Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Travaux de l’échangeur multiple : LES PREMIERES DÉVIATIONS

   

Dès lundi, la circulation sera interdite sur le tronçon reliant le monument de la Paix au monument Kwamé N’Krumah

Les travaux de l’échangeur multiple de Bamako qui avaient été lancés en avril dernier, avancent à un bon rythme, ne provoquant jusqu’ici que des perturbations mineures dans la circulation. Mais il était visible que l’ampleur du chantier et les travaux à effectuer devaient tôt ou tard amener des désagréments de plus grande ampleur. Ce moment est arrivé. Ainsi dans le cadre des travaux, la route reliant le rond-point de la Paix au monument Kwamé N’Krumah sera fermée à la circulation à partir de lundi prochain.
Et cela pour 5 mois. C’est le délai nécessaire pour que les ouvrages d’art n°1 et 2 (les plus longs du chantier de l’échangeur multiple) qui enjambent l’avenue Kwamé N’Krumah, soient couverts.
Dès lundi donc, aucun véhicule ne sera autorisé à circuler dans les deux sens sur la section de la route qui relie le monument de la Paix à celui de Kwamé N’krumah. Les techniciens de l’Agence d’exécution des travaux d’entretien routier (Ageroute, le maître d’ouvrage délégué) ont élaboré un plan de déviations pour prendre en charge l’important flux de voitures et de motos, familiers de cet itinéraire.
Pour accéder à l’Avenue du Mali à l’ACI 2000, les usagers de la rive droite du fleuve Niger vont devoir contourner le monument de la Paix pour emprunter la voie qui passe devant l’entrée de la Cité administrative en direction de Djicoroni-Para.
Au niveau de la voie bitumée qui passe devant la Cour constitutionnelle, ils bifurqueront à droite pour atteindre l’ACI 2000. Pour se rendre à Djicoroni-Para, rien ne change.
Les habitant de la rive droite désireux de se rendre au centre-ville via le pont Fahd ne changent rien à leurs habitudes non plus. Leur tâche sera même facilitée car cette voie a été élargie du côté du Mémorial Modibo Kéïta pour offrir beaucoup plus de fluidité à la circulation.
De Hamdallaye, on peut se rendre sur la rive droite par le pont Fahd en longeant le cimetière puis en contournant le monument Kwamé N’Krumah pour prendre la direction de la clinique Pasteur. De là, il faut emprunter la rue qui passe devant l’ambassade des États-Unis pour déboucher sur la route de Djicoroni-Para. Pour rallier le centre ville, les habitants de Djikoroni-Para et Sébénicoro empruntent la voie habituelle. Les techniciens de l’Ageroute annoncent qu’en mai prochain, d’autres voies seront temporairement fermées à la circulation.
Les travaux en question s’inscrivent dans le cadre du vaste et connu « Projet de construction d’un échangeur multiple au rond point de la paix, d’aménagement de la section urbaine de la route nationale N°5 et de l’Avenue Kwamé N’Krumah ». Le projet est exécuté en trois phases. La première consiste en la construction de l’échangeur multiple et de ses bretelles. La deuxième phase concerne l’élargissement à 2 fois 2 voies, du tronçon du monument de la Colombe au pont Woyowayanko sur la route Bamako-Kourémalé sur une distance de 4,3 km et de l’Avenue Kwamé N’Krumah sur 1,7 km. Enfin la troisième phase consiste à élargir à 2X2 voies, le tronçon de route allant du pont de Woyowayanko au Point Y à la sortie de Sébénikoro, y compris la construction du pont de Woyowayanko.
Le coût global du projet est estimé à 20,6 milliards de Fcfa hors taxes. Son financement est assuré à hauteur de 49% par le budget national, 34% par la BOAD et le reste par la BIDC de la CEDEAO. Les travaux doivent s’achever avant septembre prochain.

Souleymane Doumbia
L’Essor N°16616 du vendredi 22 janvier 2010

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009