Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


DIPLOMATIE : Le Mali et l’Inde sur la voie du renforcement de leur coopération.

   

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Amadou Toumani Touré, a reçu hier, au palais de koulouba, les lettres de créances du nouvel ambassadeur de la République de l’Inde au Mali, SEM Kanjiraparambil Joseph Francis.

C’est dans un décor particulièrement solennel que s’est déroulée cette présentation des lettres de créances. Après avoir reçu le précieux document, le Chef de l’Etat a souhaité la bienvenue au nouvel ambassadeur. ATT s’est réjoui de l’ouverture d’une ambassade de l’Inde à Bamako qui, selon lui, permettra de renforcer davantage les relations de coopération entre nos deux pays. Le Chef de l’Etat a assuré le diplomate indien de sa disponibilité tout au long de la mission du diplomate indien dans notre pays. Comme signe concret du renforcement des relations d’amitié et de coopération entre nos pays, le Président de la République a informé le diplomate indien de la décision du Conseil des ministres de la veille (mercredi 29 juillet 2009) de l’ouverture de l’ambassade du Mali à New-Delhi.

JPEG - 80.6 ko
Le nouvel ambassadeur d’Inde au Mali prononçant la formule rituelle de présentation des lettres de créances au Chef de l’Etat
Photo Présidence de la République du Mali

Prenant la parole à son tour, l’ambassadeur indien a remercié le Chef de l’Etat de la chaleur de l’accueil et l’hospitalité dont il a fait l’objet depuis son arrivée à Bamako. Il s’est réjoui de l’ouverture d’une ambassade du Mali en Inde. Le diplomate a indiqué que son pays a toujours été associé à l’Afrique bien avant l’indépendance des Etats du continent. Pour preuve, le père de l’indépendance de l’Inde, Jawaharlal Nehru, a commencé son combat pour l’indépendance de son à partir de l’Afrique. Le diplomate indien a assuré le Chef de l’Etat de la 6disponibilité de son pays à partager avec le Mali son expérience dans les domaines de l’agriculture, de l’énergie et des nouvelles technologies.
féru d’histoire de la décolonisation des peuples d’Afrique et d’Asie, le Chef de l’Etat a rendu un vibrant hommage à Nehru dont il a salué la grande combativité et le rôle historique qu’il a joué dans la décolonisation à travers notamment le Mouvement des Non-Alignés.
ATT a salué le leadership de l’Inde en tant que pays émergent. Au plan culturel, il a indiqué à son hôte que l’Inde a marqué de nombreuses générations africaines dont la sienne à travers sa riche cinématographie. Et le le Président de la République d’évoquer le célèbre film Mangala, fille des Indes vu et revu par des millions d’africains.

JPEG - 40.1 ko
Echange de cadeaux entre les deux personnalités
Photo Présidence de la République du Mali

La Chef de l’Etat a chargé l’ambassadeur de transmettre aux autorités indiennes la gratitude du gouvernement et du peuple malien pour l’implantation d’une usine d’assemblage de tracteurs au Mali. Grâce à cette usine, a-t-il rappelé, le parc tracteur du Mali se classe au 2ème rang en Afrique de l’Ouest après le Nigéria.
Le Chef de l’Etat a aussi évoqué un projet particulièrement structurant pour notre pays qui implique l’Inde. Il s’agit de l’interconnexion du réseau électrique entre le Mali et la Côte d’Ivoire qui permettra à notre pays d’obtenir de l’électricité à moindre coût.
Le Chef de l’Etat et l’ambassadeur indien ont aussi eu un entretien en tête-à-tête au cours duquel des questions d’intérêt commun ont été évoquées.
L’audience s’est déroulée dans une ambiance très cordiale avec notamment échange de cadeaux.
Ont assisté à l’audience, entre autres, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Moctar Ouane, le Secrétaire Général de la Présidence de la République, Diango CISSOKO, le Directeur de Cabinet du Président de la République, Aliou Oumar Sankaré et le Conseiller diplomatique du Président de la République, mamadou Traoré.

