Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Administration territoriale et Forces armées : 60 NOUVEAUX VÉHICULES POUR LE TERRAIN

   

Ces moyens logistiques sont destinés aux préfets et aux commandants des régions militaires.

L’Administration territoriale et la Défense viennent d’être dotées d’un important nouveau lot de véhicules. Le président de la République, Amadou Toumani Touré a présidé lundi en fin d’après-midi, la cérémonie de remise des engins qui a eu lieu au palais de Koulouba. L’événement s’est déroulé en présence du Premier ministre, Modibo Sidibé, des membres du gouvernement, du chef d’état-major général des armées, le général de brigade Gabriel Poudiougou, du gouverneur du district de Bamako, Ibrahim Féfé Koné et du maire de la Commune III de District, Abdel Kader Sidibé. Les nouveaux véhicules sont au nombre de 60. Il s’agit de véhicules de fonction pour les préfets et les commandants des régions militaires. Le ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, Kafougouna Koné, a d’abord expliqué le contexte. Le gouvernement a entrepris une politique ambitieuse de réforme de l’État à travers le Programme de développement institutionnel en 2003. L’objectif global de ce programme est de moderniser l’administration publique afin de créer des structures administratives stables et crédibles, dotées d’équipements modernes et performants. Le PDI vise entre autres objectifs, à assurer la consolidation et le respect des institutions démocratiques par une administration locale saine et transparente au profit des citoyens.
L’acquisition de ces véhicules, a expliqué le ministre, fait suite aux dotations des chefs de circonscriptions administratives en véhicules Toyota double cabine Hilux et de véhicules de type Mahindra. C’était respectivement en 2002 et en 2007.
Kafougouna Koné a exprimé sa gratitude et transmis les remerciements de tout le personnel de commandement au chef de l’Etat pour l’attention constante qu’il manifeste à l’endroit des représentants de l’Etat sur le terrain. "Il ne fait aucun doute que ces moyens de déplacement adéquats contribueront à rehausser l’image des représentants de l’État et amélioreront la qualité de leurs prestations", a précisé le ministre.
Pour ce qui est des forces armées, la présente dotation s’inscrit dans un dynamique élan d’équipement engagé ces dernières années en leur faveur. Rappelons qu’il y a seulement quelques semaines, le chef de l’État mettait à disposition, un lot important d’équipements militaires dans le cadre de la sécurisation des travaux de construction de la route Goma Coura-Léré-Tombouctou.
Les moyens logistiques offerts lundi dernier sont destinés au commandement des 8 régions militaires du pays. Ces actions, a souligné le ministre de la Défense et des Anciens combattants Natié Pléa, viennent s’ajouter à une longue liste d’interventions antérieures. Cette démarche procède de la volonté très forte du chef de l’Etat de mettre en place et à maintenir en état d’opérationnalité permanente un outil de défense qui contribue efficacement à relever les défis sécuritaires combien complexes dans notre espace sahélo-saharien.
"En dotant les régions militaires d’équipements adaptés aux réalités du terrain, vous renforcez les moyens de commandement de ces entités par le rapprochement des chefs de leurs unités situées le plus souvent les unes des autres à des distances pénibles à franchir. Vous concrétisez par là même, votre vision exprimée dans le Projet pour le développement économique et social, à savoir entre autres, la réorganisation de l’appareil de commandement, la préparation opérationnelle des troupes et l’amélioration des conditions de vie et de service", a apprécié le ministre de la Défense et des Anciens combattants.
Si pour leur fonctionnement harmonieux, les forces armées ont besoin d’unités opérationnelles et cohérentes, elles ont davantage besoin d’outils de commandement appropriés, a indiqué Natié Pléa. En effet, l’autorité de commandement la plus douée en performance verrait ses chances de réussite se réduire si elle perdait le contact permanent avec sa troupe. De même, l’efficacité de la troupe est largement tributaire de celle de l’autorité en charge de son commandement.
Intervenant à son tour, le président de la République a indiqué que "nous attendons des résultats vis-à-vis des commandants des régions militaires". Le chef de l’État a relevé que les 60 nouveaux véhicules sont tous équipés d’appareils radio émetteur/récepteurs connectés au réseau administratif de transmission (RAT) avec une antenne mobile permettant la communication avec le niveau central et pourvus d’un système GPS.
« Les préfets vont partout et à tout moment. Si on veut qu’ils donnent des résultats, on doit les doter de moyens adéquats. Ces véhicules faciliteront leur tâche », a souligné Amadou Toumani Touré.
Les 60 engins ont coûté au total environ 2,2 milliards Fcfa toutes taxes comprises. Le financement a été assuré par l’Etat grâce à un prélèvement décidé par le président de la République sur les ressources issues de la vente partielle de l’opérateur historique de télécommunication, la Sotelma. Amadou Toumani Touré a invité les responsables bénéficiaires de ces moyens logistiques à en faire le meilleur usage.
Souleymane Doumbia
L’Essor n°16881 du mercredi 16 février 2011

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009