Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Les Maisons de la femme et de l’enfant de Bamako inaugurées hier : BEAUX CADEAUX DE 8 MARS

   

Ces structures qui sont au nombre de dix à tavers tout le pays, serviront d’espaces socio-éducatif pour les enfants et de promotion pour les femmes

Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a officiellement remis hier, les clés des deux Maisons de la femme et de l’enfant du District de Bamako. L’événement a été marqué par la grande mobilisation des femmes et de enfants de toutes les catégories socioprofessionnelles de la capitale.
La cérémonie s’est déroulée en présence du Premier ministre Modibo Sidibé, des membres du gouvernement, des présidents des Institutions de la République, des représentants du corps diplomatique et des organisations internationales, des responsables de nombreuses associations et Ong féminines. L ’épouse du chef de l’Etat, Mme Touré Lobbo Traoré, qui préside la Fondation pour l’Enfance était présente.
C’est le 12 janvier 2008 que le président de la République procédait à Bamako à la pose de la première pierre du chantier de 10 Maisons de la femme et de l’enfant qui devaient être construites dans le pays. 24 mois plus tard, les 10 Maisons étaient entièrement achevées. De Kidal, à Kayes, en passant par Koulikoro, Sikasso, Ségou, Tombouctou, Mopti, Kidal et maintenant Bamako (sur les deux rives du fleuve Niger), les femmes disposent désormais de leurs "Maisons". Les réalisations sont le fruit de la fructueuse coopération que notre pays entretient avec la République Populaire de Chine. Les 10 structures ont coûté 59 500 000 59 500 000 de Yuans RMB, soit près de 7 milliards Fcfa. Elles ont été entièrement financées par la République populaire de Chine dans le cadre des accords de coopération économique et technique signés entre les deux pays le 15 juillet 2004 et le 29 juillet 2005.
À Bamako, les deux joyaux sont bâtis à Sabalibougou en Commune V pour la rive droite, sur une superficie de 1ha 44a 52ca et à Darsalam en Commune III pour la rive gauche, sur une surface de 55a 67ca. La configuration des deux Maisons est presque identique : un bloc administratif (bâtiment à deux niveaux avec 9 bureaux), un bloc pédagogique (bâtiment à deux niveaux, 2 bureaux, 8 salles polyvalentes de formation et 2 salles informatiques multimédia), 2 salles informatiques multimédia.
À cela s’ajoutent un jardin d’enfants, une unité de soins, une salle et de consultation avec un lien fonctionnel, une cantine et diverses autres commodités.
L’ambassadeur de la République populaire de Chine, Zhang Guoquing, a rappelé à l’occasion la qualité des relations de coopération entre les deux pays. Ces rélations datent formellement du 25 octobre 1960, soit un mois seulement après l’accession de notre pays à l’indépendance. Le diplomate chinois a rappelé que les 10 Maisons de la femme et de l’enfant construites dans notre pays représentent des cadeaux que la Chine nous offre dans le cadre de la célébration du Cinquantenaire de l’Indépendance.
Pour le ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant de la Famille, Mme Maïga Sina Damba, ces infrastructures constituent un cadre idéal de concertation, d’échanges, de formation, de partage d’idées et d’expériences entre les femmes pour relever les défis comme l’analphabétisme, les problèmes liés à la santé, l’accès à l’information et le faible accès aux opportunités.
Mme Maïga Sina Damba a par ailleurs rendu un hommage appuyé au président de la République pour son engagement au côté des Maliennes dans le combat pour leur promotion et le développement.
La porte-parole des femmes, Mme Touré Nana Aïcha Cissé, a salué les initiatives du président de la République de doter les femmes du Mali de ces structures qui leur serviront de cadre de travail et de promotion de leurs droits.
Dans un entretien accordé à la presse après la cérémonie d’inauguration, le président de la République, Amadou Toumani Touré a remercié le partenaire chinois pour son aide multiforme. « Votre engagement est discret mais efficace. La construction de ces Maisons me tenait particulièrement à cœur. Surtout pour la cause mes très chers amis, les enfants. Elles constitueront pour ceux-ci un espace socio-éducatif et d’éveil psycho-intellectuel », a déclaré le président Touré qui a rendu un hommage mérité aux Maliennes pour leur engagement constant dans le combats pour le développement du pays.
Le chef de l’Etat a insisté sur le choix des femmes cadres qui seront appelées à diriger ces institutions. Celles-ci devront faire preuve de probité morale et intellectuelle.
« Ces femmes doivent être compétentes, engagées, et ne doivent afficher aucune coloration politique. Cela est nécessaire pour que toutes les femmes du Mali, sans distinction d’appartenance politique ou religieuse, puissent s’approprier ces Maisons", a dit en substance le président Touré.
Doussou Djiré
L’Essor du lundi 8 mars 2010

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009