Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | LE PRESIDENT

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Discours de Son Excellence Monsieur Amadou Toumani TOURE, Président de la République, Chef de l’Etat, à l’occasion de la remise du Rapport Annuel 2008 du Médiateur de la République (Koulouba, le 08 mai 2009)

   

Madame le Médiateur de la République ;

Monsieur le Ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République,

Mesdames, Messieurs les collaborateurs du Médiateur de la République ; Honorables Invités ;

Mesdames, Messieurs,

Pour la sixième fois consécutive, j’ai le privilège de recevoir, dans les conditions définies par la loi n° 97-022 du 14 mars 1997 instituant le Médiateur de la République, votre rapport annuel.

En cette circonstance, vous me permettrez de vous adresser, à mon tour, à vous-même Madame le Médiateur de la République, mes chaleureuses félicitations, pour la disponibilité et l’engagement qui vous ont caractérisés, dans l’accomplissement de la délicate mission qui est la vôtre.

Madame le Médiateur de la République,

Mon émotion est d’autant plus forte que ce rapport au titre de l’année 2008 est le dernier de votre mandat qui a duré sept ans et au cours duquel, vous avez donné à l’Institution une visibilité et une crédibilité certaines.

C’est pourquoi, j’ai choisi de parler plus des acquis de votre mandat, que du rapport dont la remise est l’objet principal de la présente cérémonie.

Dans votre allocution, vous avez dit, je cite : Le Médiateur de la République est aujourd’hui une Autorité indépendante bien ancrée dans le Paysage Institutionnel de Notre Pays, reconnue en Afrique et dans l’Ensemble de l’Espace Francophone. Fin de citation.

Ceci est tout à fait juste. En effet, vous avez noué des contacts féconds avec des Institutions partenaires étrangères et reçu au cours de votre mandat près de 1.511 réclamations, dont le traitement a abouti à des centaines de propositions et recommandations tendant, soit à donner une réponse à un cas d’espèce, soit à améliorer le fonctionnement des Administrations, soit à renforcer les pouvoirs du Médiateur de la République.

Vous avez, entre autres, préconisé :

- le respect de la légalité administrative ;
- le respect des décisions de Justice ;
- l’amélioration de la qualité des Services Publics ;
- l’introduction dans la Constitution des dispositions énonçant la mission du Médiateur de la République ;
- la possibilité pour le Médiateur de la République de statuer en équité ;
- l’ouverture de la saisine de la Cour Suprême au Médiateur de la République.

Si certaines de ces propositions et recommandations ont déjà reçu des réponses appropriées, les autres sont à l’étude au niveau du Gouvernement que j’invite à plus de diligence.

Madame le Médiateur de la République,

En dressant le bilan largement positif de votre mandat, ce que vous avez tu par modestie ou par pudeur, je voudrais le dire de la façon la plus solennelle.

En réalité, ces résultats dont chacun de nous est fier, ont été obtenus grâce à votre tempérament, votre engagement et votre méthode.

Aujourd’hui, l’Institution bénéficie d’un capital certain de sympathie. Elle est dotée d’un siège et les conditions de travail de ses agents se sont nettement améliorées.

Madame le Médiateur de la République ;

Mesdames et Messieurs,

Pour le travail remarquable accompli et les résultats satisfaisants auxquels vous êtes parvenus, j’exprime à chacune et à chacun de vous, la reconnaissance de l’Etat et de la Nation.

A vous particulièrement, Madame le Médiateur de la République, je dis courage et vous souhaite beaucoup de succès dans vos nouvelles fonctions qui vous donnent, j’en suis persuadé, une nouvelle occasion de servir notre pays au cœur de l’Etat.

A vous, Mesdames, Messieurs les collaborateurs de Madame le Médiateur de la République, vous qui l’avez accompagnée pendant ces sept ans, je vous invite à persévérer dans l’accomplissement des missions confiées à l’Institution, et vous assure de ma disponibilité et de mon appui.

Je vous remercie !

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009