Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=

Activités du Chef de l’Etat
ACTIVITES DU CHEF DE L’ETAT : Le ministre brésilien des Relations Extérieures à Koulouba

   

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Amadou Toumani TOURE, a reçu en audience, ce jeudi 22 octobre 2009, une délégation brésilienne conduite par son ministre des relations extérieures, Monsieur Celso AMORIN.

Le Chef de l’Etat et ses hôtes ont échangé sur les voies et moyens pour renforcer la coopération entre le Mali et le Brésil. Cette coopération, jeune mais dynamique, offre de grandes opportunités notamment dans les domaines de l’agriculture, la recherche, la formation, la culture, la santé et l’éducation.

Plus généralement, le Président de la République et ses interlocuteurs ont évoqué des sujets d’ordre régional et international.

Le ministre brésilien des relations extérieures a émis le vœu de l’ouverture d’une représentation diplomatique du Mali dans son pays. Il a, par ailleurs, transmis au Chef de l’Etat l’invitation de son homologue brésilien pour une visite officielle au Brésil. Le Président de la République a donné son accord. Les ministres des affaires étrangères de nos deux pays ont été chargés d’élaborer un agenda à ce sujet.

JPEG - 121.7 ko
Le Chef de l’Etat avec le ministre brésilien des relations extérieures
Photo Présidence de la République

Pour sa part, le Chef de l’Etat a réitéré sa disponibilité à oeuvrer pour le renforcement de la coopération entre le Mali et le Brésil. Il a chargé son hôte de transmettre à son homologue Lula Da Silva et à l’ensemble du peuple brésilien ses salutations fraternelles et celles du peuple malien.

Ont pris part à cette audience M. Moctar OUANE, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, M. Diango CISSOKO, Secrétaire Général de la Présidence de la République et M. Mamadou TRAORE, Conseiller Diplomatique du Chef de l’Etat.

Il faut rappeler que cette audience a été précédée par la pose de la première pierre de l’unité expérimentale de démonstration des technologies brésiliennes à Sotuba sur le site de l’Institut d’Economie Rurale (IER) en présence du Chef de l’Etat, des membres du Gouvernement et de la délégation brésilienne.

Le coût total de ce projet qui concerne les pays communément appelés C4 (Bénin, Burkina Faso, Tchad et Mali) est estimé à 2 milliards 250 millions de FCFA pour une durée de 3 ans.

La mise en œuvre de ce projet permettra de lever les contraintes essentielles au développement de la culture cotonnière. Cela passe par l’amélioration variétale afin d’augmenter les rendements et la qualité de la fibre à l’égrenage, le relèvement de la fertilité des sols et la protection phytosanitaire.

Le projet prévoit notamment la construction d’un laboratoire de recherche destiné à l’élevage des trichogrammes. Les trichogrammes sont des espèces d’insectes nuisibles au cotonnier et aux céréales. En effet, il s’agit de promouvoir une lutte biologique, par l’utilisation de ces insectes utiles pour détruire les insectes nuisibles. Cela réduirait également l’utilisation de traitements insecticides aux conséquences néfastes pour l’environnement.

En plus du laboratoire, il est prévu la construction de 4 bureaux, d’une salle de réunion pour les équipes mixtes de chercheurs maliens et étrangers (brésiliens et pays de la C4) et la construction de hangars pour abriter les égreneuses de coton.

Le Président de la République et ses hôtes du Brésil ont procédé à la visite de champs expérimentaux de coton coloré et de maïs amélioré tenus par des équipes brésiliennes et maliennes.

Le Chef de l’Etat s’est réjoui de la mise en œuvre de ce projet qui, selon lui, permettra d’une part d’atteindre des résultats probants dans le domaine de la recherche, et d’autre part de contribuer à l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire pour tous.

Kader MAIGA

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009