Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


NOUVEL AN 2010 : Réponse du Chef de l’Etat aux voeux du Président de la Cour Constitutionnelle

   

Monsieur le Président de la Cour Constitutionnelle ;

Mesdames et Messieurs les Conseillers,

A l’issue des Elections partielles dans les Circonscriptions de Bougouni et de Kati, vous avez relevé certains Points qui constituent incontestablement des Préoccupations essentielles, dans la Vie de Notre Nation et la Consolidation du Processus Démocratique.

Il s’agit d’une part, de l’extrême Faiblesse du Taux de Participation et d’autre part de la Persistance de la Fraude qui dénature le libre Choix des Electeurs.

Vous avez par ailleurs Salué, le Renvoi du Code des Personnes et de la Famille à l’Assemblée Nationale pour une Seconde Lecture.

Sur le premier Point, Votre Constat assorti de Propositions de Solutions Me conforte dans Ma Conviction, que la Démocratie est une Quête permanente, une œuvre qui requiert de chaque Malienne et de chaque Malien, le Meilleur de ce que Nous devons à Notre Pays.

Vos Préoccupations trouveront sans nul doute, une Réponse appropriée, dans le cadre de la Relecture de Nos Textes Fondamentaux dont la finalité vise à conforter les bases de la Démocratie et de l’Etat de Droit.

S’agissant du Projet de Loi portant Code des Personnes et de la Famille, sa seconde Lecture par l’Assemblée Nationale, ouvre la Voie à l’Adoption d’un Texte partagé par toutes les Composantes de Notre Nation, qui a su cultiver et éprouver à travers les Siècles, les Vertus du Dialogue et de la Tolérance, dans le Règlement des Malentendus et des Conflits auxquels elle peut être confrontée dans son Evolution.

Monsieur le Président de la Cour Constitutionnelle ;

Mesdames et Messieurs les Conseillers,

En attendant l’Adoption des nouveaux Textes en matière Electorale, je Me Réjouis de l’Engagement de la Cour à combattre avec fermeté les Manquements aux Règles d’Ethique et de Déontologie qui, je Vous cite, « portent atteinte au Principe Constitutionnel de l’Egalité des Citoyens devant le Vote et à la Crédibilité même des Elections comme Mode d’Accession au Pouvoir » fin de citation.

Je conviens avec Vous, que tous les Acteurs de la Vie Publique, en l’occurrence, les Partis Politiques, les Associations et Leaders d’Opinion, doivent apporter leur Contribution indispensable, dans le Travail de Sensibilisation des Populations, afin que la Démocratie ne devienne, à terme, une simple Coquille sans Contenu réel.

Monsieur le Président de la Cour Constitutionnelle ;

Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Je voudrais avant de terminer, Vous Remercier pour les Vœux à Mon endroit et à Celui de Mes Proches et Collaborateurs.

Je formule en retour pour Vous-même, Monsieur le Président, pour les Conseillers à la Cour, pour l’Ensemble de Vos Collaborateurs et Vos Familles respectives, Mes Vœux les Meilleurs d’une Année 2010, porteuse de Bonne Santé, de Bonheur et de Prospérité.

Bonne et Heureuse Année 2010 !

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009