Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | LE PRESIDENT

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Allocution de S.E.M ZHANG Guoqing, Ambassadeur de Chine au Mali, lors de la cérémonie de lancement du projet de l’aménagement de la route Bamako-Ségou

   

Excellence Monsieur le Président de la République du Mali,

Excellence Monsieur le Premier ministre de la République du Mali,

Excellence Monsieur le Ministre de l’Equipement et des Transports du Mali,

Monsieur le Gouverneur de la Région de Ségou,

Monsieur le Préfet du Cercle de Ségou,

Monsieur le Président de l’Assemblée Régionale de Ségou,

Monsieur le Président du Conseil de Cercle de Ségou,

Monsieur le Maire de la Commune Urbaine de Ségou,

Honorables Invités,

Chers amis maliens,

Mesdames et Messieurs,

C’est avec un réel plaisir et une immense joie que je participe à cette cérémonie de lancement des Travaux du Projet de l’Aménagement de la Route Bamako – Ségou, dans le cadre de la réalisation de l’Accord Cadre entre le gouvernement chinois et le gouvernement malien relatif à l’Octroi de Prêt Préférentiel au Mali pour exécuter ce projet. C’était le 27 septembre 2010 que S.E.M. Sanoussi TOURE, Ministre de l’Economie et des Finances du Mali, a signé avec moi cet Accord Cadre, pour finaliser un prêt de 1 030 000 000 de Yuan Renminbi prêtés par l’Eximbank of China au Ministère de l’Economie et des Finances, afin de réaliser la phase I du projet de l’aménagement de cette route stratégique.

Je souhaiterais en profiter pour féliciter le gouvernement malien à travers son Ministère de l’Equipement et des Transports pour leur excellent travail de pourparlers et de concertations avec le gouvernement chinois en général et avec la Société chinoise CHINA ROAD AND BRIDGE CORPORATION (CRBC) en particulier. Je leur souhaite un excellent lancement des travaux aujourd’hui, un excellent déroulement et achèvement des travaux plus tard.

Excellence Monsieur le Président de la République du Mali,

Excellence Monsieur le premier ministre du Mali,

Ce qui me touche au fond du cœur, ce n’est pas seulement cette ferveur de travail du gouvernement malien, qui organise cette cérémonie du lancement des travaux à peine un mois après la signature de l’Accord Cadre de Prêt, au moment où l’Eximbank of China est prête à signer avec le Ministère de l’Economie et des Finances l’Accord de crédit concret relatif audit prêt, mais ce grand geste de l’amitié et de la fraternité exprimées par le choix de cette date même du 25 octobre 2010, au lendemain matin de votre retour tardif d’hier d’une visite importante en Europe, pour organiser cette cérémonie, parce que aujourd’hui, le 25 octobre 2010, c’est exactement le jour même de l’Etablissement des Relations diplomatiques entre nos deux pays.

Il y a cinquante ans, l’Ambassadeur de Chine à Conakry, KE Hua est venu le 22 octobre 1960 à Bamako sur l’invitation du Président Modibo KEITA, et a discuté avec lui sur l’accord de reconnaissance mutuelle entre nos deux pays en respectant le principe d’une seule et unique Chine. Le 25 octobre, l’ambassadeur a échangé avec le président KEITA des lettres pour établir officiellement les relations diplomatiques entre nos deux pays. Un communiqué commun a annoncé cette nouvelle le 27 octobre à Beijing et à Bamako le même jour.

Donc ce lancement des travaux, non seulement symbolise le démarrage de l’aménagement de la Route Bamako-Ségou, mais aussi le point terminal du premier demi-siècle de nos relations d’amitié et de coopérations exemplaires et le début du prochain demi-siècle des ces relations sino-maliennes prometteuses dans tous les domaines.

Durant 50 ans, l’amitié et la fraternité entre nos deux pays et nos deux peuples ne cessent d’être renforcée et développée. Nous nous respectons sur une base de sincérité et d’égalité, soutiens réciproques et développement commun. La Chine a fait réaliser beaucoup de projets pour aider le Mali à sauvegarder la souveraineté et l’unité nationales, à développer l’économie et à l’édifier une société stable et prospère. Le Mali a aidé de son côté la Chine constamment et sans faille dans sa lutte pour sauvegarder la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale dans les affaires nationales et internationales.

