Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Bamako : CENT TAXIS NEUFS DANS LA CIRCULATION

   

L’opération qui a été lancée samedi va générer des emplois, faciliter l’accès à la propriété pour les chauffeurs, favoriser la bancarisation de leurs avoirs et améliorer l’image touristique du pays.

Le parc de taxis du pays se densifie. Une nouvelle chaîne dénommée "Taxipro" est arrivée sur le marché. Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a présidé samedi la cérémonie de lancement des activités de cette nouvelle société. L’événement a regroupé autour du chef de l’Etat, des membres du gouvernement, ainsi que de nombreuses personnalités du monde des affaires.
« Taxipro » est le fruit d’un partenariat entre le secteur privé et public. Les parties prenantes à l’initiative sont nombreuses : les hommes d’affaires, Samba Bathily et Oumar Diaw, une Banque (la Banque internationale pour le Mali), un concessionnaire de véhicules, (Prize auto), la Coopérative des chauffeurs de taxi, l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi (Anpe), le Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (Fafpa).
La chaîne "Taxipro" dispose de 100 véhicules neufs de marque Fiat. L’opération a coûté 1,1 milliard de Fcfa. Elle a été financée par la Banque internationale pour le Mali (BIM). Premier avantage du projet : la création d’emplois, une grande priorité pour les pouvoirs publics à travers le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle. La chaîne fonctionnera avec de services connexes (une centrale d’appel, une régie publicitaire, un centre de maintenance et un système de carte de paiement pour l’approvisionnement en carburant). Elle contribuera à améliorer le système de transport dans la capitale et d’accroitre l’attractivité touristique de celle-ci. « Taxipro » fonctionne en réseau grâce à un positionnement par GPS.
"C’est une opération qui va générer des emplois, faciliter l’accès à la propriété entrepreneuriale pour les chauffeurs, la bancarisation de leurs avoirs et redorer l’image touristique du pays », a expliqué, José Polet, le représentant de la société Prize Auto.
Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Ibrahima N’Diaye, a indiqué que Taxipro est un projet relativement modeste par la taille mais porteur de grands espoirs du fait du potentiel mobilisable qu’il renferme.
La présente initiative fait suite à une première expérience lancée il y a quelques mois et dont les résultats ont été concluants grâce au dispositif de collecte mis en place, qui s’est beaucoup inspirée des minibus de transport en commun, communément appelés Sotrama et de l’opération "Taxini". Il s’agit notamment du remboursement journalier des recettes. Le ministre Ibrahima N’Diaye a rappelé que la politique d’insertion et de création d’emplois du gouvernement s’appuie en grande partie sur le secteur privé.
"Le développement est une chaîne. Chaque chaînon manquant ou défectueux devient un frein. C’est pourquoi l’opération 100 taxis n’aurait pu exister sans l’existence des infrastructures routières actuelles", a estimé le ministre, exhortant la jeunesse du pays à cultiver l’esprit d’entreprise. Le président de la Coopérative de taxis, Alou Guissé, s’est réjoui de la concrétisation de cette opération qui sera renforcée dans les mois à venir par l’arrivée de 180 autres taxis.
Mme Sow Aminata Ouattara représentait la BIM à la cérémonie. Elle a expliqué que Taxipro est un réseau franchisé de chauffeurs professionnels de taxi dont le but est de répondre à la modernisation du parc de taxi urbain de la capitale et d’autres villes à l’intérieur du pays.
L’initiative repose sur le concept du partenariat public-privé avec comme objectif de lutter contre le chômage et la précarité en mettant à la disposition des professionnels des outils indispensables pour leur épanouissement social et professionnel, a ajouté Mme Sow Aminata Ouattara. Le président de la République, Amadou Toumani Touré, qui est également le président d’honneur du Syndicat des transporteurs et conducteurs routier, a fait part de sa fierté pour la réalisation de ce projet qui s’inscrit dans le cadre du partenariat public-privé. Un axe majeur de la politique du gouvernement.
Il a souligné l’importance de la bancarisation des revenus des chauffeurs et de l’intégration du GPS dans le système de gestion. Avant de préciser que la présente opération va jouer un rôle important dans la célébration du Cinquantenaire de l’Indépendance.
"Après l’aéroport, le taxi et son chauffeur sont les premiers contacts du visiteur étranger avec le pays. Et je sais que cette année, nous aurons beaucoup de visiteurs", a expliqué le chef de l’Etat. En sa qualité de président d’honneur du Syndicat des transporteurs et conducteurs routiers, il a invité les chauffeurs de taxai, à la prudence, à la discipline et au respect des règles de leur profession. Le président Touré a aussi évoqué les diffultés actuelles à circuler dans la capitale à cause des nombreux chantiers, notamment ceux de l’échangeur multiple et sur le pont des Martyrs.
« Circuler aujourd’hui à Bamako relève à la limite de l’impossible. Mais au finish, ces réalisations faciliteront la mobilité et contribueront au confort et à la sécurité sur les routes de la capitale », a indiqué Amadou Toumani Touré.

Baye Coulibaly
L’Essor n°16752 du lundi 9 août 2010

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009