Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


CAN 2010, Angola-Mali 4-4 : LES AIGLES REVIENNENT DE TRES LOIN

   

Menés 4-0, à une dizaine de minutes du temps réglementaire, les poulains de Keshi vont remonter les 4 buts en 15 minutes et arracher le nul.

Ouf ! Les Aigles ont obtenu le nul (4-4) après avoir été menés par 4-0. Ils se sont fait peur dans cette rencontre inaugurale de la 27e CAN. Jamais les Aigles n’ont été autant malmenés dans un match d’ouverture de la CAN. La rencontre fut d’un faible niveau surtout en première mi-temps. Les Aigles ont été approximatifs dans les passes et peu entreprenants en attaque. La seule véritable occasion intervient à la 32e mn, mais la talonnade de Modibo Maïga est récupérée par la défense adverse. Après avoir échoué aux 13e et 33e mn, Flavio trouvera les chemins de but à la 37e mn en reprenant victorieusement de la tête un coup franc de Manucho. L’attaquant réussit le break 7 minutes plus tard toujours de la tête, mais cette fois-ci sur un centre venu du côté droit, il devance Bakary Soumaré et bat Mahamadou Sidibé.
Le score aurait du être lourd si Mahamadou Sidibé n’avait pas été vigilant sur une tête de Djalma (32è mn). La défense malienne s’est complètement laissée surprendre par la puissance et la vitesse de Flavio.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que la défense des Aigles s’est pliée aux obligations de l’attaque angolaise. L’attaquant de Al Shabab Riayd en Arabie Saoudite a démarré la compétition pieds au plancher. Les Maliens à l’image de Kanouté ont touché peu de ballons en attaque, tandis que la défense, elle se montrait passive et fébrile dans les contacts.
En seconde mi-temps, les Maliens rendaient une copie légèrement meilleure que celle de la première période. Ils obtiennent coups francs et corners. Et il a fallu toute la classe de Carlos pour mettre en corner, au prix d’une belle détente, le tir du capitaine Djila (47e mn). Les poulains de Keshi qui avaient en face une équipe surmotivée, concèdent un penalty à la 66e mn lorsque Mamadou Bagayoko bouscule Gilberto dans la surface. L’attaquant angolais se fera lui même justice et inscrit le 3e but de son équipe. Les Aigles qui passent à côté du match, plongent dans l’agressivité.
Seydou Kéïta bouscule à nouveau Gilberto. Manucho exécute la sentence et porte le score à 4-0 (75e mn).
Au moment où l’on croyait les Aigles abattus, ils sortent de leur torpeur. Les poulains de Keshi réduisent d’abord le score par Seydou Kéïta (80e mn). Le milieu du FC Barcelone sera imité par Frédéric Kanouté (88e mn). Seydou Kéïta et Moustaph Yattabaré, rentré à la place de Mamadou Bagayoko inscrivent respectivement les 3e et 4è buts dans les ultimes secondes du temps additionnel.
Menés 4-0, les Aigles vont remonter les 4 buts en 10 minutes et arracher le nul. Nous y reviendrons largement dans nos prochaines éditions.

Souleymane Bobo Tounkara
L’Essor N° du 12 janvier 2010

Dimanche au stade du 11 novembre de Luanda Angola-Mali : 4-4
Buts de Flavio (37e et 44e mn), Gilberto (66e) et Manucho (75e) pour l’Angola et de Seydou Kéïta (80e, 90+3), Frédéric Kanouté (88e) et Moustaph Yattabaré (90+4) pour le Mali.
Mali : Mahamadou Sidibé, Adama Tamboura, Ousmane Berthé, Bakary Soumaré, Souleymane Diamoutené, Mahamadou Diarra (cap), Bakaye Traoré (Lassana Fané), El Hadji Mahamane Traoré, Modibo Maïga (Seydou Kéïta), Mamadou Bagayoko (Moustaph Yattabaré), Frédéric O. Kanouté.
Entraîneur : Stephen Keshi

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009