Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | LE PRESIDENT

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Discours de Son Excellence Monsieur Amadou Toumani TOURE, Président de la République, Chef de l’Etat, lors de la cérémonie de lancement des travaux de construction de l’autoroute Bamako - Ségou (Ségou, le 25 octobre 2010)

   

Monsieur Ie Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;

Honorable 3ème Vice-Président de l’Assemblée Nationale ;

Madame, Messieurs les Présidents des Institutions de la République ;

Monsieur le Ministre de l’Equipement et des Transports ;

Mesdames, Messieurs les Ministres ;

Honorables Députés ;

Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine ;

Excellence Monsieur le Doyen du Corps Diplomatique ;

Excellences Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs ;

Mesdames, Messieurs les Représentants des Organisations Africaines et Internationales,

Mesdames, Messieurs les Membres de la Délégation Chinoise ;

Messieurs Ies Gouverneurs des Régions de Koulikoro et de Ségou ;

Messieurs les Préfets de Kati, de Dioïla, de Baraouéli et de Ségou ;

*Messieurs les Présidents des Assemblées Régionales et des Conseils de Cercles ;

Monsieur le Maire de la Commune Urbaine de Ségou ;

Mesdames, Messieurs les Membres de l’Association des Ressortissants de Ségou à Bamako ;

Notabilités et Légitimités Traditionnelles et Religieuses de Ségou ;

Honorables invités ;

Excellences Mesdames, Messieurs,

Je voudrais, tout d’abord, exprimer à mon ami, Son Excellence Monsieur Hu JINTAO, Président de la République Populaire de Chine et au Peuple ami de Chine, mes sentiments de profonde gratitude.

En Huit (08) années passées à la magistrature suprême de mon pays, je me suis rendu en Chine à quatre (04) reprises (une fois tous les deux ans) :

- en vite d’Etat,
- au Sommet Chine – Afrique,
- aux Jeux Olympiques,
- et à l’Exposition Universelle de Shanghai.

Un record, me dira t-on !

Mais, je dirai plutôt la marque traditionnelle d’une amitié historique et éternelle !

Ces visites, mesdames, Messieurs, traduisent notre volonté commune de resserrer les profonds liens affectifs, existant entre Chinois et Maliens.

Faut-il le rappeler, pour un Chef d’Etat Malien, toute visite en Chine relève d’abord et avant tout d’un désir d’amitié.

En effet, tous les Chefs d’Etat Maliens qui m’ont précédé, à savoir leur Excellences Messieurs Modibo KEÏTA, Moussa TRAORE et Alpha Oumar KONARE, se sont rendus en République Populaire de Chine.

Depuis un demi-siècle, nos liens s’enracinent profondément dans le combat de l’émancipation des pays du Sud.

Les leaders historiques du Mali et ceux de la République Populaire de Chine, ont posé les premiers jalons de cette émancipation à Bandoeng en 1955, au cours de la Conférence du même nom, qui restera comme le point de départ du Mouvement des Non Alignés.

La visite du Premier Ministre Chou-En Laï, en janvier 1964, celle du Président Jiang ZEMIN en mai 1996 et du Président Hu JINTAO du 10 au 12 février 2009, ont été des moments éloquents d’affirmation du caractère privilégié de l’axe Beijing-Bamako.

Le Développement du Mali porte indéniablement la marque indélébile de la République Populaire de Chine, compagnon d’hier du Jeune Etat indépendant du Mali ; aujourd’hui acteur majeur au sein des partenaires bilatéraux.

Cette solidité de nos relations, leur ancienneté sont nos meilleurs atouts pour faire face, ensemble, au défis d’un monde en pleine mutation. Tous les maliens de ma génération se souviennent, avec fierté, de la part prépondérante prise par la Chine, dans l’industrialisation du Mali nouveau.

