Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Basket-ball, Championnat d’Afrique U16 féminins : les "aiglonnes" reines d’Afrique

   

La sélection nationale qui a dominé l’Egypte en finale 78-64, représentera l’Afrique à la prochaine coupe du monde

Les lampions se sont éteints samedi dernier au Pavillon des sports du Stade Modibo Kéïta sur la première édition de l’Afro basket U16 féminins avec le sacre de l’EN. En effet les nôtres ont disposé de l’Egypte en finale 78-64 dans une salle chauffée à blanc par les supporters. C’était sous la présence du ministre de la Culture, Mohamed El Moctar, représentant son homologue des la Jeunesse et des Sports Hamane Niang. Les filles du manager Sidiya Oumarou ont abordé ce « remake » avec l’Egypte avec ambition et sérénité après avoir marché sur le fil du rasoir lors de la journée inaugurale. La Corvée est finie, place au rêve de la coupe du monde de la catégorie. « ….je pense que nous prouverons à la coupe du monde que le Mali est aussi une nation de basket et pour cela nous représenterons dignement le pays et l’Afrique » a déclaré le manager Sidiya Oumarou. Force est cependant de reconnaître que rarement une équipe aura tant souffert pour atteindre le sommet.

JPEG - 47.2 ko
La sélection nationale du Mali, championne d’Afrique de la catégorie U-16
Photo AMAP

Les filles ont mis du temps à se qualifier pour la finale après la défaite de la première journée. Des moments d’angoisse et de crispations avec à l’esprit constamment la possibilité de rompre avec une tradition. Mais ce long chemin de croix puisqu’il se termine bien, peut devenir une force. Une expérience précieuse qui, comme l’a su bien dire la capitaine Fatoumata Fily Sanou va servir. L’expérience a bien servi, car en finale il y a eu aussi des moments de relâchement avant que les filles ne rebondissent. Entre le moins bon et le bon, le vrai niveau des filles se situe entre les deux. Du premier tour à la fin du 3e quart temps, face à un adversaire coriace, elles ont souffert et même tremblé avant d’être immensément soulagées. Les filles sont finalement « allées au bout de leur ambitieux objectifs » comme l a meilleure joueuse du tournoi, bourreau de l’2gypte en finale en réussissant 20 points, Farima Touré.
Avec ses qualités athlétiques, sa bonne organisation technique, l’Egypte qui possède de formidables atouts se signale d’entrée de jeu avec ce panier Amer Hagar qui donne l’avantage aux Pharaons cadettes. Très tôt, un tir primé de Sadio Konaté les dépasse au score. Malgré, l’Egypte se montre plus audacieuse et entreprenante. Ses pivots sont adroites sous le cerceau et aux rebonds. Les joueuses du bord du Nil tentent de prendre le large 8-3 puis 11-3. Mais deux tirs primés encore de Sadio Konaté, un de Mariam Maïga et d’autres paniers de Fanta Charles Guindo et Farima Touré permettent aux Maliennes de remporter le quart temps initial 19-15. Au second quart temps, les Egyptiennes reviennent dans le match et se feront même le luxe de prendre l’avantage à la pause grâce à des tir primé de Awad Reem et Ragab Diana (37-34).
La pause est le moment idéal pour Sidiya Oumarou d’identifier les difficultés de son team. Le manager a compris qu’en bloquant les intérieurs de l’adversaire et en jouant collective, il les priverait de scorer. La stratégie fut payante mais les filles confondaient toujours vitesse et précipitations. Au fil des minutes l’EN retrouve sa stabilité et le déclic pointait à l’horizon avec un Farima Touré omniprésente sur toutes les balles et les rebonds. La joueuse du Stade malien réussissait tout ce qu’elle entreprenait à la grande joie du public. Sous sa houlette offensive le Mali reprend l’avantage au 3e quart temps 56-53. Dès lors on comprend que le dernier quart temps est celui de la vérité, de l’engagement où les fautes payeront chers. Farima Touré et les siennes l’abordent comme elles ont terminé le précédent quart temps, avec engagement et fraîcheur physique.

Les paniers se multiplient, l’En s’envole petit à petit vers le sacre. A une minute et 17 secondes de la fin, menée 69-61 l’Egypte pour qui les carottes étaient cuites plonge dans la contestation stérile. Le public, les officiels et les arbitres comprenaient ainsi que l’Egypte était mauvaise perdante. Pendant que le staff discutait avec la table de chronométrage, les joueuses se sont assises simplement sur le plancher refusant de joueur. Les officiels de FIBA-Afrique ont mis de longues minutes pour faire revenir à la raison les jeunes Egyptiennes. Revenues à la raison, l’EN égyptienne échoue dans ses tentatives de shoots à distance, le Mali profite et un tir primé de celle qui avait ouvert le compteur des Cadets Sadio Konaté, clôture le festival des paniers et le Mali s’impose 78-64. Le Mali remporte ainsi l’édition inaugurale de la CAN U16 féminins. La jeune ailière du Stade Malien Farima Touré a été élue meilleure joueuse (MVP) de la compétition. « C’est un grand jour pour moi, je remercie le public, les journalistes car vous nous aviez donné beaucoup de conseils utiles. Nous étions optimistes pour cette finale. Nous avions bien étudié le jeu adverse et vous voyez que l’Egypte nous a battues in extremis lors de la première journée. Je dédie mon titre de MVP à mes parents, à mon staff et à mes coéquipières » a déclaré Farima Touré. Celle-ci figure dans l’équipe type de la CAN comme 2e ailière. Au titre des récompenses, il faut noter que le trophée de la meilleure tri-pointeuse est revenu à Mariam Maïga, celui de la meilleure rebondeuse à la Sénégalaise Fatou N’dèye N’Diaye, la meilleure marqueuse est Amer Hagar de l’Egypte. Le pays des Pharaons reçoit le trophée de fair play dans une contestation générale. La médaille de bronze est revenue à l’Angola très disciplinée qui s’est classée 3e et qui méritait à notre avis le trophée fair play.
De septembre 2006 à septembre 2009, en l’espace de 3 ans, le Mali remporte son 5e trophée continental dans cette discipline après les CAN juniors filles en 2006 au Bénin et 2008 en Tunisie, la CAN Espoirs filles en 2006 au Mozambique et la CAN senior dames en 2007 au Sénégal. A ceux-ci, il faut ajouter les trophées de l’EN juniors filles toujours en 1996 au Mozambique et 2000 à Bamako au Mali.
S. BADIAGA

Egypte-Mali : 64-78

Mali : Aminata S. Sissokho, Assitan Kaloga, Fatoumata Lougué, Sadio Konaté, Aminata Konaté, Korotoumou Ouattara, Fanta Charles Guindo, Farma Touré, Mariam Maïga, Aminata F. Traoré, Fatoumata F. Sanou et Fatoumata Diakité.
Manager : Oumarou Sidiya

Égypte : Ragab Dina, Abbas Asma, Moussa Reem, Youssouf Manar, El Teneny Ola, Awad Reem, Sharbasy Dina, Salek Salma, El Shabary Hala, Attia Asnnan, Emana Farida, Amer Hagar.
Manager : Diasty Wael.

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009