Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Gendarmerie nationale : DANS UNE DYNAMIQUE DE FORMATION

   

Vingt neuf officiers viennent de développer leur aptitude au commandement.

Le président de la République, Amadou Toumani Touré a présidé samedi, la cérémonie de sortie combinée des promotions des officiers stagiaires de la gendarmerie à la caserne baptisée du nom du chef d’escadron Balla Koné à Faladié. Cette caserne est devenue un grand creuset de savoir pour les gendarmes africains.
La cérémonie consacrait la fin de la formation de la 2e promotion de l’Ecole d’état-major de gendarmerie et celle de 12e promotion du cours supérieur de la gendarmerie. Ils sont 10 officiers dont un Béninois, un Burkinabé, deux Sénégalais, un Togolais et 5 Maliens à décrocher le diplôme de l’Ecole d’état-major de gendarmerie. 19 autres officiers parmi lesquels, 15 Maliens, un Béninois, un Burkinabé, un Nigérien et un Togolais, ont bouclé le cours supérieur de gendarmerie.
Diamou Keïta, le directeur des écoles de la gendarmerie nationale a réaffirmé l’engagement du centre à réussir sa mission primordiale de formation des élites aptes à occuper de grandes et nouvelles responsabilités dans l’architecture sécuritaire du Mali et des pays amis. S’adressant aux officiers stagiaires, il les a invités au renforcement des liens d’amitié et de fraternité qu’ils ont tissés au cours de leur stage.
« Pendant votre séjour à Faladié, vous avez tissé des liens d’amitié et de fraternité avec vos camarades maliens, pour que demain vous puissiez allègrement partager vos acquis et expériences, afin de forger notre communauté de destin. Je demeure convaincu que ce n’est qu’ensemble que nous pourrions résoudre les problèmes communs de sécurité. Vous êtes à présent bien armés pour assumer vaillamment votre devoir de génération, pétris des valeurs traditionnelles de l’arme et de l’héritage de nos illustres anciens », a convié le directeur de l’Ecole de gendarmerie nationale.
Il faut dire que l’importance et l’intérêt accordés à ces cycles de formation traduisent la détermination des plus hautes autorités pour faire face à la montée et à la diversification toujours plus grandes de la criminalité. La gendarmerie nationale par la voix de son directeur général, le colonel Tiefing Konaté, s’est dite désormais installée en première ligne dans la lutte contre la criminalité.
« C’est l’occasion de féliciter le gouvernement et le ministère de la Défense et des Anciens combattants et celui de la Sécurité intérieure et de la Protection civile. Il faudra aussi saluer spécifiquement la direction de la gendarmerie nationale et surtout la direction de l’Ecole de gendarmerie », a dit le président de la République, Amadou Toumani Touré.
Le chef de l’Etat a ensuite fait part de sa satisfaction par rapport aux qualités des enseignements dispensés par l’Ecole de gendarmerie du Mali.
« Je suis satisfait de la dynamique qui s’inscrit aujourd’hui dans le cadre de la formation au niveau des nos forces armées et de sécurité. Nous sommes dans un environnement régional de plus en plus difficile avec des menaces multiformes qui interpellent l’ensemble de la communauté internationale. Mais au-delà de tout cela, la première des armes, est l’individu lui-même, c’est sa formation personnelle et surtout son aptitude au commandement. Les différentes formations ont pour but de former des officiers qui puissent intégrer des groupes de réflexion, de conception, de proposition et de préparation à la décision. L’Ecole a atteint sa vitesse de croisière et l’intérêt porté par les pays amis à envoyer leurs officiers chez nous prouve la qualité de la formation de notre Ecole de gendarmerie », a précisé le président Touré.
Au cours de cette cérémonie, des diplômes ont été remis aux officiers stagiaires des deux promotions, et des exercices de démonstration ont été présentés par les pelotons spéciaux de la gendarmerie nationale. Le chef de l’Etat a ensuite honoré le détachement de la gendarmerie française, en décernant au capitaine Dominique Démange, la médaille de l’Etoile d’argent du mérite national avec effigie lion debout.
Un défilé des compagnies des forces de sécurité (gendarmerie, garde nationale, police nationale, protection civile), sous les notes de la fanfare du Génie militaire, a mis fin à la cérémonie. Laquelle a enregistré la présence du Premier ministre, Modibo Sidibé, de membres du gouvernement dont le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Natié Pléa et de son homologue de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, le général Sadio Gassama.
Modibo Naman Traoré
L’Essor n°16732 du lundi 12 juillet 2010

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009