En participant à la construction de la Compagnie Malienne des Textiles (COMATEX), de la Société Nationale des Tabacs st Allumettes du Mali (SONATAM), des Tanneries du Mali (Tamali), des Usines de sucre (Sukala), de l’Usine Malienne des Produits pharmaceutiques (UMPP), etc, la Chine faisait, avec nous, le constat lucide que l’indépendance politique devait trouver son prolongement dans l’édification d’un socle économique national.

Excellence Monsieur l’Ambassadeur,

Mon pays restera éternellement reconnaissant au vôtre, pour cette confiance et cet engagement très tôt à nos côtés.

Mesdames, Messieurs,

Que de chemin parcouru !
Que de réalisations !
Que de dons consentis et prêts concessionnels accordés !

Au titre des réalisations, nous pouvons rappeler :

- les stades de la CAN à Bamako, Ségou, Sikasso, Mopti et Kayes,
- les stades de Bougouni, Koutiala et San,
- le nouveau Secrétariat Général de la Présidence de la République,
- les dix (10) Maisons de la Femme et de l’Enfant,
- les deux (02) écoles d’agriculture,
- l’Hôpital National du Mali à Yirimadio et la coopération médicale,
- le pont de l’Amitié Sino – Malienne à Sotuba - Yirimadio,
- des centaines de bourses d’études universitaires et post universitaires,
- la construction d’écoles,
- la 3ème sucrerie de Séribala,
- la coopération militaire,
- les apports financiers constants,
- les dettes effacées,
- etc.

La liste n’est pas exhaustive, car il y en bien d’autres.

Mesdames, Messieurs,

Les entreprises chinoises sont présentes sur plusieurs chantiers au Mali. Nous pouvons entre autres citer :

- les aménagements agricoles,
- les ponts et les routes,
- les Hôpitaux,
- les facultés et campus universitaires,
- les barrages hydro agricoles,
- les réalisations publiques et privées

Là aussi, la liste est loin d’être close.

Excellence Monsieur l’Ambassadeur de Chine au Mali ;

Mesdames, Messieurs,

C’est pendant la campagne électorale de 2007 que l’aventure de l’autoroute Ségou / Bamako a débutée.

En effet, l’enthousiasme et l’accueil exceptionnel qui m’a été réservés par les populations de Ségou, lors de la campagne électorale 2007, m’ont amené à prendre un engagement de grande taille en ces termes : … Je réaliserai pour vous l’autoroute reliant Ségou à Bamako… .

Un ami d’enfance à l’époque me dit alors : « … tu es fou, comment va tu faire ?

Je lui rétorquai : … fou du Mali ; mais loin des Coulibaly fous que je connais…

Mes cadets ont préféré en sourire disant, sous cape, que c’est l’engagement d’un candidat en campagne électorale.

C’est ainsi, que, lors de ma visite en Chine pour l’exposition universelle à Shanghai, du 27 avril au 06 mai 2010, où je fus reçu par le Président Hu JINTAO qui, après avoir réaffirmé l’amitié du peuple Chinois à l’égard le Mali, me donna sa parole.

Je m’exprimais en ces termes : Monsieur le Président, je voudrais vous remercier encore pour le 3ème pont à Bamako, actuellement en cours de réalisation (et a été traversé le 23 septembre par le Ministre Chinois de la Coopération). Mais je souhaiterais attirer l’attention de la République Populaire de Chine sur certains de nos vœux, notamment la construction d’une autoroute reliant Bamako à Ségou, et une prise de participation dans la construction du Barrage de Taoussa, dont l’essentiel du financement est déjà acquis. Monsieur le président, d’ailleurs une société chinoise est à pied d’œuvre pour la réalisation dudit barrage…

En guise de réponse, le Président Hu JINTAO me dit : la Chine offre au Mali le 3ème pont . Il faut préciser que ce pont est long de 2200 mètres, et dépasse de loin le Pont Fadh et le Pont des Martyrs mis bout à bout. ... La Chine va consentir au Mali le financement nécessaire pour la réalisation de l’autoroute Bamako - Ségou, sous la forme d’un prêt très concessionnel..

Mesdames, Messieurs,

Pour la réalisation de cette autoroute, la Chine comme à son habitude a tenu parole, car un protocole d’accord fut signé quelques semaines plutard.

