Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


NOUVEL 2010 : Voeux du Délégué Général des Eglises Protestantes Evangéliques du Mali au Chef de l’Etat

   

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, C’est une grâce de Dieu pour nous de nous retrouver ensemble à la fin de l’an 2009 et à l’orée de 2010, pour renouveler l’expression de nos liens forts de citoyens maliens et pour nous souhaiter les meilleures choses dans l’année qui va commencer.

Au nom de toute la communauté chrétienne de l’Eglise Protestante Evangélique, je vous présente à vous, à votre épouse et à toute votre famille, nos vœux sincères de santé, de bonheur et de succès au cours de l’année 2010.

JPEG - 51.1 ko

Je présente aussi les meilleurs vœux de la communauté Protestante Evangélique au chef du gouvernement, à tous les membres de son cabinet et aux responsables de toutes les institutions de la République.

L’année 2010 qui marque cinquante ans de vie de notre nation indépendante, est une occasion spéciale pour exprimer notre profonde reconnaissance au Grand Dieu et l’implorer pour de longues années de bonheur pour tous les maliens dans l’avenir. Que Dieu nous donne à tous de voir la fin de l’année 2010 dans la santé et le bonheur.

Monsieur le Président, l’Eglise Protestante continue à apprécier hautement tous les efforts inlassables de l’Etat et du Gouvernement pour faire du Mali un havre de paix, de tranquillité de jouissance de libertés démocratiques.

Que le Dieu de paix continue à assurer au Mali cette paix dont nous avons tant besoin pour assurer le développement et le bonheur de notre peuple. Nous apprécions toutes les réalisations sociales et économiques dans le cadre du Programme de Développement Social, pour sortir les citoyens maliens de la pauvreté, des maladies débilitantes et de tant d’autres fléaux qui affligent nos populations et handicapent leur bien-être. Recevez nos félicitations et nos encouragements pour tout ce que vous avez réalisé au Mali depuis votre élection.

Outre les actions de développement menées par les églises, missions et organisations chrétiennes de développement, je puis vous affirmer que l’Eglise soutient toutes nos autorités à tous les niveaux par la prière. C’est aussi avec empressement que nous sommes prêts à répondre à toutes les sollicitations du gouvernement dans la recherche des voies et moyens de développement harmonieux de notre pays.

Nous constatons, Monsieur le Président, que le gouvernement fait beaucoup d’efforts pour diagnostiquer les maux qui minent la nation dans les conférences, les forums, les ateliers, les colloques, etc. La sécurité nationale, l’exercice des libertés fondamentales conformément à notre constitution, le respect de l’état de droit, l’application de la loi dans le respect du droit, de la justice par les officiers de l’Etat sont des préoccupations majeures à nos yeux. Par ailleurs, le mauvais fonctionnement de certains services de l’état, la corruption au vu et au su de tous dans le service publique, la dépréciation de plus en plus profonde du système éducatif et de la discipline scolaire sont causes de profondes inquiétudes pour plus d’un citoyen malien pour l’avenir de notre pays. Ces mots sont déjà diagnostiqués pour la plupart. Mais le défi reste toujours au niveau de la mise en œuvre des résolutions. Nous savons que c’est une tâche très très difficile.

Mais nous encourageons nos autorités non seulement à faire le diagnostique, mais aussi à soigner ces maux. Nous avons tous une part de responsabilité et l’église doit et veut assumer ses responsabilités à cet égard.

Par ailleurs, permettez-moi de dire que quel que soit le développement d’une nation, la crainte de Dieu, le respect de la vie humaine, la crainte de l’effusion du sang du prochain, l’exercice de la compassion, de l’amour du prochain sont des valeurs cardinales qui sont le socle de la stabilité et du bonheur d’une nation. Quelqu’un dit : « Le développement du cœur est au cœur du développement ». Un pays super développé sans la crainte de Dieu peut se voir ruiné en peu de temps par des conflits sociaux ou des guerres ou d’autres genres de calamités. A cet égard, permettez-moi Monsieur le Président de vous féliciter pour votre bonne disposition à écouter les leaders religieux et à prêter attention à leur préoccupation à éduquer la population dans l’exercice de ces valeurs cardinales que je viens de mentionner.

L’Eglise Protestante vous assure de son soutien continuel dans la prière dans les églises chaque dimanche, dans les familles et dans les divers événements organisés au cours de l’année. Une avancée dans le développement économique et social demande toujours des changements. Or, les changements dérangent les habitudes acquises. Nous vous souhaitons aussi bon courage et persévérance malgré les obstacles et les défis tout le long de votre chemin pour la paix et le développement du pays. Que Dieu vous accorde sa sagesse dans la gestion des questions difficiles.

