Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | LE PRESIDENT

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


INAUGURATION DU TROISIEME PONT DE BAMAKO : Intervention de Son Excellence Monsieur le Président de la République (Sotuba, le 22 septembre 2011)

   

Madame le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;

Honorable Président de l’Assemblée Nationale du Mali ;

Monsieur le Vice-Ministre du Commerce de la République Populaire de Chine, Représentant le Président HU Jintao ;

Monsieur le Ministre de l’Equipement et des Transports du Mali ;

Mesdames, Messieurs les Ministres ;

Mesdames, Messieurs les Chefs d’Institutions ou d’Autorités Administratives Indépendantes ;

Excellence, monsieur le Doyen du Corps Diplomatique ;

Excellences, Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs ;

Monsieur le Président dd la Compagnie CGGC ;

Madame le Maire de la Commune I du District de Bamako ;

Mesdames, Messieurs les Elus Nationaux ou locaux ;

Distingués Invités ;

Mesdames, Messieurs,

La cérémonie d’inauguration du 3ème Pont de Bamako est un événement exceptionnel qui réunit deux Vieux Pays : la Chine et le Mali. Et les vieux Pays sont toujours attachés aux Symboles : nous sommes ce jour JEUDI 22 septembre 2011 marquant le 51ème anniversaire de l’accession du Mali à l’indépendance. La proclamation de notre indépendance est intervenue aussi un JEUDI 22 septembre 1960.

Joyeux anniversaire au Mali, ce pays si cher au cœur de Chaque Malienne et de chaque Malien ! La coopération sino-malienne, que nous célébrons aujourd’hui à travers ce monumental et bel ouvrage, fête aussi ses 51 ans.

Ce n’est donc pas un hasard si la République Populaire de Chine a décidé de marquer le demi-siècle de l’Indépendance du Mali du cachet le plus visible et le plus durable, avec ce 3ème pont qui en portera le témoignage pendant des décennies et des siècles.

Ce Pont a une histoire et elle remonte au 04 novembre 2006, un samedi ; nous sommes au majestueux Palais du Peuple de Beijing qui abrite le premier Sommet Chine-Afrique.

Après un discours-programme sur le partenariat Chine-Afrique à l’ouverture du Sommet, le Président Hu JINTAO reçoit ses hôtes pour des discussions bilatérales. La délégation malienne est la deuxième à être reçue par le Président Chinois.

D’entrée de jeu, le Président Hu JINTAO me dit : « Monsieur le Président, si mes informations sont bonnes, ce 04 novembre marque votre jour anniversaire, je vous présente à cette occasion les vœux de santé du Peuple chinois » !

Après les courtoisies protocolaires, j’indique au Président que j’ai bien noté dans son discours la décision de la Chine de construire plus d’une dizaine d’hôpitaux en Afrique au cours des prochaines années.

Je lui exprimais alors, le souhait du Mali d’abriter un des hôpitaux ; la demande a été acceptée séance tenante par le Président Hu JINTAO. Cette promesse a été matérialisée à Yirimadio : elle porte le nom de l’Hôpital National du Mali, inauguré il y a quelques mois.

Au cours de l’audience, j’ai aussi expliqué au Président Chinois que la ville de Bamako connaît une croissance accélérée au plan démographique et se trouve confrontée à des problèmes de mobilité urbaine.

Une des clés du problème consiste à construire un 3ème Pont dans la ville et le Mali apprécierait hautement de recevoir l’appui de la Chine pour la réalisation de ce projet. Le Président Hu JINTAO me répond : « Monsieur le Président, j’ai pris bonne note de ce besoin. Notre réponse vous parviendra par les voies appropriées ».

Quelques semaines après, je reçois l’ambassadeur de la République Populaire de Chine venu m’annoncer l’accord de financement du Pont par la Chine, avec cette précision de taille : « le Pont sera un DON de la Chine dans le cadre de la célébration du Cinquantenaire de l’Indépendance du Mali ».

En février 2009, à l’occasion de la visite d’Etat du Président Hu JINTAO au Mali, nous avons procédé à la pose de la première pierre.

Deux ans et sept mois, nous voici réunis pour inaugurer cet ouvrage, que nous avons baptisé dès le début de sa construction : « Pont de l’amitié Chine-Mali ».