Et, aujourd’hui, nous voici réunis pour le lancement des travaux de cette voie par la réalisation du premier coup de pelle consacrant ainsi les 50 années de coopération avec la Chine.

Mesdames, Messieurs,

C’est ainsi qu’un protocole pour la réalisation des études de faisabilité fut signé.

L’autoroute dont nous lançons les travaux de construction ce jour se compose de 2 x 2 voies, soit quatre routes (2 à l’aller et 2 au retour) qui répondent à nos ambitions contenus dans le PDES initié en 2007.

Je préciserai que cette route va de la Tour de l’Afrique (à Bamako) à Ségou en passant les tronçons interurbains des régions de Koulikoro et de Ségou. Le Projet connaitra la réalisation aussi du tronçon urbain traversant la ville de Ségou, ainsi que le carrefour de Markala, avec la construction d’un échangeur à Ségou.

Tout ceci, Mesdames, Messieurs, vise un certain nombre d’objectifs, à savoir :

- assurer une meilleure fluidité de la circulation en tenant compte de la prévention et la gestion de la sécurité routière,
- favoriser le développement socio-économique,
- accroitre la production agricole et la compétitivité,
- augmenter les exportations
- et améliorer des revenus aux populations urbaines et rurales.

Le coût, il faut le souligner, est de 363 millions 347 mille 591 dollars, soit 182 milliards de F.CFA.

De mémoire de Malien, il y a lieu de retenir que c’est le plus important financement jamais réalisé dans notre pays.

La durée prévisionnelle des travaux est estimée entre 5 et 6 ans.

Mesdames, Messieurs,

Faut-il le rappeler, cette route sera prolongée jusqu’à Tombouctou en passant Ségou – Markala – Niono – Ngoumacoura – Nampala – Léré – Niafunké – Tonka – Diré et Goundam, dont les travaux avec bitumage débuteront au mois de novembre prochain.

Le Mali disposera alors de 6.000 km de routes bitumées (de 2002 à 2012) et le linéaire de routes en terre moderne et de pistes rurales.

Le coût total de ces investissements routiers est estimé à près de 900 milliards de F.CFA.

Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine ;

Monsieur le Ministre de l’Equipement et des Transports ;

Honorables Invités ;

Mesdames, Messieurs,

Au moment où nos deux pays nourrissent de grandes ambitions communes, le Mali se félicite de la place prépondérante qu’occupe la République Populaire de Chine, sur la scène internationale.

Excellence Monsieur l’Ambassadeur,

Votre pays, profondément enraciné dans son histoire millénaire, est résolument tourné vers l’avenir et a vocation à compter parmi les Grandes Nations du monde.

Le soutien que la République Populaire de Chine a consenti à l’endroit du Mali, depuis un demi-siècle, est fort estimable.

Ce soutien très tôt manifesté au Mali, une vielle nation, pétrie d’histoire et culture séculaire, en faveur de son développement, exige de nous une profonde reconnaissance.

Aussi, nous exprimons notre profonde gratitude à Son Excellence Monsieur Hu JINTAO et au peuple ami de la République Populaire de Chine.

Permettez-moi aussi de féliciter le gouvernement de la République du Mali, singulièrement le Ministère de l’Equipement et des Transports et la Direction Nationale des Routes, pour les efforts déterminants.

Excellence Monsieur l’Ambassadeur,

Merci pour votre disponibilité et votre contribution remarquable.

Pour terminer, je forme des vœux ardents et sincères du peuple malien pour le raffermissement des relations de tous ordres, entre nos deux pays, en vue de la réalisation des aspirations des peuples chinois et maliens ;

Par la même occasion, je salue et remercie l’EXIMBANK de Chine et les sociétés chinoises de construction retenues pour les travaux devant débuter le 1er mars 2011.

Je vous remercie de votre aimable attention !

Discours du Ministre de l’Equipement et des Transports, Hamed Diane Séméga, lors de la même cérémonie.

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009