Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=

VOEUX DU NOUVEL AN 2011
Discours du Chef d’Etat-major Général des Armées à l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux du Nouvel An 2011 à Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef Suprême des Armées

   

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées ;

Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;

Monsieur le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants ;

Monsieur le Ministre de la Sécurité Intérieure et de la Protection Civile ;

Monsieur le Ministre Secrétaire Général de la Présidence ;

Monsieur l’Inspecteur Général des Armées et Services ;

Messieurs les chefs d’Etat-major et Directeurs de Service ;

Honorables invités ;

Mesdames, Messieurs,

C’est pour moi un insigne honneur et un agréable devoir de livrer le traditionnel message de l’ensemble des Forces Armées et de Sécurité en cette heureuse occasion de présentation des Vœux du Nouvel An au Président de la République, Chef Suprême des Armées.

Je voudrais tout d’abord, Excellence Monsieur le Président de la République, vous demander l’autorisation d’inviter les personnalités ici présentes à observer une minute de silence à la mémoire de tous nos compagnons d’armes tombés sur le champ de l’honneur.

Je vous remercie !

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef Suprême des Armées,

Au seuil de la Nouvelle Année, nous allons jeter un dernier regard rétrospectif sur celle qui s’achève avant de faire face résolument aux tâches prévisibles qui nous attendent pour les douze mois à venir.

Tout au long de l’année du cinquantenaire qui vient de s’écouler, les Forces Armées et de Sécurité ont pleinement partagé les différentes festivités organisées au Mali et dans certains pays africains ayant accédé à leur indépendance en 1960.

Les manifestations organisées aux quatre coins du territoire national ont été des occasions solennelles au cours desquelles la Nation tout entière a magnifié l’esprit d’engagement sans réserve, de patriotisme et de sacrifices consentis par nos illustres devanciers.

Depuis la reconstitution de la Bataille de Logo Sabouciré jusqu’au sketch sur la défense du Tata de Sikasso en passant par le défilé militaire, le tableau phonique au Stade Modibo Keita de Bamako et l’accompagnement par des patrouilles aériennes du Grand Prix de la Nation de course de pirogues à Mopti, le Mali a célébré l’esprit de Défense de la Nation.

Et, c’est avec beaucoup d’enthousiasme et de fierté que les Forces Armées et Sécurité ont vécu l’année du cinquantenaire, en parfaite harmonie avec le Peuple. Par ma voix, elles vous remercient de nous en avoir donné l’occasion.

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef suprême des Armées,

Les activités du cinquantenaire n’ont nullement altéré l’ardeur dans la mise en œuvre du programme normal de nos différentes activités professionnelles. A l’heure du bilan, il convient de citer à titre indicatif certains acquis majeurs et quelques résultats fort appréciables auxquels sont parvenues les Forces Armées et de Sécurité aussi bien dans le domaine strictement opérationnel que dans le cadre de leur participation à l’effort de développement économique et social du Pays.

Au plan des activités opérationnelles on pourrait citer entre autres :
-  l’intensification des patrouilles de contrôle de zone qui ont permis la poursuite d’actions de développement économique dans les zones d’insécurité potentielle ;
-  la sécurisation des grands chantiers ouverts dans le Nord telles que les missions de prospection pétrolière dans le bassin de Taoudénit, du Millenium Challenge Account pour les périmètres rizicoles à Alatona en zone Office du Niger, ainsi que les travaux de construction de la route Goma-Coura-Niafunké-Tombouctou ;
-  la sécurisation des frontières a permis aux populations des zones concernées de retrouver la quiétude dont elles ont incontestablement besoin pour s’adonner aux diverses activités de développement ;
-  l’exécution des missions de sécurité publique par la Gendarmerie et la Garde Nationale aux côtés des forces de la Police Nationale, contribué dans une large mesure à la sécurisation des populations dans les villes et les campagnes.

Le domaine de la coopération internationale en matière de défense et de sécurité a également connu beaucoup d’activités au cours de l’année 2010. Elle a concerné la formation dans les écoles, les manœuvres, les séminaires et ateliers de mises à niveau et d’échanges d’expériences :

-  la mise en place d’un Etat-Major Opérationnel Conjoint à Tamanrasset en Algérie, pour coordonner les activités de lutte contre le Terrorisme et l’insécurité transfrontalière dans la bande sahélo-saharienne commence à porter ses fruits. Cet état-major regroupe en son sein, des officiers des quatre pays qui constituent le cœur de cet espace géographique. Il s’agit de l’Algérie, du Mali, de la Mauritanie et du Niger dont les chefs d’état-major se retrouvent dans un comité de coordination des activités de sécurisation de notre espace commun ;
-  en dehors du cercle de coopération entre les quatre pays supra, nous notons avec satisfaction les contributions substantielles apportées par des partenaires stratégiques que sont : les Etats-Unis d’Amérique, la France, l’Allemagne, la Libye, le Japon, la Chine, le Canada, l’Espagne et les Pays-Bas. La participation aux missions de maintien de la paix au compte de l’Union Africaine ou des Nations Unies reste un axe majeur dans la coopération internationale.

