Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | LE PRESIDENT

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


COMMUNIQUE DE PRESSE : Les Nations Unies et le Mali signent la Note conceptuelle « Unis dans l’Action » pour la mise en œuvre de la Réforme du système des Nations Unies au Mali.

   

Le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Monsieur Moctar Ouane, le Coordonnateur Résident des Activités Opérationnelles du Système des Nations Unies, Mme Mbaranga Gasarabwe, ainsi que les Chefs d’Agence du Système des Nations Unies au Mali ont procédé à la signature de la Note conceptuelle intitulée « Unis dans l’Action », lançant officiellement la Réforme des Nations Unies au Mali, le mardi 19 janvier 2009 dans la salle de banquet de la Présidence de la République.

La cérémonie de signature est placée sous la haute présidence de Son Excellence Monsieur Amadou Toumani TOURE, Président de la République, en présence de M. Modibo Sidibé, Premier ministre, Chef du gouvernement, des membres du gouvernements, des représentants des institutions nationales, du secteur privé, de la société civile et des partenaires techniques et financiers.

Selon Mme Gasarabwe, la Note conceptuelle constitue un document de référence pour le processus de Réforme des Nations Unies au Mali car elle en définit les grands axes et détermine une feuille de route fixant les objectifs pour la conduite de l’exercice. Elle s’insère dans une dynamique d’appropriation et d’alignement sur le CSCRP et sur la SCAP.

Pour M. Moctar Ouane, la Réforme des Nations Unies est porteuse d’espoir pour le développement et pour l’accélération de l’atteinte des OMD à l’horizon 2015. Elle devrait permettre de réduire plusiuers pesanteurs, dont notamment, la fragmentation du système des Nations Unies, la duplication des interventions et le coût élevé des services généraux.

Il est à noter que la Note conceptuelle prévoit trois mécanismes institutionnels dans lesquels la partie nationale joue un rôle clé, à savoir :

Le Comité Directeur pour la Réforme des Nations Unies au Mali, présidé par le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale, il constitue l’instance supérieure de pilotage de la réforme. L’ensemble des parties prenantes, départements ministériels, agences des Nations Unies, Partenaires Techniques et Financiers, Société Civile et Secteur Privé, y seront représentés ;

Le Groupe National de Travail sera composé exclusivement de représentants de la partie nationale (Ministères Techniques, Société Civile et du Secteur Privé) ;

Le Comité Technique pour la Réforme des Nations Unies est une structure interne au Système des Nations Unies qui réunit un représentant de chaque Agence sous la présidence d’un Directeur Exécutif. Cette structure, tout comme le Groupe National de Travail, a pour vocation de soutenir les travaux du Comité Directeur.

La Réforme des Nations Unies, illustrée par l’adage anglais « Delivering as One UN » qui signifie « Unis dans l’action », vise une meilleure efficacité du soutien apporté par les Nations Unies aux gouvernements à travers une approche plus concertée de ses actions et une plus grande cohérence. Le processus n’implique pas le regroupement de tous les organismes des Nations Unies en une seule entité mais préconise une répartition, sur une base rationnelle, des priorités et domaines du développement entre les Agences pour une approche complémentaire et éviter les duplications. Chaque Agence sera, par conséquent, en charge du secteur dans lequel elle est la plus performante.

Dès 2007, le Gouvernement du Mali a exprimé officiellement son adhésion à la Réforme des Nations Unies. Une approche concertée à permis d’identifier les modalités de sa mise en œuvre à travers la préparation de la note conceptuelle dont la signature marque un tournant décisif dans le partenariat entre les Nations Unies et le Gouvernement pour le développement du Mali.

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009