtenus parce que nous avons décidé d’accorder une attention particulière au tourisme. En effet, notre ambition est de faire du tourisme un secteur créateur d’emplois et générateur de revenus afin de mieux contribuer à la réduction de la pauvreté.

Dans la perspective d’amplifier les performances réalisées, de nouvelles actions seront prochainement entreprises pour faire du Mali l’une des plus grandes destinations de l’Afrique de l’Ouest. Ces actions visent à réaliser un équilibre entre nos objectifs économiques et la sauvegarde du patrimoine culturel.

Notre démarche est un devoir de génération car tous les secteurs d’activités se doivent d’être, aujourd’hui, un modèle d’exploitation judicieuse des ressources afin de préserver notre avenir à tous. Cette exigence nous a incité à travailler activement dans le Groupe de Travail International sur le développement du tourisme durable qui vient de tenir sa dernière réunion au Maroc.

Ce Groupe de Travail a préconisé plusieurs activités pour le développement de nouveaux outils et stratégies pour le tourisme durable. Il a formulé notamment des recommandations politiques qui seront présentées à la Commission du Développement Durable des Nations Unies.

C’est le lieu de saluer et de féliciter l’Organisation Mondiale du Tourisme pour toutes les actions pertinentes qu’elle a menées ces dernières années pour la promotion du tourisme.

Avec d’autres organisations intergouvernementales et les partenaires concernés, l’OMT s’attelle à promouvoir de bonnes pratiques en vue d’apporter une réponse appropriée au changement climatique, conformément au processus engagé par la Déclaration de DAVOS.

Mesdames, Messieurs,

En dépit de cette situation favorable qui a permis au tourisme de se redresser plus vigoureusement au sortir des crises, la conjoncture actuelle est très difficile.

En effet, toutes les économies sont frappées par cette crise, nos marchés sont en déclin, et la croissance de la fréquentation mondiale a été négative, à partir de la seconde moitié de 2008. Il en est de même des recettes.

Je ne doute point que le Comité de relance du tourisme qui a été mis en place par l’OMT formulera des recommandations pertinentes dont la mise en œuvre permettra de circonscrire les effets néfastes de cette crise.

Je voudrais saisir cette occasion solennelle, pour remercier vivement l’OMT pour toute l’assistance qu’elle apporte au Mali pour lui permettre de mieux tirer profit de l’exploitation de son produit touristique.

En souhaitant pleins succès à vos travaux, je déclare ouverte la 85ème session du Conseil Exécutif de l’Organisation Mondiale du Tourisme.

Je vous remercie de votre aimable attention !

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009