Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Cérémonie de décoration à Koulouba : LA RECONNAISSANCE DU MEITE

   

L’Ordre national du Mali est décerné aux filles et fils du pays qui se sont distingués de façon exceptionnelle dans leurs secteurs d’activités et qui ont justifié une durée minimum de dix ans de service ou d’activité professionnelle.

La salle de banquet du palais présidentiel à Koulouba, a vécu, une fois de plus, durant la journée d’hier, un moment d’une grande solennité à l’occasion la cérémonie de reconnaissance de la patrie à plus de 200 femmes et hommes vivants ou décédés, qui se sont distingués dans leurs secteurs de compétence au service de la nation.
« Au nom de la République du Mali, nous vous faisons Chevalier de l’ordre national » ou « Au nom de la République du Mali et conformément aux pouvoirs qui me sont conférés, nous vous faisons….. », ces deux formules ont été répétées plusieurs fois par le président de la République, Grand maître des Ordres nationaux, Amadou Toumani Touré, pour la première et par le Premier ministre , certains membres du gouvernement et les présidents des institutions, avant de fixer sur le côté cœur de la poitrine de chacun des 203 récipiendaires, la médaille qui leur confère le titre de Chevalier de l’ordre national.
Parmi les récipiendaires, se mêlaient des hommes politiques, des grands commis de l’Etat, des officiers de l’Armée et des forces de sécurité, des artistes, des responsables sportifs, des operateurs économiques, des ouvriers, ainsi qu’un panel de personnalités étrangères. Bref, des représentants de tous les secteurs d’activité du Mali ont été distingués.
La cérémonie s’est poursuivie dans l’après-midi avec la remise de décoration dans les grades de Grand officier, Commandeur et Officier.
Nous reviendrons sur cette cérémonie dans nos prochaines éditions.
Conforment aux textes, l’Ordre national du Mali est décerné aux filles et fils du pays qui se sont distingués de façon exceptionnelle dans leurs secteurs d’activités et qui ont justifié une durée minimum de dix ans de service ou d’activité professionnelle. Ne peuvent être promus au grade d’officier que les chevaliers comptant au minimum cinq ans dans leur grade et justifiant de mérites nouveaux. Ne peuvent être promus au grade de commandeur que les officiers comptant au moins cinq ans dans leur grade et justifiant de mérites nouveaux. Peuvent être admises dans l’Ordre national du Mali à titre exceptionnel ou à titre posthume, les personnes (nationaux et étrangers) qui ont accompli des actions d’éclat ou rendu des services distingués au Mali ou à l’Afrique ; si elles sont en danger de mort à la suite de l’accomplissement de ces actions ou services ; si elles ont trouvé la mort dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions.
Le bénéfice des dispositions est subordonné à la condition que la conduite des intéressés ait fait l’objet d’une citation émanant du gouvernement et insérée au Journal officiel dans un délai maximum de 6 mois à partir du décès ou de l’accomplissement de l’action d’éclat.
L’Ordre de l’étoile d’argent du mérite national avec effigie Abeille ou Lion debout récompense les bons et loyaux services rendus avec efficience, dévouement, initiative créatrice dans les domaines politique, administratif, militaire, économique, social ou artistique. Pour être admis dans l’Ordre de l’étoile d’argent du mérite national avec effigie, il faut justifier de services civils et militaires d’une durée minimum de cinq ans ou d’activité professionnelle assortie de services particulièrement méritoires.
C’est en 1961 que fut créée la Chancellerie des ordres nationaux du Mali, après l’accession de notre pays à l’indépendance. Mais ce n’est qu’en 1991 que l’Assemblée nationale a délibéré et adopté une loi promulguant sa création. La structure est rattachée à la présidence de la République. La Grande chancellerie est chargée de l’administration des médailles, de la réalisation, la conservation des sceaux, des brevets, des insignes des ordres ainsi que de leur délivrance. Elle est dirigée par le Grand chancelier nommé par décret pris en Conseil des ministres. Le Grand chancelier est assisté d’un secrétaire général, nommé aussi par décret pris en Conseil des ministres.
Dossolo Traoré, fut le premier Grand chancelier du Mali (24 mai 1963-15 novembre 1976). Le lieutenant-colonel Kélétigui Drabo lui succéda (16 novembre 1976-26 mai 1992). Et depuis le 27 mai 1992, c’est le colonel Kokè Dembélé qui tient les rênes de l’institution.
Le 31 mai 1963, les ordres nationaux ont été reconstitués. Ils étaient composés de la Médaille d’or de l’indépendance, des Ordres nationaux qui comportaient cinq catégories dont trois grades (chevalier, officier et commandeur) et deux dignités (Grand officier et Grand Croix), de deux mérites nationaux (avec effigie abeille et effigie lion debout).
Modibo Naman Traoré
L’Essor du 19 janvier 2011

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009