Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=

Activités gouvernementales
CONSEIL DES MINISTRES DU 04 MAI 2011
Communiqué du onseil des Ministress du mercredi 04 mai 2011

   

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 04 mai 2011 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Président de la République, Son Excellence Monsieur Amadou Toumani TOURE.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a :

-  adopté un projet de texte ;
-  entendu une communication et
-  procédé à des nominations.

AU CHAPITRE DES MESURES LEGISLATIVES

Sur présentation du ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, le Conseil des Ministres a adopté un projet de loi autorisant la ratification de l’Accord de financement, signé entre le Gouvernement de la République du Mali et le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) pour le financement du Projet d’accroissement de la productivité agricole au Mali (PAPAM).

Par cet Accord signé le 24 février 2011, le Fonds International de Développement Agricole consent à notre pays un prêt d’un montant de 21 millions de Droits de Tirage Spéciaux, soit 15 milliards 663 millions de francs CFA environ et un don de 200 mille Droits de tirage spéciaux destinés au financement du Projet d’accroissement de la productivité agricole au Mali.

L’objectif visé par le projet est l’augmentation de la productivité des petits exploitants agricoles et producteurs de l’agrobusiness dans les systèmes de production ciblés dans les zones d’intervention par :


- le transfert de technologies et la prestation de services aux producteurs agricoles dans la zone Office du Niger ;
- l’aménagement d’infrastructures d’irrigation dans les zones de Sabalibougou 1 et 2 et de M’Béwani.

Le prêt est consenti pour un délai de 40 ans y compris un différé de 10 ans et ne donne pas lieu au paiement d’intérêts.

AU CHAPITRE DES MESURES INDIVIDUELLES

Le Conseil des Ministres a procédé aux nominations suivantes :

* AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE :

Chef de Cabinet :

Oumar Chérif HAIDARA, Gynécologue.

* AU TITRE DU MINISTERE DE LA DEFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS :

1. Général de Brigade :

Colonel-Major Adama KANIKOMO

2. Hauts Fonctionnaires de Défense auprès des Départements ci-après :

Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle :

Colonel Diarikou TRAORE

Ministère de l’Artisanat et du Tourisme :

Colonel Mahamane Abidine MAIGA

Ministère de l’Agriculture :

Colonel Cheickna BATHILY

Ministère de l’Education, de l’Alphabétisation et des Langues Nationales :

Contrôleur Général de Police Sidi HAIDARA

Ministère de l’Economie et des Finances :

Commissaire-Colonel Zakaria KONE

Ministère de la Réforme de l’Etat :

Commissaire-Colonel Alassane SAMAKE

Ministère des Postes et des Nouvelles Technologies :

Colonel Zanga DEMBELE.

Ministère des Relations avec les Institutions :

Colonel Fallé TANGARA

* AU TITRE DU MINISTERE DE LA REFORME DE L’ETAT :

Secrétaire général :

Madame BERTHE Mariétou MAKALOU, Administrateur civil.

* AU TITRE DU MINISTERE DE L’INDUSTRIE, DES INVESTISSEMENTS ET DU COMMERCE :

Chef de Cabinet :

Lansiné DOUMBIA, Inspecteur des Services Economiques.

* AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENERGIE ET DE L’EAU :

Chargé de mission :

Madame SACKO Mariam DIALLO, Juriste.

AU CHAPITRE DES COMMUNICATIONS

* AU TITRE DU MINISTERE DES MINES

Le Conseil des Ministres a examiné une communication relative aux perspectives de diversification de la production minière au Mali.

L’industrie minière au Mali est essentiellement tournée vers l’exploitation de l’or qui constitue l’une des principales sources de revenus pour l’économie nationale et soutient d’autres secteurs de croissance au niveau national.

En 2009, les ressources issues de l’exploitation de l’or ont constitué plus de 70 % des recettes d’exportation et le secteur de l’or a contribué pour 7 % dans la création de richesses (P.I.B).

Malgré une tendance favorable sur le marché international, la production industrielle d’or pourra connaître une baisse substantielle à partir de 2014 accentuant la fragilité de notre industrie minière.

Face à cette situation, le Gouvernement a entrepris la mise en œuvre d’un programme de diversification de la production minière et de promotion de la recherche pétrolière.

L’objectif recherché est de minimiser la grande dépendance vis-à-vis de l’exploitation de l’or et de promouvoir d’autres substances minérales dont dispose le Mali.

Les perspectives de diversification de la production minière, objet de la présente communication, sont favorables grâce aux multiples indices connus et à la qualité des infrastructures géologiques mises en place.

En plus des indices et gisements d’or, le sous-sol du Mali recèle d’autres ressources non négligeables pouvant constituer un potentiel pour la diversification minière parmi lesquelles le cuivre, le nickel, le marbre, le gypse, le plomb, le lithium, le fer, la bauxite, l’uranium, les phosphates et le manganèse.

Pour relancer la recherche pétrolière, le Gouvernement a pris des mesures en vue de stimuler l’intérêt d’investisseurs crédibles dans le secteur.

La diversification de la production minière permettra :

- d’assurer la découverte et la promotion d’autres substances que l’or ;
- d’augmenter la contribution des mines à l’économie par l’accroissement des revenus ;
- d’assurer le développement durable dans les communautés riveraines des mines ;
- de favoriser la création d’un marché sous-régional de produits miniers ;
- d’intégrer les activités minières à l’économie nationale.

Koulouba, le 04 mai 2011

Le Secrétaire Général du Gouvernement

Mme DIAKITE Fatoumata N’DIAYE
Officier de l’ordre national

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009