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef suprême des Armées,

Au plan de l’amélioration des conditions de vie et de travail des personnels des Forces Armées et de Sécurité nous notons avec grande satisfaction :

-  la réalisation de plusieurs infrastructures et équipements dont : la construction de logements d’astreinte pour militaires célibataires à Bamako, Kati, Ségou et Sévaré ;
-  la clôture des camps de Ségou et de Banankoro, la construction de mess pour officiers et sous-officiers à Sévaré ;
-  la construction d’un centre de formation professionnelle au 26ème Bataillon des Travaux du Génie à Bapho ;

Au plan de la participation au développement économique et social du pays, les Forces Armées et de Sécurité ont été présentes sur plusieurs chantiers parmi lesquels :

-  l’exécution de travaux d’aménagement de terres irrigables (Génie Militaire), la fabrication de mobiliers y compris le mobilier sanitaire par les Ateliers Militaires Centraux de Markala ;
-  la fourniture de soins par le Service de Santé des Armées aux populations civiles.
-  les apports fort appréciables des Services paramilitaires : la Police, la Protection Civile, les Douanes, les Eaux et Forêts et le Corps des Surveillants de prisons qui œuvrent inlassablement pour donner aux maliennes et aux maliens un environnement sain, indispensable à l’amélioration de leur condition de vie et de travail.

Ces résultats encourageants ont pu être atteints grâce à votre soutien constant aux Forces Armées et de Sécurité qui, par ma voix, vous en remercient vivement.

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef suprême des Armées,

La Nouvelle Année s’annonce dans un contexte où les Forces Armées et de Sécurité sont fortement engagées dans une restructuration pour adapter notre outil de défense à nos besoins tels que définis dans votre lettre de cadrage, à savoir « mettre en place l’Armée de nos besoins plutôt que de garder l’Armée de nos habitudes ».

Les dispositions en cours permettront de rendre pleinement opérationnels les différents organes de nos forces et surtout les états-majors de zones de défense à travers le Pays.

Ces structures décentralisées de commandement contribueront à renforcer les liens Armée-Nation en permettant aux autorités administratives et aux populations des régions de s’approprier ou plutôt de se réapproprier l’esprit de Défense. Cela est d’autant plus indispensable aujourd’hui que, nous voyons apparaître de nouvelles formes de menaces jadis méconnues de nos sociétés. Il s’agit de la prolifération des armes de guerre, du trafic de drogue, de l’insécurité transfrontalière et du Terrorisme. Ces fléaux des temps modernes constituent de graves menaces à la Souveraineté Nationale et aux activités de développement entreprises par nos paisibles populations.

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef Suprême des Armées,

Les Forces Armées et de Sécurité attendent beaucoup du Programme Spécial pour la Paix, la Sécurité et le Développement dans le Nord que vous avez initié et dont la mise en œuvre a déjà commencé.

En effet, plus que toute autre composante de la Nation, les Forces Armées et de Sécurité ont payé de lourds tributs dans la recherche de la Paix, de la Sécurité et le Développement du septentrion. Combien de vies humaines, de matériels et de sommes d’argent ont été sacrifiés par les filles et les fils du Pays pour préserver l’unité nationale et la cohésion sociale ? Il est grand temps de tourner la page pour faire face à la seule et vraie bataille qui mérite d’être menée : celle du développement dans un environnement de paix et de cohésion retrouvée.

La contribution des Forces Armées et de Sécurité ne fera pas défaut dans cette œuvre de construction d’un Mali uni et prospère.

Nous saluons tous les efforts que vous-même et le Gouvernement avez déployés pour nous procurer les différents matériels acquis au cours de l’Année 2010. Nous nous engageons à en faire bon usage.

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef suprême des Armées,

La formation et l’instruction, véritables baromètres de la discipline et de l’opérationnalité d’une armée, occuperont une place de choix dans nos activités de 2011.

Au titre des formations classiques, les programmes d’activités prévoient la poursuite de la formation commune de base du contingent et le perfectionnement constant des personnels officiers, sous-officiers et militaires du rang des corps de troupes.

Parallèlement, aux programmes nationaux, des exercices et manœuvres combinés ou conjointes sont envisagés dans le cadre de la coopération avec les armées des pays partenaires.

A cela il faut ajouter la contribution de l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin BEYE de Bamako où les personnels des Forces Armées et de Sécurité suivent avec leurs camarades de divers pays africains, des stages pour renforcer leur capacité de soutien à la paix.

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef Suprême des Armées,

On ne peut évoquer l’année 2011 qui s’annonce, sans parler du cinquantenaire des Forces Armées et de Sécurité qui sera célébré le 20 janvier 2011. Les activités prévues au cours de cette commémoration seront pour nous une occasion de communier pleinement avec l’ensemble du Peuple.

Pour terminer, permettez-moi une fois de plus de m’acquitter de l’agréable et traditionnel devoir de formuler pour vous, pour votre famille, pour tous ceux qui vous sont chers et à travers vous, pour le Premier Ministre, le Président de l’Assemblée Nationale, les Membres du Gouvernement, les Présidents des Institutions et leurs familles respectives, les Vœux de Bonne et Heureuse Année 2011 des Forces Armées et de Sécurité du Mali.

Que Dieu nous accompagne dans toutes nos entreprises au cours de l’Année 2011.

Je vous remercie de votre aimable attention !

|Précédent|Suivant|

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009