Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


CAN 2012, Liberia-Mali 2-2 : Les Aigles tiennent le précieux sésame

   

Auteurs d’un nul 2-2 au stadium Samuel Doe face aux Lone stars, la sélection nationale a validé son ticket pour la phase finale de la CAN, la troisième d’affilée pour notre pays.

Une fois de plus, la qualification a été difficile pour les Aigles et les supporters ont encore souffert avec l’équipe pendant 90 minutes. Mais ne faisons pas la fine bouche, le plus important pour notre pays, c’était la qualification pour la phase finale de la CAN et le capitaine Cédric Kanté et ses coéquipiers ont parfaitement accompli cette mission. Après donc 1972, 1994, 2002, 2004, 2008 et 2010, les Aigles viennent de se qualifier à leur septième phase finale de CAN et seront présents à la grande messe du football continental qui se déroulera du 21 janvier au 12 février au Gabon et en Guinée Equatoriale. Samedi au stadium Samuel Doe de Monrovia, la sélection nationale a dû se battre jusqu’au bout pour arracher le nul nécessaire à sa qualification face aux Lone stars. La partie a mal commencé pour les joueurs d’Alain Giresse qui se retrouvèrent menés au tableau d’affichage dès la 2è min de jeu avec ce but de Djoh Williams sur lequel l’arrière-garde malienne et le keeper Soumbeyla Diakité ne sont pas sans reproche.
Après un quart d’heure, Cheick Tidiane Diabaté remettra les pendules à l’heure pour les Aigles, suite à un corner d’El Hadj Mahamane Traoré.
Les Aigles inscriront un deuxième but au retour des vestiaires, œuvre du défenseur central, Cédric Kanté (87è min). Mais la joie des nôtres sera de courte durée, les Libériens profitant d’une nouvelle bourde de la défense et du gardien Soumbeyla Diakité pour égaliser dans les arrêts de jeu (but de Patrick Wleh bien servi par le capitaine Sekou Diabateh, 90è min+2).
Commença alors une longue attente pour les supporters maliens qui avaient un œil sur l’autre rencontre du groupe entre le Cap Vert et le Zimbabwe. Les Cap Verdiens menaient 2-1 et tout le monde priait pour que la partie se termine sur ce score ou à défaut, sur un nul. Car le sort des Aigles ne se jouait plus à Monrovia, mais à Praia et une victoire des Warriors du Zimbabwe contre les insulaires était synonyme d’élimination pour le Mali.
Heureusement pour notre pays, le Zimbabwe n’a pas réussi à renverser la situation à Praia, s’inclinant 1-2 face aux insulaires. Ainsi, à l’issue de cette ultime journée des éliminatoires, Maliens et Cap Verdiens totalisent chacun 10 points (trois victoires, un nul et deux défaites), mais les Aigles disposent d’une différence de but particulière favorable pour avoir battu les insulaires 3-0 à Bamako (0-1 lors de la manche aller à Praia).
La qualification a donc été obtenue dans la douleur face aux Lone stars du Liberia et beaucoup de questions restent encore sans réponse à l’issue de cette dernière journée des éliminatoires. Ces questions concernent l’équipe qui a montré d’inquiétants signes de fébrilité en défense, mais aussi le staff technique qui peine à se montrer à la hauteur de sa mission.
Mais de cela, on aura toujours l’occasion d’en parler quand on sait que trois bons mois nous séparent encore de la CAN. En attendant, les Aigles peuvent savourer cette septième qualification à la CAN, la troisième d’affilée pour notre pays.
Et le capitaine Cédric Kanté et ses coéquipiers ont d’autant plus de raisons d’être heureux que beaucoup de pays et pas des moindres, sont restés à quai et n’effectueront pas le voyage du Gabon et de la Guinée Equatoriale. Parmi ces nations on peut citer l’Egypte triple tenante du titre et sacrée sept fois championne d’Afrique, le Cameroun (quatre couronnes), le Nigeria (deux titres), l’Algérie (un titre), la RD Congo (deux titres), l’Afrique du Sud…
Condamnés à gagner à Lagos pour se qualifier, les Super eagles n’ont pu faire mieux que 2-2 face à la Guinée.
Les Nigérians n’avaient jamais connu une telle désillusion en éliminatoires. Quant au Sily national, il retrouve la CAN après avoir manqué l’édition 2010. A l’instar du Nigeria, l’Afrique du Sud a également dit adieu à la CAN, suite au nul 0-0 concédé face à la Sierra Leone. Ce résultat a fait le bonheur du Niger qui, bien que surclassé 3-0 par les Egyptiens, s’est qualifié pour la première CAN de son histoire.
Dans la poule K, la Tunisie peut dire un très grand « merci » au Tchad qui, bien qu’éliminé a joué le jeu à fond face au Malawi et accroché les Flames 2-2. Pendant ce temps, les Aigles de Carthage dominaient le Togo 2-0 à Tunis. Une victoire des Malawites à N’Djamena aurait été fatale aux Tunisiens. La Tunisie représentera donc l’Afrique du Nord durant la CAN 2012.
Comme la Tunisie, la Libye doit également sa qualification au titre de meilleur deuxième. Les Libyens ont fait match nul 0-0 en Zambie et ce résultat arrange les deux équipes puisque les Zambiens finissent premiers du groupe tandis que les Verts sont certains de finir parmi les deux meilleurs deuxièmes.
Souleymane Bobo Tounkara
L’Essor n°17039 du lundi 10 octobre 2011

Samedi 8 octobre au stadium Samuel K. Doe (Liberia)

Liberia-Mali : 2-2

Buts de Djoh Williams (2è), Patrick Wleh (90è min+2) pour le Liberia, Cheick Tidiane Diabaté (15è min) et Cédric Kanté (87è min) pour le Mali.

L’équipe du Mali : Soumbeyla Diakité, Cédric Kanté (cap), Mohamed Fofana, Ousmane Coulibaly, Adama Tamboura, Kalilou M. Traoré, Abdou Traoré, El Hadj Mahamane Traoré (Modibo Maïga puis Moustaph Yattabaré), Samba Sow (Souleymane Keïta), Seydou Keïta et Cheick Tidiane Diabaté. Entraîneur : Alain Giresse.

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009