Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Entrepreneuriat : OUMOU SANGARE LANCE SA PROPRE SOCIETÉ DE TAXIS

   

Les 12 véhicules présentés ce week-end au chef de l’État sont le premier lot d’une chaîne qui comptera en 200 d’ici à 2012.

L’artiste internationale Oumou Sangaré ne manque pas d’initiatives novatrices. Elle vient de mettre en circulation sa propre chaîne de taxis urbains baptisés "Taxis Oum Sang". Le premier lot de douze véhicules de la nouvelle société a été présenté au président de la République, Amadou Toumani Touré, samedi à Koulouba. C’était en présence du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Ibrahima N’Diaye, du maire du District, Adama Sangaré, du gouverneur du district, Ibrahima Féfé Koné, du secrétaire général du ministère de l’Équipement et des Transports, Malick Alhousseïni Maïga, ainsi que de nombreuses autres personnalités.
La star a expliqué que son initiative s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et du chômage des jeunes. Oumou Sangaré entend aussi par son action participer à la réussite du cinquantenaire de l’Indépendance de notre pays.
Mais pour l’heure, ce sont 12 jeunes demandeurs d’emploi qui viennent de sortir du chômage. Ils travailleront au compte de l’artiste qui reste propriétaire des véhicules. Oumou Sangaré a expliqué qu’elle veut, à travers sa chaîne de taxis, participer au renouvellement du parc de taxis du district et de l’intérieur du pays par des véhicules luxueux et confortables.
"Quand je vais dans les autres pays, je vois que les taxis sont des véhicules de luxe. Mais dans mon pays, les taxis sont des véhicules pas en bon état" a commenté l’artiste. "Ces 12 véhicules sont le premier lot de notre chaîne de taxis. Nous comptons mettre en circulation 200 véhicules du même type d’ici 2012. Mon ambition est aussi d’apporter ma petite pierre à la construction nationale" a indiqué la star internationale.
Le ministre Ibrahima N’Diaye a salué Oumou Sangaré qui n’est pas à sa première initiative. Depuis quelques années l’artiste travaille dans l’hôtellerie et est concessionnaire de véhicules pick-up 4 x4 à travers sa société "Gonow Oum Sang". " Nous sommes fiers de ce que vous faites pour notre pays. Vous avez toujours donné le bon exemple dans les affaires. Nous avons trouvé que vos véhicules sont de bonne qualité et l’État s’engage à vous accompagner" a commenté Ibrahima N’Diaye Le président de la République Amadou Toumani Touré s’est réjoui de l’initiative de Oumou Sangaré "Lorsque Oumou m’a dit qu’elle organise une cérémonie pour mettre en circulation ses taxis, je lui ai dit que je veux présider la cérémonie. Car, aucune activité n’est négligeable pour la construction et de développement de notre pays” a indiqué le chef de l’État. "Ces véhicules qui vont être mis en circulation participent au confort et à la mobilité urbaine dans la capitale. Oumou Sangaré vient ainsi de donner de l’emploi à 12 jeunes. Et 200 taxis vont être mis en circulation d’ici 2012. C’est une initiative que nous saluons et soutenons" a déclaré le président de la République.
Amadou Toumani Touré a saisi une fois de plus l’occasion pour lancer un appel à nos compatriotes de l’intérieur et de l’extérieur afin qu’ils participent à la construction du pays.
"La construction d’un pays n’est pas seulement une affaire du président de la République, ni seulement de l’État, mais de tout le monde. Je demande à tous ceux qui ont des actions ou ont commencé des actions en faveur de la construction de notre pays de persévérer. Nos compatriotes qui n’ont pas encore d’initiatives mûres pour notre pays, nous leur demandons des bénédictions" a dit le chef de l’État.
Le président de la République a été symboliquement le premier client de la nouvelle chaîne en se faisant transporter par un des douze taxis de la nouvelle société sur quelques mètres dans les jardins de sa résidence.
Baye Coulibaly
L’Essor n° 16702du lundi 31 mai 2010

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009