Nous adressons nos vives félicitations à l’entreprise chinoise CGGC pour son expertise et son ardeur au travail.

Au peuple chinois et à ses dirigeants, le Président Hu JINTAO en tête, nous disons MERCI ! SHESHE ! pour ce grand et beau cadeau d’anniversaire.

Mesdames, Messieurs,

Entre le Mali et la Chine, c’est une longue histoire d’amitié que tous les dirigeants, de part et d’autres ont tenu à consolider et élargir au fil des années. Nos 50 ans de relations ont été rythmés par la fréquence des visites au sommet :

- le Président Modibo KEITA visite la Chine en Novembre 1964,
- le Président Moussa TRAORE s’est rendu quatre fois en Chine en 20 ans : Juin 1973, Août 1981, Juin 1986 et Janvier 1989,
- le Président Alpha Oumar KONARE a fait deux fois le déplacement à Beijing : décembre 1992 et septembre 1996.

En huit ans, je me suis moi-même rendu 4 fois en Chine : en Visite d’Etat en juillet 2004, au Sommet Chine/Afrique en novembre 2006, en août 2008 aux Jeux Olympiques et à l’Exposition Universelle de Shanghai en 2010.

Du côté chinois :

- le Premier Ministre Zhou Enlai (Chou Enlai) a visité le Mali en janvier 1964,
- le Président YIANG Zemine est reçu à Bamako en 1996,
- le Président HU Jintao a effectué une visite d’Etat dans notre pays en février 2009.

Ces échanges au plus haut niveau soulignent la force de nos liens politiques qui sont aussi fondés sur l’attachement du Mali à une Seule Chine unie et indivisible : la République populaire de Chine !

Mesdames, Messieurs,

Au plan du développement socio-économique, que de chemin parcouru dans le cadre du partenariat Mali-Chine au cours du demi-siècle écoulé. Au titre des réalisations, on peut citer : Les premières unités industrielles au lendemain de notre indépendance :

- la Compagnie Malienne des Textiles (COMATEX),
- la Société Nationale des Tabacs et Allumettes du Mali (SONATAM),
- les Tanneries du Mali (Tamali),
- les Usines de sucre (Sukala),
- l’Usine Malienne des Produits pharmaceutiques (UMPP).

Plus tard :

- les stades de la CAN à Bamako, Ségou, Sikasso, Mopti et Kayes,
- les stades de Bougouni, Koutiala et San,
- le nouveau Secrétariat Général de la Présidence de la République,
- les dix (10) Maisons de la Femme et de l’Enfant,
- les deux (02) écoles d’agriculture à Sévaré et M’Pessoba,
- l’Hôpital National du Mali à Yirimadio et la coopération médicale,
- des centaines de bourses d’études universitaires et post universitaires,
- la construction d’écoles,
- la 3ème sucrerie de Séribala,
- la coopération militaire,
- les apports financiers constants,
- les annulations de dettes.

La liste n’est pas exhaustive !

Mesdames, Messieurs,

Cette cérémonie d’inauguration est l’occasion de féliciter :

- le gouvernement du mali avec une mention spéciale au Ministre de l’Equipement et des transports ainsi qu’aux équipes techniques maliennes,
- la Compagnie CGGC, son Président qui a fait le déplacement pour l’inauguration, les ingénieurs et techniciens chinois,

Pour marquer notre satisfaction pour la mission accomplie, nous allons dans un instant procéder à des remises de décoration dans les Ordres Nationaux du Mali. En ce jour anniversaire de l’indépendance du Mali, ces distinctions revêtent une valeur symbolique encore plus forte, et les récipiendaires l’ont largement mérité.

Je tiens enfin à féliciter les populations riveraines de Sotuba et Missabougou pour leur accueil et le soutien apporté aux constructeurs du Pont.

Mesdames, Messieurs,

Isaac NEWTON, philosophe, mathématicien et physicien a dit un jour : « Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts ». Nous pouvons modestement dire que nous avons été plutôt de « Ceux qui construisent des ponts », le Pont de l’Amitié Chine-Mali !

Je vous remercie de votre aimable attention !

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009