Diarra Diakité & Moussa Sangaré

Le nouvel ambassadeur de l’Inde à Koulouba : UN TOURNANT MAJEUR DANS NOS RELATIONS
l’Essor n°16497 du - 2009-07-31

Les relations diplomatiques entre notre pays et l’Inde ont abordé un tournant décisif. Moins de 24 heures après l’adoption par le conseil des ministres d’un projet de décret de création d’une représentation diplomatique à New Delhi, le président de la République Amadou Toumani Touré a reçu hier jeudi dans le salon « Mali » du palais de Koulouba, les lettres de créance du premier ambassadeur de l’Inde avec résidence à Bamako. Kanjiraparambil Joseph Francis était accompagné de ses proches collaborateurs. C’était en présence notamment du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Moctar Ouane. L’arrivée de l’ambassadeur indien dans notre pays ouvre de nouveaux horizons à nos relations avec le pays de Gandhi. Un projet d’accord de coopération culturelle est en cours de négociation. Les opérateurs privés n’ont pas attendu la création d’un cadre formel pour nouer des contacts. Une convention de partenariat, signée en décembre dernier, a permis à la West African Cement (WACEM) de créer une usine de ciment dans notre pays. Pour un coût prévisionnel de 66 milliards Fcfa, cette unité produira à partir de sa 3è année d’exploitation 1 million de tonnes de ciment par an. Elle devra générer au moins 250 emplois permanents et 1000 emplois temporaires. Les premiers sacs de ciment WACEM arriveront sur le marché à partir de décembre 2011. Par ailleurs, le Mali figure parmi les 8 pays africains qui ont mis sur pied avec l’Inde le "Team 9" en mars 2004. Cette initiative vise à intensifier les interactions entre l’Inde et ces pays africains par le biais de projets dans les domaines de la sécurité alimentaire, des programmes de formation en soins de santé, des infrastructures, de l’électricité et des technologies de la communication et de l’information. Dans le cadre du "Team 9", l’Inde a alloué 500 millions de dollars, soit 250 milliard de Fcfa, à des projets prioritaires. Pour le moment des accords pour un montant 282 millions de dollars, environ 140 milliards Fcfa, ont déjà été signés. Les financements ont été mis à la disposition de ces pays par l’intermédiaire de lignes de crédit à taux préférentiel par EXIM Bank of India. Le Mali a bénéficié d’une enveloppe financière de 27 millions de dollars, soit plus de 13 milliards Fcfa, pour l’électrification rurale, le transport ferroviaire et l’interconnexion électrique entre le Mali et la Côte d’Ivoire. Une autre ligne de crédit de 12 millions de dollars (6 milliards Fcfa), dégagée dans le cadre du "Team 9" a permis d’acheter 300 tracteurs pour notre pays. L’Inde est actionnaire majoritaire de l’usine d’assemblage de tracteurs de Samanko. La République de l’Inde est un pays du sud de l’Asie qui occupe la majeure partie du sous-continent indien. Le nom du pays « Inde » est dérivé de la vieille version persane du mot Sindhu, l’appellation du fleuve Indus en sanskrit. Les textes officiels utilisent également le mot Bharat (mot hindi dérivé du nom sanskrit d’un roi hindou antique dont l’histoire peut être trouvée dans le Mahâbhârata). L’Inde est le second pays le plus peuplé du monde après la Chine avec 1,1 milliard d’habitants. Vingt-trois langues officielles y sont parlées. La langue nationale est l’hindi. Le pays est le foyer de civilisations parmi les plus anciennes, et un carrefour historique important des grandes routes commerciales. Quatre grandes religions ont vu le jour dans ce sous-continent : l’hindouisme, le bouddhisme, le jaïnisme et le sikhisme. L’Inde, déjà un géant démographique et une puissance régionale, est sans nul doute appelée à devenir une des grandes puissances du XXIè siècle. La 12è puissance économique mondiale ambitionne d’accélérer son développement économique en réduisant la pauvreté, en développant davantage les infrastructures, notamment en zone rurale, et en facilitant l’accès à l’éducation ainsi qu’aux soins pour la population. Sur le plan culturel, nos compatriotes sont, de très longue date, friands de films « hindous ». L’industrie cinématographique indienne est la plus prolifique du monde. Bollywood (nom dérivé de Bombay, ancienne dénomination de Mumbai) est le fleuron de la production cinématographique indienne.
Y. DOUMBIA

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009