Excellence, je n’oublie jamais, les mots ardents que Votre Excellence a prononcé à l’Ambassade lors de Votre présentation en personne les condoléances destinées aux victimes du Séisme du SICHUAN le 22 mai 2008, je cite : Je suis venu pour vous dire, au nom des Maliennes et des Maliens, et transmettre à S.E.M. le Président de la République, transmettre au Premier Ministre, transmettre au Président de l’Assemblée, et transmettre à l’ensemble du peuple chinois… que le Mali, qui n’a reconnu qu’une et unique Chine, ne peut être absent face à une douleur que le Mali veut partager et que le Mali partage. Nous avons partagé les heures de gloire, et nous allons partager également les heures difficiles . Fin de citation.

Excellence, les mots me manquent pour exprimer mes sentiments de remerciements et de gratitude envers votre Excellence, envers le peuple malien.

Merci, mille fois merci, Excellence Monsieur le Président.
Merci, mille fois merci, nos chers amis Maliens.

Excellence Monsieur le Président de la République du Mali, Chers amis maliens,

Je ne saurais terminer mon intervention sans mentionner un autre anniversaire que nous devons fêter avec faste aujourd’hui. C’est qu’il y a 39 ans, le 25 octobre 1971, la presse internationale a annoncé une grande nouvelle au monde entier, je cite : ‘La 26ème Assemblée générale des Nation Unies adopte la résolution n°2758 restituant à la République Populaire de Chine tous les droits légitimes au sein de l’ONU, par un vote de 76 contre 35, avec 17 abstentions.

La Chine populaire bénéficie, par la force des choses, de la reconnaissance officielle de la communauté internationale !’ Ainsi, les peuples prisant la justice et l’équité internationales ont remporté une grande victoire finale marquant l’histoire des relations entre la Chine et les pays africains ! Parce que, depuis 1961, des pays africains dont le Mali avaient présenté et voté maintes fois à l’Assemblée générale de l’ONU pour adopter cette résolution qui nous a fait attendre 20 ans.

En 1971, même le gouvernement américain ne s’y attendait pas, à ce résultat : le conseiller des affaires sécuritaires du Président NIXON, qui était en visite en Chine ce jour-là pour préparer la première visite officielle du président des Etats-Unis, a dit à son homologue chinois que vous deviez attendre encore un an pour entrer dans l’ONU.

A cette nouvelle, le président MAO Zedong a donné tout de suite les instructions d’envoyez une délégation chinoise à l’Assemblée générale de l’ONU, avec beaucoup de joie. Il a dit que ce sont nos amis africains qui nous y ont transporté, nous n’avons pas le droit de les faire attendre encore !

Excellence Monsieur le Président de la République du Mali,

C’est vraiment un anniversaire qui mérite à être fêté. C’est la fête des pays du tiers monde, c’est la fête des pays en développement. Le gouvernement et le peuple chinois n’oublie jamais ces précieux soutiens accordés par des pays amis africains ! L’histoire nous apprend et nous convainc. La Chine a fait de grands pas ces dernières décennies, grâce aux aides et soutiens énormes et précieux des pays et peuples frères et amis.

Bien qu’elle prenne un poids plus important économiquement ces dernières années, elle reste encore un pays en développement, parce qu’elle se place encore en 104ème place dans le monde dans l’ordre décroissant d’après le PIB par tête d’habitant, elle se trouve à une étape critique du développement, elle se voit face à des pressions écrasantes politiques, économiques, idéologiques et sociales venant des pays développés.

L’histoire a prouvé, prouve et prouvera encore dans l’avenir, que la Chine puit compter toujours sur nos frères et amis africains en général, et sur les frères et amis maliens en particulier, pour marcher de l’avant ensemble, côte à côte et les mains dans les mains, afin de construire un monde équitable, en paix, avoir un développement commun, au grand bénéfice des peuples sans aucune discrimination, quelle qu’elle soit.

Excellence Monsieur le Président de la République du Mali,

Afin de commémorer le 50ème anniversaire de nos relations diplomatiques, mon ambassade a pris l’initiative de faire concevoir et de faire fabriquer un plat commémoratif en porcelaine, un album des photos des 50 ans de nos relation diplomatiques, ainsi qu’en collaboration avec la Poste malienne, des timbres commémoratifs de ces 50 ans d’amitié, pour offrir à titre gracieux au peuple malien. Et je voudrais solliciter, en profitant de cette heureuse opportunité, votre haute bienveillance pour recevoir comme premier réceptionnaire des ces trois souvenir des nos 50 ans des relations diplomatiques, à la fin de mon discours.

Vive l’amitié entre la Chine et l’Afrique !
Vive l’amitié entre la Chine et le Mali !
Vive l’amitié entre nos deux peuples !

Je vous remercie de votre aimable attention.

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009