Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | LE PRESIDENT

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


COMMUNIQUE DE PRESSE : Tenue de la session ordinaire du Comité de Défense de la Défense Nationale

   

Le Président de la République, Chef Suprême des Armées, S.E.M Amadou Toumani TOURE, a présidé ce vendredi 05 mars 2010, une session ordinaire du Comité de Défense de la Défense Nationale.

Ont pris part à cette réunion le Premier Ministre et des Membres du Gouvernement, le Chef d’Etat-major général des Armées, l’Inspecteur Général des Forces Armées, l’ensemble des Chefs d’Etat-major des Armées et les Directeurs de services, des collaborateurs du Président de la République ainsi que des personnes-ressources.

Après examen et adoption de son ordre du jour, le Comité de Défense de la Défense Nationale, a engagé de larges débats sur diverses questions parmi lesquelles, le plan d’urgence 2010 de lutte contre le terrorisme et l’insécurité au Nord du Mali, la politique de lutte contre le trafic de drogue et de stupéfiants.

Le plan d’urgence 2010 est une composante de la Politique Nationale de Lutte contre l’Insécurité et le Terrorisme, basée essentiellement sur l’encadrement et l’appropriation par les populations des nouvelles mesures sécuritaires.

Dans notre pays, la problématique de l’insécurité, notamment de la drogue, du terrorisme et du banditisme transfrontalier, dans toute sa complexité, a suscité une profonde réflexion, en vue d’en identifier les causes profondes et de définir les stratégies et méthodes de lutte susceptibles d’en éradiquer les effets pervers.

A la suite des débats, le Comité de Défense de la Défense Nationale a adopté le plan d’urgence 2010 qui consacre les actions à mener sur les plans sécuritaire, militaire et celui du développement pour faire reculer l’insécurité et le terrorisme.

Le plan d’urgence 2010 est une preuve supplémentaire de l’engagement constant et déterminé du Mali à lutter contre le terrorisme et l’insécurité dans un cadre national, mais aussi en coopération avec l’ensemble des pays de la bande sahélo-saharienne dans le cadre d’initiatives sous régionales.

Le Comité de Défense de la Défense Nationale s’est également penché sur la politique nationale de lutte contre le trafic de drogue et de stupéfiants. Les débats ont mis exergue les efforts du Mali depuis près de trente ans dans la mise en place d’un arsenal juridique et d’autres instruments de lutte contre le trafic et la consommation de drogue dans notre pays.

Toutefois, face à la complexité du phénomène, le Comité de défense a exhorté les organes et structures engagés dans la lutte à adapter constamment leurs stratégies et moyens d’actions.

Le Président de la République a particulièrement insisté sur une meilleure coordination de toutes les initiatives visant à combattre le trafic de drogue et de stupéfiants.

Il a par ailleurs invité le gouvernement à procéder dans les meilleurs délais à la relecture de la loi portant répression des infractions relatives au trafic de drogue pour la rendre encore plus dissuasive.

Le Chef de l’Etat a engagé le gouvernement à tout mettre en œuvre pour la création d’un Office central de lutte contre le trafic de drogue et de stupéfiants, appelé à coordonner toutes les activités en la matière.

Cette session ordinaire du Comité de défense de la défense nationale a été l’occasion, pour le Président de la République, de rappeler, encore une fois, le caractère transfrontalier des menaces que sont le terrorisme, le trafic de drogue et les réseaux d’immigration clandestine et la nécessité d’une réponse à l’échelle sous-régionale basée sur des politiques nationales pertinentes et cordonnées.

Pour rappel, le Comité de défense de la Défense nationale est un organe prévu à l’article 44 de notre Constitution. Il est présidé par le Président de la République, Chef Suprême des Armées.

Koulouba, le 05 mars 2010

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009