Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Protection sociale : UN NOUVEAU SIEGE POUR L’INPS

   

L’immeuble sera prêt dans 24 mois et coûtera 3,6 milliards Fcfa

L’Institut national de prévoyance sociale (INPS) enrichit son patrimoine immobilier. Dans 24 mois, il aura un nouveau siège. La première pierre du futur complexe a été posée vendredi par le président de la République, Amadou Toumani Touré. L’événement s’est déroulé au centre commercial de Bamako dans la rue Karamoko Diaby en présence de plusieurs membres du gouvernement dont le ministre du Développement social, de la Solidarité et des Personnes âgées, Sékou Diakité. Le bâtiment sera construit sur le site de la direction de l’ex-SOMIEX. Il est conçu sur cinq étages et comprend un sous-sol.

Le coût des travaux s’élève à 3,6 milliards Fcfa. L’initiative s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme de dynamisation de l’INPS. Elle procède de la volonté de la direction de l’Institut de pourvoir les caisses de l’INPS d’une ressource autre que celle qui est générée par la cotisation des travailleurs. L’édifice comprendra un sous-sol, un rez-de-chaussée et cinq étages. Sa réalisation sera beaucoup bénéfique pour l’Institut qui a connu ces dernières années, des difficultés de trésorerie. Le président du conseil d’administration de l’INPS, Mamadou Sanogo, s’est réjoui de ladite qui s’inscrit dans le cadre de la recherche de solutions pérennes à l’épineux problème de financement de la sécurité sociale dans notre pays.

L’augmentation de l’espérance de vie, la globalisation des économies et l’intensification de la concurrence internationale, constituent autant de facteurs externes qui ont gêné le développement de l’INPS, a commenté Mamadou Sanogo. Cette situation a été modérée grâce à l’engagement et à la détermination de la direction générale et du personnel de l’INPS, a ajouté Mamadou Sanogo. La situation financière de l’INPS s’améliore d’exercice en exercice. Les recettes cumulées des six derniers mois de l’année 2009 s’élèvent à plus de 36 milliards de Fcfa contre 28 milliards de Fcfa à la même période l’année précédente, soit un accroissement de 27 %.

Les reformes institutionnelles et les études récemment effectuées, les modifications envisagées dans le code de prévoyance sociale, et l’instauration récente de l’assurance maladie obligatoire (AMO) et le régime d’assistance médicale (RAMED) feront de l’INPS un variable instrument de protection sociale, a dit le président du conseil d’administration. Pour le ministre Sékou Diakité, ces reformes élaborées suivant les orientations du Projet pour le développement économique et social (PDES) traduisent l’engagement du président de la République pour la cause des plus démunies. Il a expliqué que la mise en application de ces reformes permettra d’accroître le champ d’application personnel et matériel de la sécurité sociale.

Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a indiqué que la construction d’un tel bâtiment confirme la volonté du gouvernement d’assurer une protection sociale adaptée à nos concitoyens. Le chef de l’Etat s’est dit impressionné par la qualité et la compétence des architectes qui ont charge de réaliser ce grand projet. "J’ai posé plusieurs premières pierres, inauguré plusieurs édifices à travers tout le pays. Mais, j’ai été émerveillé par l’expertise et la qualité de la conception de ce projet. J’invite donc l’architecte et les différents bureaux d’étude à plus d’engagement", a-t-il invité. Le directeur général de Urbadex (Urbanisation-architecture-décoration-expertise), l’entreprise chargée de la réalisation des travaux, Drissa Nicolas Koné, a assuré que le défi de construire le complexe dans 24 mois sera relevé.

Lassine Diarra
L’Essor du 25 janvier 2010

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009