Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Cinquantenaire : L’AMAP EXPOSE SON TRESOR

   

L’exposition retrace fidèlement la vie politique, économique, sociale, culturelle et sportive du pays avant et après l’Indépendance.

"Notre histoire", tel est le thème de l’exposition photo organisée par le ministère de la Communication et de Nouvelles technologies à travers l’Agence malienne de presse et de la publicité (AMAP). Le vernissage l’exposition qui entre dans le cadre de la célébration du Cinquantenaire de l’Indépendance s’est déroulé vendredi dans l’après-midi sur le Boulevard de l’Indépendance.
L’événement était placé sous la présidence du chef de l’État, Amadou Toumani Touré. C’était en présence de plusieurs membres du gouvernement dont le ministre de la Communication et des Nouvelles technologies, Mme Diarra Mariam Flantié Diallo. Etaient également présents le gouverneur et le maire du District de Bamako, Ibrahim Féfé Koné et Adama Sangaré, le directeur général de l’AMAP, Souleymane Drabo, des représentants du corps diplomatique, les autorités politiques et administratives et les notabilités de la Commune III du District.
Près d’un millier de photos retraçant l’histoire de notre pays sont exposées au grand plaisir de la population bamakoise. Ces photographies sont intégralement tirées du fonds photographique de l’AMAP. L’exposition couvre la période qui va des dernières années du Soudan français à la célébration du Cinquantenaire de l’Indépendance. Les images présentent ainsi la vie politique, économique, sociale, culturelle et sportive de cette période.
Le ministre de la Communication et des Nouvelles technologies, Mme Diarra Mariam Flantié Diallo, a souligné que ces photographies, intégralement tirées des archives de l’AMAP, invitent à un instructif voyage dans le temps. Par ces images, les visiteurs pourront revivre ou découvrir les temps forts, correspondant aux différents tournants historiques jalonnant notre demi-siècle de souveraineté nationale et internationale : la marche vers l’Indépendance, le Franc malien et la Révolution active pour la Première République ; le coup d’État militaire de novembre 1968 et la création du parti unique UDPM ; la Révolution populaire du 26 mars 1991, la Transition, la IIIè République, l’alternance jusqu’au Cinquantenaire.

UN OUVRAGE DE REFERENCE

Par ailleurs l’exposition fait également une grande part à la culture, aux arts et aux sports qui ont puissamment contribué à la fierté nationale et à la renommée internationale du pays. Les photos, souvent inédites, parfois étonnantes, rendent hommage aux hommes et aux femmes, célèbres et aux milliers d’anonymes, qui ont édifié le Mali. Un pays transmis aux générations actuelles qui ont le devoir de le porter à leur tour vers le progrès. Aucune époque de notre histoire n’a été oubliée, mais certaines périodes sont privilégiées par l’exposition. Ce traitement, dira le ministre, tient à deux facteurs. Il s’agit de la disponibilité inégale des archives pour certaines séquences et le choix assumé des concepteurs de l’exposition d’accentuer la présentation des premières années de l’Indépendance dont la richesse et le bouillonnement semblent un peu tombés dans l’oubli.
La qualité de cette exposition, a déclaré Mme Diarra Mariam Flantié Diallo, prouve encore une fois les compétences de généraliste d’actualité de l’AMAP. Ces œuvres grandioses attestent également que les photographes de l’Agence ne se sont pas contentés de prendre des photographies mais ils se sont aussi donnés la peine de les protéger, de les classer minutieusement, de les annoter au bénéfice d’usagers ultérieurs. Ce travail se poursuit aujourd’hui avec l’importante opération de numérisation entamée depuis plus de trois ans. En effet, de très larges pans des archives du Quotidien national l’Essor et du fonds photographique de l’AMAP sont déjà numérisés dans le cadre d’un projet visant à les mettre à disposition des chercheurs et du grand public sur l’Internet.
Le ministre de la Communication et des Nouvelles technologies a par ailleurs indiqué que la présente manifestation se situe dans le sillage de la publication par l’AMAP d’un ouvrage de référence sur notre demi-siècle d’indépendance, intitulée “1960-2010 : Notre Mali”. Le vif succès rencontré par ce livre aussi bien dans le grand public que parmi les spécialistes, tant au Mali que dans la diaspora, permet d’envisager le présent événement sous d’heureux auspices, a ajouté le ministre pour qui cette exposition n’est pas seulement apparentée à l’ouvrage, mais elle en constitue aussi le complément. Car, les deux œuvres traitent de la même matière : le Mali d’hier et d’aujourd’hui. Elles partagent le même esprit c’est-à-dire sauvegarder la mémoire, aider les jeunes générations à se l’approprier, les aider à savoir qui ils sont, pour mieux aller de l’avant. Le ministre a dit espérer que contrairement au livre, qui, par sa conception, est de digestion plus lente et plus profonde, ce qu’un slogan célèbre appelle « le choc des photos », produira son plein effet avec cette exposition.

LE COURAGE DE RETRACER FIDELEMENT L’HISTOIRE

Le président de la République, Amadou Toumani Touré a quant à lui rendu un hommage appuyé à l’AMAP et à ses photographes d’hier et d’aujourd’hui. Il s’est dit séduit par ce travail remarquable qui résume l’histoire de notre pays avant et après l’Indépendance. À travers ces images, dira Amadou Toumani Touré, on a plus forcement besoin de lire un livre pour connaître l’histoire de notre pays. " On passe, on voit l’histoire ainsi que les temps forts des événements et les grandes personnalités qui ont marqué notre histoire", a indiqué le président Touré, en constatant qu’aucun événement majeur de notre histoire n’a été occulté.
Il convient à ce propos de rappeler que dans son discours à la Nation à l’occasion de la célébration du 22 Septembre 2010, Amadou Toumani Touré avait souligné qu’aucune page de notre histoire ne doit être déchirée et ne le sera pas. L’AMAP à travers cette exposition vient d’assurer cette mission en ayant le courage de retracer fidèlement toute notre histoire. Le chef de l’Etat a invité tous nos compatriotes surtout les jeunes à venir voir ces photos. Cela permettra aux adultes de se remémorer et aux enfants de donner une image aux grandes personnalités qui ont marqué l’histoire du pays.
L’exposition durera jusqu’au 12 décembre. Elle est ouverte au public gratuitement et 24 heures sur 24. Un dispositif d’éclairage a été mis en place pour permettre au public d’admirer les photos dans le calme de la nuit. L’exposition partira ensuite à Sikasso pour y être présentée dans le cadre de la Biennale artistique et culturelle. Toujours en plein air et toujours 24 heures sur 24. Le ministère de la Communication et des Nouvelles technologies et l’AMAP prévoient également pour 2011 de transporter l’exposition dans toutes les capitales régionales, selon un calendrier à définir en concertation avec les autorités régionales.
Mariam A. Traoré
L’Essor nP16832 du lundi 6 décembre 2010

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009