Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Disparition de l’ambassadeur d’Arabie Saoudite : L’HOMMAGE AU DIPLOMATE, A L’HOMME ET A L’AMI

   

Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a élevé hier, au grade d’Officier de l’Ordre national du Mali à titre posthume, feu Fawaz Ben Meshal Al-Timyat, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume d’Arabie Saoudite, décédé lundi à Bamako.

Les insignes du défunt récipiendaire ont été remis au chargé d’affaires, Naïf Al Zahrani. En recevant la médaille, celui-ci a remercié le gouvernement et le président de la République pour ce geste chargé de symbole. Il a saisi l’occasion pour rappeler le parcours de ce diplomate émérite qui n’a rien ménagé pour rehausser le niveau de la coopération entre nos deux pays. Il s’est largement investi aux côtés du Mali dans son combat contre la pauvreté, a-t-il assuré. Selon le chargé d’affaires saoudien, Fawaz Ben Meshal Al-Timyat a ainsi largement contribué à faire aboutir le dossier du barrage de Taoussa dont la première pierre a été samedi par le chef de l’Etat. Il était persuadé, a témoigné Naïf Al Zahrani, que cet ouvrage allait radicalement changer les conditions de vie de millions de Maliennes et Maliens.
En soulignant l’attachement de l’illustre disparu à l’égard de notre pays et son estime pour le président de la République, l’ambassadeur de Palestine et doyen du corps diplomatique, Abderrahim Ahmed Abou Rabah, est revenu sur certains détails d’une conversation très personnelle avec l’ambassadeur saoudien sur le chemin de retour de Taoussa.
Fawaz Ben Meshal Al-Timyat lui avait ainsi confié son amour pour le Mali et son désir de se retirer pendant une semaine dans le désert pour dormir en plein air et au clair de la lune. Le Sahara malien lui rappelait le désert saoudien et il était particulièrement heureux d’aider le Mali à réaliser le barrage de Taoussa, a rapporté le doyen du corps diplomatique. En deux ans de séjour, ce grand humaniste avait réussi à nouer de solides amitiés dans la grande famille des diplomates au Mali, a souligné Abderrahim Ahmed Abou Rabah.
Au nom du président de la République, du gouvernement, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Moctar Ouane, a présenté ses condoléances au peuple frère d’Arabie Saoudite et au roi Abdallah Bin Abdulaziz Al Saud, gardien des deux Mosquées saintes. Il a salué le professionnalisme et les compétences avec lesquels Fawaz Ben Meshal Al-Timyat a servi son pays et œuvré à renforcer nos liens de coopération. Moctar Ouane a également salué l’humanisme et la générosité du défunt ambassadeur.
Auparavant dans son introduction, le maître de cérémonie, Cheick Oumar Coulibaly, chef de bureau-presse au MAECI, a indiqué que le peuple et le gouvernement du Mali s’associaient en cette douloureuse circonstance au deuil du peuple saoudien avec lequel ils ont en partage des valeurs islamiques à travers la Oumah. Le corps de l’ambassadeur sera rapatrié dans son pays pour son inhumation.

Amadou O. Diallo
L’Essor N°16630 du jeudi 11 février 2010

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009