Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | LE PRESIDENT

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Discours de Madame le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique à l’occasion de la cérémonie de pose de la première pierre de la Cité Universitaire de Kabala (Bamako, le 20 avril 2010)

   

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat,

Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,

Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions de la République,

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Honorables, Madame et Messieurs les Députés élus dans la circonscription administrative de Kati,

Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Consuls Généraux des pays amis,

Monsieur le Gouverneur de la Région de Koulikoro,

Monsieur le Préfet du Cercle de Kati,

Monsieur le Maire de la Commune rurale de Kalaban Coro,

Messieurs les chefs de villages de Kabala, Kouralé et N’Golobougou,

Monsieur le Recteur de l’Université de Bamako,

Monsieur le Directeur du Centre National des Œuvres Universitaires,

Monsieur le Président de la Commission de suivi pour une école apaisée et performante,

Monsieur le Secrétaire Général de I’Association des Elèves et Etudiants du Mali (AEEM),

Mesdames et Messieurs les représentants des organisations partenaires de I’école malienne,

Mesdames et Messieurs les enseignants,

Chers étudiantes et étudiants,

Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi, tout d’abord, de remercier chaleureusement le Président de la République, Son Excellence Monsieur Amadou Toumani TOURE, pour I’honneur qu’il nous fait en acceptant de présider la cérémonie de pose de la première pierre de la toute première Cité Universitaire du Mali.

Monsieur le Président de la République, les cadres de mon Département et l’ensemble des acteurs et partenaires de l’école malienne vous disent merci pour ce geste hautement significatif qui dénote à suffisance, votre engagement à bâtir une école performante, à bâtir et je cite, l’ université de nos besoins .

Je voudrais ensuite, avec votre autorisation, Monsieur le Président de la République, remercier également toutes les personnalités ici présentes pour l’intérêt qu’elles accordent à l’école malienne ainsi que les concours qu’elles nous apportent constamment sous différentes formes pour assurer son développement.

C’est le lieu aussi de remercier les membres de la Commission de pilotage qui ont travaille sur ce dossier des semaines durant et parfois même le dimanche ; nos remerciements vont également à la commission d’organisation de la présente cérémonie.

Je voudrais aussi remercier le Ministre du Logement, des Affaires Foncières et de l’Urbanisme, les Ministres en charge des Finances et du budget, et le Ministre de l’Equipement et des transports pour leur implication dans la concrétisation de ce projet.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Après la pose de la première pierre de l’Université de Ségou par Ie Premier ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur Modibo SIDlBE, Ie 20 mars 2010, la construction de la Cité Universitaire de Kabala, traduit I’engagement du Président de la République, et du Gouvernement, de faire de I’école Ie creuset du développement économique, social et culturel de notre pays, conformément au Projet pour le Développement Economique et Social (PDES). Car offrir aux étudiants un meilleur cadre de vie et d’études permet, à n’en pas douter, d’améliorer leurs performances académiques.

Je voudrais rappeler, que notre système éducatif souffre d’une insuffisance de résidence pour les étudiants. Les dortoirs existants, datant des années 60, sont vétustes et de faibles capacités comme en témoignent les chiffres suivants :

- les dortoirs de la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontostomatologie (FMPOS) ont une capacité de 400 lits ;
- les dortoirs de l’Institut Universitaire de gestion (IUG) comptent 320 lits ;
- les dortoirs de la FAST ont une capacité de 720 lits ;
- l’IPR-IFRA compte 11 blocs de dortoirs avec une capacité de 662 lits,

Soit un total de 2102 lits pour un besoin estimé à 15 000.

II devenait donc urgent, d’apporter une solution à ce problème brûlant d’infrastructures pour loger les étudiants nécessiteux, surtout ceux qui, pour les besoins de leurs études à Bamako, ont quitté leurs régions, leurs familles.

Mesdames, Messieurs,

La Cité Universitaire de Kabala dont le Président de la République va, dans quelques instants, donner le coup d’envoi des travaux de construction, sera bâtie sur une superficie d’environ 102 ha. Sur ce vaste espace, il est prévu :

- une zone administrative qui s’étend sur une superficie de 9 ha 95ca et qui abritera la Direction Générale du Centre National des Œuvres Universitaires (CENOU) et ses annexes ;
- une zone résidentielle qui s’étend sur 39 ha 36 ca destinée à la construction des résidences des étudiants ;
- une zone d’études, d’une superficie de 53 hectares, prévue pour la construction d’infrastructures pédagogiques et de recherche. Elle constitue une zone tampon entre la zone administrative et les résidences.

Des espaces verts, une cafétéria, des terrains de sports, des voies de circulation et des parkings seront aménagés pour accompagner l’ensemble bâti.

N’est-ce pas aussi un avantage pour les populations de Kabala et des villages environnants qui verront la zone désenclavée et se développer des activités génératrices de revenus ?

Le coût des travaux de construction de la Cité Universitaire de Kabala est d’environ 25 milliards de Francs CFA. Elle sera financée sur ressources nationales dont une partie sur les fonds générés par la privatisation de la SOTELMA.

Excellence Monsieur Ie Président de la République,

Mesdames et Messieurs,

Au terme de ces travaux, notre pays sera doté d’une infrastructure moderne pouvant permettre à 4020 étudiants de bénéficier d’un cadre de vie agréable, propice aux études. Ainsi, ces étudiants seront dans les conditions pour être en bonne place dans la course à l’excellence que la mondialisation impose désormais à chaque Etat.

Je vous remercie !

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009