Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Grande mosquée de Ségou : UNE NOUVELLE MERVEILLE

   

Avec ses 4 000 places et ses dépendances, la nouvelle mosquée est l’un de édifices religieux les plus grands et les plus modernes du pays.

L’événement fera date dans l’histoire (ô déjà combien riche !) de Ségou. Les habitants de la ville garderont très longtemps en mémoire cette journée du vendredi 24 juillet 2009, l’inauguration de la nouvelle grande mosquée de la ville. C’est dans la ferveur que des milliers de fidèles ont convergé vers l’infrastructure religieuse qui a été inaugurée par le chef de l’État, Amadou Toumani Touré. C’était en présence de leaders religieux et des autorités administratives et politiques qui ont dans le même temps assisté à la grande prière du vendredi.
La nouvelle Grande mosquée de Ségou a donné fière allure à Bougoufiè, l’un des plus anciens quartiers, situé à l’est de la ville. Bâti sur une superficie de 2 300 m2, l’édifice a coûté plus de 1,6 milliard Fcfa entièrement financés par la Libye à travers l’Association mondiale de l’appel islamique. Le secrétaire général, de cette organisation, Mohamed Ahmed Shérif à la tête d’une forte délégation libyenne, a pris part à la cérémonie d’inauguration. Il était du reste porteur d’un message du Frère Guide de la Révolution libyenne, Mouammar Khadafi qui n’a pas pu faire le déplacement à Ségou pour des raisons de calendrier.

JPEG - 114.6 ko
Le Chef de l’Etat et le Dr. Ahmed Shérif au moment de la coupure du ruban
Photo Présidence de la République du Mali

Le président de la République était arrivé à Ségou aux environs de 11h 40. Il n’a pas tardé à découvrir la nouvelle Grande mosquée, un bâtiment flambant neuf à deux niveaux, comprenant plusieurs salles dont une salle de prière, une salle de conférence, une salle de couture, une bibliothèque, une salle informatique, une école, des boutiques. À côté du bâtiment principal est construit le logement de l’imam. Le système électrique est alimenté par un groupe électrogène de 50 KVA insonorisé. Le maire de Ségou, Ousmane Karamoko Simaga, a salué la réalisation de la Grande mosquée, un projet qui tenait à cœur la population de la Cité des balazan et qui a pu se concrétiser grâce l’engagement du président de la République et du Frère Guide.
Le président du Haut conseil islamique, Mahamoud Dicko, a relevé à ce propos que la construction de l’édifice religieux est le "symbole de l’amitié entre deux pays frères et amis et entre deux hommes" à savoir le président Amadou Toumani Touré et le Frère Guide.
Le ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, Kafougouna Koné, a également mis l’accent sur la symbolique du joyau architectural, avant de magnifier la coopération entre le Mali et la Libye. Le secrétaire général de l’Association mondiale de l’appel islamique a, pour sa part, exprimé la fierté de son pays de contribuer à la réalisation du projet de construction de la nouvelle Grande mosquée de Ségou. "L’Association mondiale de l’appel islamique à travers le monde est fière aujourd’hui de la réalisation de cette mosquée", a-t-il indiqué, ajoutant que l’édifice contribuera davantage au rayonnement de l’islam dans la cité.

UN GRAND JOUR POUR UNE GRANDE VILLE.

Après avoir coupé le ruban symbolique, le président de la République et sa délégation ont assisté dans la grande salle de 4000 places, à la prière collective du vendredi qui était dirigée par l’imam Madani Sada Touré. Interrogé par la presse à l’issue la prière, le président de la République a qualifié l’inauguration de la Grande mosquée de Ségou d’un "grand jour pour une grande ville".
Il a rappelé les circonstances dans lesquelles le projet a été conçu et exécuté. La construction d’un nouvel édifice religieux avait été souhaitée par la population de Ségou depuis très longtemps. La ville dispose désormais de l’une des plus grandes et plus modernes mosquées du pays. L’idée de la réalisation d’une Grande mosquée moderne à Ségou a germé le 3 juin 2005. Amadou Toumani Touré était dans la Cité des balanzan pour inaugurer des logements sociaux. C’était un vendredi, jour de la grande prière collective. Le président de la République s’était alors rendu à l’ancienne « grande mosquée » pour s’acquitter de ses obligations religieuses. À la fin de la prière, il fut approché par les dignitaires religieux de la ville qui lui soumirent leur souhait de disposer d’une vraie Grande mosquée. Amadou Toumani Touré promit de s’investir personnellement pour que la Cité des balanzan ait une mosquée digne de sa réputation religieuse.
Quelques temps plus tard, le chef de l’État se rendit en Libye. Il aborda la question avec le Frère Guide, Mouammar Khadafi. Le principe de doter Ségou d’une Grande mosquée fut aussitôt acquis. C’est l’Association mondiale pour l’appel islamique qui s’en chargera. Dans un premier temps, il avait été prévu de bâtir un édifice de 600 millions Fcfa.
En avril 2006, en route pour Tombouctou où fût fêté le Maouloud, (l’anniversaire de la naissance du Prophète Mohamed PSL), Amadou Toumani Touré et le Frère Guide firent escale à Ségou pour poser la première pierre de la Grande mosquée. Mais le début des travaux connut un retard. Ce retard deviendra paradoxalement un avantage. En effet les dimensions de l’édifice furent revues. Au lieu d’une maison de Dieu d’un coût de 600 millions Fcfa, Ségou aura droit à un imposant édifice avec un centre culturel, une école, un logement pour l’imam et des dépendances commerciales. Le tout revenant désormais à 1,6 milliard Fcfa. Le président de la République Amadou Toumani Touré avait lancé officiellement les travaux le 2 février 2007.
Le chef de l’État a rendu un hommage appuyé au Frère Guide pour avoir tenu promesse. Il a également remercié la population de Ségou et tous ceux qui ont contribué à la réalisation de l’édifice. "Cette mosquée est un don de la Libye. Nous allons nous donner les moyens et ils vont nous accompagner pour son fonctionnement et son entretien. Je pense qu’il faut que chacun de nous fasse en sorte que cette mosquée reste propre", a souhaité le chef de l’État.

Envoyés spéciaux
M. KEITA
H. KOUYATE

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009