Monsieur le Président, du fait que vous êtes le Président de tous les maliens, permettez-moi d’adresser un mot à la nation à cet égard, comme je l’ai fait l’an passé. Je veux parler de la sagesse dont chaque être humain doit user.

Ce n’est pas un thème qu’il est agréable d’évoquer dans des présentations de vœux, mais cela est salutaire et porteur de bonheur. Au niveau individuel nul de nous n’est éternel sur la terre. En fin de compte, ce qui importe c’est ce qui nous attend après la mort. Jésus a fait deux déclarations importantes à cet effet : Il a dit, je cite : « La vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, même s’il est riche ». Il a dit encore, je le cite : « Que sert-il à un homme de gagner le monde entier s’il perd son âme ? » Nous ne devons pas vivre comme si nous n’allons jamais mourir. Nous ne devons pas aussi croire que la fin justifie les moyens dans la marche vers le paradis. Ce n’est que par la crainte de Dieu, par l’amour et le respect du prochain qui qu’il soit, que nous sommes sur la route du paradis. Notre prière pour vous et pour tous les citoyens maliens, c’est que chacun découvre la Vérité, l’embrasse et soit citoyen du royaume éternel de Dieu, à son départ de ce monde.

Je voudrais pour terminer, excellence Monsieur le Président en communion avec toute la communauté chrétienne à l’écoute, faire des bénédictions à vous, à votre famille et à tous vos collaborateurs.

« Notre Père qui est aux cieux, que ton nom soit glorifié. Par ma voix ton Eglise t’adresse cette prière en faveur du Président de la République du Mali, du Gouvernement et de tous les chefs des diverses institutions de la République et de l’Etat.

Tout d’abord nous te remercions d’avoir veillé sur notre nation pendant les cinquante années passées et pour tout le parcours accompli dans le développement du pays. Nous prions que les années futures soient encore plus bénies et plus prospères.

Nous te prions pour notre Président. Veuilles lui accorder la santé, la sécurité et la protection divine dans le pays et hors du pays, et donne-lui d’assumer et de réussir pleinement la mission que tu lui as confiée. Nous te prions pour les grands défis de l’heure, la sécurité au Nord du pays et dans le pays en général, la gestion du problème du code des personnes et de la famille. Accorde à lui et à tous les maliens de trouver une solution satisfaisante acceptable par tous les maliens. Assure la paix et la convivialité malgré la diversité des ethnies, des coutumes, des religions dans le pays.

Nous t’implorons pour le Premier Ministre et tous les ministres afin qu’ils assument leurs missions avec efficacité et intégrité. Nous t’implorons pour le Président de notre Assemblée Nationale, pour les vice-présidents, pour les élus du peuple, afin que toutes les lois qui seront votée à l’avenir soient en faveur du bonheur suprême de notre peuple. Que celles qui recèlent des injustices envers le peuple soient révisées et ajustées.

Nous t’implorons pour la Cour Constitutionnelle, la Cour Suprême, la Haute Cour de Justice et toutes les instances de la justice. Nous prions que la justice ait libre cours dans ce pays. Nous prions que toutes les affaires qui y sont portées soient jugées avec le sens le plus élevé de la justice, de la droiture sans égard pour le riche, le puissant au détriment du pauvre et du faible.

Nous t’implorons pour le Haut Conseil des Collectivités Territoriales, pour le Conseil Economique, Social et Culturel, afin que leurs actions soient efficaces pour une administration et un développement à la hauteur des attentes des populations administrées. Nous te remercions pour les élections communales passées qui se sont déroulées dans une atmosphère de paix et de tranquillité dans le pays.

Nous t’implorons pour toutes les autorités administratives, municipales et politiques. Puissent-elles exercer leurs fonctions dans le seul intérêt de la population qu’elles servent.

Seigneur, tu nous as donné ce beau pays en héritage. Qu’il ne devienne pas la proie d’autres nations. Permets que nous puissions jouir de son fruit en surface et en profondeur, et que nos richesses ne soient pas cause de souffrance pour le peuple.

Nous prions pour la bonne coexistence des confessions religieuses et une excellente collaboration pour la construction de cette nation.

Au nom de Jésus Christ et avec son autorité, nous nous opposons à toute les œuvres sataniques, toute pratique occulte contre la bonne gouvernance du pays et contre le bonheur temporel et éternel de chaque individu de ce pays.

Nous t’avons prié dans le nom et les mérites de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ.

Amen. »

Excellence Monsieur le Président, bonne et heureuse année.

Le Délégué Général
Daniel COULIBALY
Décembre 2009

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009