Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Remise de médaille au président de la République : RICHE EN COULEURS ET EN SYMBOLES

   

L’UCCM entend remercier le chef de l’État pour les nombreux projets de développement qu’il a entrepris dans le pays au profit du peuple en général et du monde des affaires et des métiers en particulier.

Geste royal que celui du président de la République Amadou Toumani Touré de dédier à ses amis, les tout-petits la médaille et le trophée en or que lui a décerné l’Union des chambres consulaires du Malu. Mieux, l’annonce de faire déposer cette médaille et le trophée en or au Musée national à l’intention des enfants témoigne si besoin était de toute la symbolique du geste présidentiel.
Samedi, les gradins du stade Modibo Keita manquaient de places pour contenir une foule nombreuse venue assister à la cérémonie de remise d’un trophée une médaille en or et un diplôme de reconnaissance au président de la république, Amadou Toumani Touré. L’initiative était de l’Union des chambres consulaires du Mali (UCCM) qui entendait ainsi remercier le chef de l’État pour les nombreux projets de développement qu’il a entrepris durant ces dix dernières années dans notre pays au profit du peuple malien en général et du monde des affaires et des métiers en particulier.
La cérémonie s’est déroulée en présence du Premier ministre Modibo Sidibé, la Première dame, Mme Touré Lobbo Traoré, des membres du gouvernement et des responsables des institutions de la République.
C’est aux environs de 16 heures que les officiels ont commencé à prendre place dans les tribunes. Mais déjà le stade était chauffé à blanc par les artistes nationaux et internationaux de renom comme Djénéba Seck, Oumou Sangaré, Adja Soumano, Babani Koné et les Guinéens, Kamaldine et Sékouba Bambino Diabaté. Mais la palme devrait revenir à la Mauritanienne, Djimy Mint Abba.
Dans une chanson improvisée en hommage au président de la République, la mauresque a enflammé tout le stade Modibo Keita. Le refrain "Amadou Toumani Touré, Amadou Toumani Touré" était littéralement repris en chœur par un public déchaîné qui, bien que ne comprenant pas un mot du dialecte dans lequel s’exprimait l’artiste, ondulait au rythme de la flûte et du tambour mauritanien.
L’entrée du chef de l’État dans le stade Modibo Keita, accompagné du Premier ministre, Modibo Sidibé, suivie du largage des parachutistes sur la pelouse quelques minutes plus tard ont été d’autres temps forts de cette cérémonie riche marquée par un défilé des corporations de l’Union des chambres consulaires du Mali.
Le président de l’APCAM, Bakari Togola, le premier à prendre la parole a déclaré que cette initiative est un hommage au président de la République, Amadou Toumani Touré pour ses efforts de développement. "Vous avez fait tout ce que vous aviez promis au peuple Malien en général et pour nous les chambres consulaires. Vous êtes un homme de parole et vous méritez toute notre reconnaissance", a dit Bakari Togola, ajoutant que le Mali a notoirement changé en si peu de temps ces dernières décennies. Pour le président de l’APCAM, cette foi en l’avenir est le fruit de la vision inspirée du chef de l’État pour le développement de l’éducation, la santé, l’agriculture, le tourisme, l’équipement, le transport, le social, la gouvernance, la paix et la sécurité, etc.
Abondant dans le même sens, le président de l’APCMM, Mamadou Minkoro Traoré a souligné les actes posés par Amadou Toumani Touré en faveur de l’artisanat et des petits métiers dans notre pays. Il a notamment cité la réalisation de la Maison des artisans à Ségou, l’élaboration d’une politique nationale de promotion du secteur et des appuis financiers accordés aux artisans avant réitérer son engagement à accompagner le chef dans ses projets de développement en faveur du peuple malien.
À sa suite, le président de la Chambre de commerce et d’Industrie du Mali, Jeamille Bittar a qualifié cette cérémonie d’exceptionnelle. C’est la première fois qu’un chef est honoré pour ses efforts de développement a-t-il précisé. “ C’est incroyable ce que le Mali s’est transformé en si peu de temps. Monsieur le président nos mères et nos femmes vous disent merci pour la gratuité de la césarienne, nos compatriotes malades du Sida vous disent merci pour la gratuité des anti-retroviraux les commerçants vous disent merci pour le projet d’appui aux commerçants détaillants, les artistes vous disent merci pour la promotion de leur métier, les paysans vous disent merci pour la mécanisation de l’agriculture, la subvention des engrais, le monde scolaire vous dit merci pour la réalisation de nombreux établissements scolaires et universitaires. Monsieur le président compte tenu de toutes ses réalisations, vous méritez plus qu’une médaille. Mais comme on dit, le cœur qui donne est plus important que ce qu’il donne. Nous mesurons la symbolique de notre geste ”, a dit Jeamille Bittar, avant de remettre la médaille au président de la République, Amadou Toumani Touré.
L’illustre récipiendaire s’est dit très honoré par le geste. "J’aurais voulu me soustraire, compte tenu du retard. Mais je ne pourrai m’empêcher de vous exprimer l’une de nos valeurs en vous disant simplement merci. Je compare cette cérémonie à une équipe de football. Nous avons un bon gardien de but, une défense solide, un milieu de terrain cohérent et talentueux. Mais nous avons un avant-centre. Tout le monde joue pour lui et il se contente de marquer des buts. Je voudrais être prétentieux, car je suis certainement le capitaine de l’équipe. L’entraîneur, c’est le peuple malien", a dit ATT. Avant d’annoncer qu’il remettra dès ce lundi la médaille et le trophée au musée national pour que les générations futures se souviennent de l’histoire. C’est tout un symbole.
Lassine Diarra
L’Essor n°16875 du lundi 7 février 2011

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009