Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | LE PRESIDENT

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Session Spéciale des Nations-Unies sur le VIH/SIDA : Discours du Chef de l’Etat (New York, 08 juin 2011)

   

Excellences, Mesdames, Messieurs les Présidents et Chefs de Gouvernement ;

Monsieur le Président de l’Assemblée Générale ;

Monsieur le Secrétaire Général des Nations-Unies ;

Monsieur le Directeur Exécutif de l’ONUSIDA ;

Monsieur le Directeur Exécutif du Fonds Mondial ;

Honorables Invités ;

Mesdames, Messieurs,

Je voudrais tout d’abord me réjouir de la tenue de cette Réunion et par la même occasion, adresser mes vives félicitations à Monsieur le Président de la Session Spéciale.

Je tiens à saluer :

- le Secrétaire Général des Nations-Unies,
- le Directeur Exécutif de l’ONUSIDA,
- Celui du Fonds Mondial de Lutte contre le SIDA, la Tuberculose et la Paludisme,
- et bien sûr leurs collaborateurs, pour l’excellent travail de préparation et d’organisation de notre rencontre.

Cette Session spéciale coïncide avec des dates-clés. Il s’agit :

- du 30ème anniversaire de la découverte du virus,
- du 10ème anniversaire de la Déclaration d’Engagement de la Session Spéciale de 2001,
- et du 5ème anniversaire de l’accès universel aux soins.

L’enjeu pour nous, c’est de réfléchir à adapter constamment notre réponse à l’épidémie, en nous appuyant à la fois sur nos acquis et la meilleur connaissance, que nous avons aujourd’hui de la maladie.

Monsieur le Président ;

Monsieur le Secrétaire Général ;

Messieurs les Directeurs Exécutifs ;

Honorables Invités ;

Mesdames, Messieurs,

Il y a de cela quelques semaines, le Mali a eu l’honneur d’accueillir le Sommet Mondial des Jeunes sur le VIH/SIDA.

Le Sommet fut l’occasion pour la jeunesse du monde de mettre à profit les espaces et les opportunités d’échanges sur leurs besoins en santé, y compris les services du VIH et les moyens de les satisfaire.

Ces Jeunes Leaders ont adopté la « Déclaration de Bamako », pour un nouveau leadership dans la réponse au VIH.

Ils m’ont demandé, et je l’ai accepté, d’être leur messager auprès de cette auguste Assemblée.

Les jeunes du monde m’ont demandé de vous dire, Excellences, qu’ils ont déjà pris le leadership de la réponse au VIH/SIDA au sein de leurs communautés.

Les jeunes ont conscience que leurs seuls efforts ne seront pas suffisants pour venir à bout de l’épidémie. Ils fondent donc beaucoup d’espoir, sur la concrétisation de la « Déclaration d’Engagement de l’Assemblée Générale sur le SIDA de 2011 ».

Monsieur le Président,

Excellences Mesdames, Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,

Les Jeunes m’ont chargé de vous dire qu’il est urgent :

- de mettre en œuvre la résolution 58/133 de notre Assemblée qui appelle les Etats membres à inclure les jeunes dans les délégations officielles lors des réunions des Nations-Unies et autres Assemblées régionales pertinentes,
- de créer à partir du plus haut niveau de décision, des espaces formels pour les jeunes populations clefs affectées, en leurs donnant la priorité au niveau des instances de prise de décisions communautaires, nationales, régionales et mondiales ;
- de créer, institutionnaliser et appuyer le renforcement des capacités des instances de jeunes au sein des organes nationaux et locaux de coordination du VIH/SIDA,

Monsieur le Président ;

Monsieur le Secrétaire Général ;

Messieurs les Directeurs Exécutifs ;

Honorables Invités ;

Mesdames, Messieurs,

Les jeunes souhaitent vivement :

- que soient sécurisés les ressources et les financements pour appuyer le nouveau leadership jeune, pour une réponse durable au VIH ;
- que soient protégés et promus les Droits Humains et que soient éliminés la stigmatisation et la discrimination au niveau des cadres législatifs ;
- qu’ils leur soient offerts l’information et les services sur le VIH qui répondent à leurs besoins, en particulier, ceux des populations clefs.

Pour conclure, Monsieur le Président, je voudrais vous assurer que les jeunes acceptent la responsabilité qui est la leur en tant que jeunes leaders et promettent de s’astreindre à la même obligation de rendre compte.

Voilà, Monsieur le Président, Excellences, Mesdames, Messieurs, l’économie du message que je m’étais engagé à vous délivrer au nom de la Jeunesse du Monde entier.

Il ne me reste qu’à vous en donner copie.

Je vous remercie de votre attention !

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009