Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=

Activités gouvernementales
CONSEIL DES MINISTRES DU 14 JUILLET 2011
Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 14 juillet 2011

   

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le jeudi 14 juillet 2011 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Président de la République, Son Excellence Monsieur Amadou Toumani TOURE.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a :

-  adopté des projets de textes ;
-  entendu des communications et
-  procédé à des nominations.

AU CHAPITRE DES MESURES REGLEMENTAIRES.

Sur le rapport du ministre de l’Equipement et des Transports, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant organisation et fonctionnement de la Commission d’enquête sur les accidents et incidents d’aviation civile.

La Loi du 19 mai 2011 portant Code de l’Aviation Civile, a prévu dans ses dispositions la création d’un organisme permanent ou ad-hoc, chargé de mener ou de participer aux enquêtes techniques sur les accidents et incidents d’aviation civile dans notre pays.

Le présent projet de décret adopté en application de cette loi précise la nature juridique et fixe les modalités de fonctionnement de la Commission d’enquête sur les accidents et incidents d’aviation civile. Il définit les conditions de nomination de ses membres, le mode de financement des enquêtes techniques ainsi que les conditions d’habilitation des agents pouvant effectuer les enquêtes.

La Commission d’enquête technique est un organisme ad-hoc. Sa création participe du respect par notre pays de ses engagements vis-à-vis de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) et de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

AU CHAPITRE DES MESURES INDIVIDUELLES :

Le Conseil des Ministres a procédé aux nominations suivantes :

* AU TITRE DU MINISTERE DE L’EQUIPEMENT ET DES TRANSPORTS

Directeur général de l’Agence nationale de l’Aviation civile : Monsieur

Hady NIANG, Ingénieur des Constructions civiles.

* AU TITRE DU MINISTERE DE L’ELEVAGE ET DE LA PECHE

Conseiller technique :

Monsieur Abdoulaye Idrissa MAIGA, Vétérinaire et Ingénieur d’Elevage.

Chargé de mission :

Monsieur Salifou Sidiki SIDIBE, Economiste.

Inspecteurs à l’Inspection de l’Elevage et de la Pêche :

- Madame MAIGA Fadimata OUEYSSOU, Vétérinaire et Ingénieur d’Elevage ;
- Monsieur Mamadou DIAWARA, Administrateur civil ;
- Monsieur Mahamar Abdel Kader HAIDARA, Vétérinaire et Ingénieur d’Elevage.

* AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Directeur général du Centre national des Œuvres universitaires :

Colonel d’Aviation Mamadou Idrissa COULIBALY.

* AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENERGIE ET DE L’EAU

Inspecteur à l’Inspection de l’Energie et de l’Eau :

Madame DIAKITE Mama Anta M’BODJ.

AU CHAPITRE DES COMMUNICATIONS

* AU TITRE DU MINISTERE DE L’INDUSTRIE, DES INVESTISSEMENTS ET DU COMEMRCE

Le Conseil des Ministres a examiné une communication relative à la stratégie et au plan d’actions 2012 – 2021 pour le développement du secteur agroalimentaire au Mali.

L’économie de notre pays est essentiellement basée sur le secteur primaire. Cependant, les produits non transformés représentent toujours plus de 90 % de la valeur des exportations et le taux de transformation des produits agricoles est faible faisant de notre pays un importateur net de produits agricoles transformés.

Cette situation s’explique par plusieurs facteurs notamment l’inexistence d’une véritable stratégie de développement du secteur agroalimentaire dont les éléments se trouvent aujourd’hui traités dans les documents de politiques sectorielles.

La stratégie de développement du secteur agroalimentaire, objet de la présente communication participe de la mise en œuvre de la politique de développement industriel engagée par le Gouvernement et vise à combler les insuffisances relevées.

Pour sa mise en œuvre, cinq axes stratégiques d’intervention ont été définis. Ils concernent :

-  le développement d’un tissu cohérent d’unités agroalimentaires diversifiées, déconcentrées et performantes ;
-  le développement et la vulgarisation des techniques et technologies appropriées et modernes de stockage/conservation et de transformation ;
-  l’amélioration de la qualité et de la présentation des produits agroalimentaires fabriqués au Mali en vue d’une meilleure compétitivité ;
-  le développement des marchés de produits alimentaires fabriqués au Mali ;
-  le renforcement de l’organisation des acteurs et des capacités d’intervention des organisations professionnelles du secteur agroalimentaire.

Un plan d’action pour la période 2012 – 2021 a été élaboré pour l’opérationnalisation de la stratégie.

*AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Le Conseil des Ministres a examiné une communication relative au rapport sur l’Enseignement Supérieur et au plan d’actions à court terme.

Le système d’enseignement supérieur et de recherche scientifique de notre pays est confronté à des problèmes essentiellement d’ordre structurel parmi lesquels la forte croissance des effectifs, le déficit en personnel enseignant, l’insuffisance de locaux administratifs et pédagogiques, la violence et l’insécurité sur le campus universitaire.

Face à cette situation, il apparait nécessaire de prendre des mesures appropriées en vue de disposer d’un système d’enseignement et de recherche plus performant et capable de concilier les impératifs de développement du pays et la compétition internationale.

Le rapport sur l’Enseignement supérieur et le plan d’actions à court terme pour une bonne reprise de l’année universitaire, s’inscrivent dans cette perspective.

Le rapport analyse le secteur et fait des propositions d’amélioration en matière de gouvernance, de ressources humaines et financières, d’œuvres universitaires et d’infrastructures.

Le plan d’actions à court terme pour une bonne reprise de l’année universitaire prévoit notamment :

- la fermeture des résidences universitaires en vue de leur réhabilitation avant la rentrée scolaire 2011-2012 ;
- la création de quatre Universités en lieu et place de l’Université de Bamako ;
- le renforcement des capacités d’encadrement et des capacités de gestion des structures d’enseignement.

Pour mener à bien ces actions, toutes les structures de l’Enseignement supérieur seront mises en congé en même temps pour préparer la rentrée 2011-2012 dans les meilleures conditions.

Koulouba, le 14 juillet 2011

Le Secrétaire Général du Gouvernement,

Mme DIAKITE Fatoumata N’DIAYE
Officier de l’ordre national

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009