Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Visite du président ivoirien à Bamako : EN TOUTE AMITIE

   

Les Bamakois ont réservé à Alassane Dramane Ouattara et à sa délégation un accueil d’une chaleur significative.

Le président de la République de la Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara, était hier à Bamako pour une visite d’amitié et de travail qui a duré environ sept heures. C’est aux environs de 10 heures et demi que l’avion présidentiel ivoirien s’est posé sur le tarmac de l’aéroport international de Bamako-Sénou. Le président Ouattara a été accueilli au bas de la passerelle par son homologue, Amadou Toumani Touré. Le président Touré avait à ses côtés le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Soumeylou Boubèye Maïga, ainsi que les autorités politiques et administratives de la capitale.
A sa descente d’avion, Alassane Dramane Ouattara (ADO) était visiblement heureux de fouler le sol d’un Mali qui l’attendait avec beaucoup d’impatience et de chaleur comme en témoigne la foule compacte qui l’a acclamé sur le parcours qui l’a conduit de l’aéroport à l’hôtel Radisson, au centre de la zone ACI 2000 de Hamdallaye, où il a pris ses quartiers. Les jeunes (filles et garçons) et les femmes se sont particulièrement mobilisés pour réserver à l’illustre hôte un accueil populaire digne de son rang. Le ton de cette mobilisation exceptionnelle a été donné depuis l’aéroport par une foule d’Ivoiriens venus témoigner leur attachement à la cause de leur nouveau président et leur espoir de voir la paix s’installer durablement dans leur pays.
Les deux chefs d’Etat ont gagné le salon d’honneur de l’aéroport après le cérémonial protocolaire : salut aux couleurs nationales au son des hymnes nationaux, poignées de main aux corps constitués - membres du gouvernement, présidents des institutions, hauts gradés de l’Armée, corps diplomatiques, personnalités diverses, personnel de l’ambassade de Côte d’Ivoire au Mali.
Ce rituel s’est prolongé sur un bain de foule et des applaudissements adressés aux ressortissants ivoiriens résidents à Bamako ou à l’intérieur du pays et aux troupes dogon et bobo qui avaient tenu en haleine la foule durant une bonne partie de la matinée avant l’arrivée du président ivoirien avant d’émerveiller les chefs d’Etat par de magnifiques pas de danse esquissés avec beaucoup de souplesse et de finesse.
Dans le salon d’honneur Amadou Toumani Touré et Alassane Dramane Ouattara ont eu un premier entretien en tête à tête pendant une trentaine de minutes. Le cortège présidentiel s’est ensuite ébranlé en direction de l’hôtel Radisson à l’ACI 2000 d’Hamdallaye. Sur le long trajet, l’attendait une immense haie humaine rangée des deux côtés de l’avenue de l’UA. L’accueil des grands jours réunissait les jeunes des quartiers riverains, les chasseurs ainsi que les communicateurs traditionnels et, comme signalé plus haut, beaucoup de femmes, tous mobilisés au son de tam-tam et du ngoni des chasseurs. Les jeunes en liesse ont, par endroits, contraint le cortège à marquer un temps d’arrêt pour permettre aux deux présidents serrer des mains. Les agents de sécurité eurent, épisodiquement, beaucoup de mal à canaliser les jeunes désireux de voir de plus près le nouveau président ivoirien avant son arrivée à l’hôtel.
ATT s’étant retiré, le président ivoirien a reçu la visite de courtoisie du Premier ministre, Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé, et celle du premier vice-président de l’Assemblée nationale, Younoussi Touré.
Alassane Dramane Ouattara a ensuite été reçu au palais de Koulouba. Après un échange élargi entre les deux délégations, un second huis-clos entre les deux chefs d’Etat. Pendant près d’une demi heure, Amadou Toumani Touré et Alassane Dramane Ouattara ont discuté de questions d’intérêts communs pour les deux pays et certainement de la situation dans la sous-région.
Au delà des contingences historiques, le Mali et la Côte d’Ivoire sont des partenaires naturels dans nombre de domaines comme les échanges économiques, l’énergie, etc. A la fin de l’entretien, Amadou Toumani Touré et Alassane Dramane Ouattara ont échangé des cadeaux. Le premier a offert à son homologue deux grands boubous (blanc et marron) pour la fête de Tabaski qui approche. Le blanc est destiné à la prière de la matinée et le marron à l’accueil des proches au soir de la fête. ADO a, lui, offert à son hôte une sculpture de bois symbolisant le nouveau visage de la coopération entre nos pays.
Après les discussions, le déjeuner au restaurant du Parc national du Mali avant la rencontre avec les Ivoiriens résidents au Mali au Centre international de conférence de Bamako. Au cours de la rencontre il a été question du retour volontaire des réfugiés ivoiriens vivant au Mali, de la création de la Maison de Côte d’Ivoire à Bamako, d’un bureau d’information et d’orientation à l’ambassade de Côte d’Ivoire à Bamako et de la réouverture du consulat à Sikasso.
Le président Ouattara a quitté Bamako en fin d’après-midi. Avant son départ, le président ivoirien a fait une déclaration à la presse dans laquelle il a apprécié les liens de coopération entre le Mali et la Côte d’Ivoire et le rôle joué par notre pays dans la résolution de la crise post-électorale en Côte d’Ivoire. « Les liens entre le Mali et la Côte d’Ivoire sont historiques et aussi fraternels… Avec le président Amadou Toumani Touré, nous avons parlé du renforcement des liens de coopération entre nos deux pays. Les ministres des Affaires étrangères ont travaillé sur les grands projets de coopération que nos deux pays ont en commun, notamment le port d’Abidjan, la relance des activités du trafic sur le corridor Bamako-Abidjan, le projet d’interconnexion électrique, les projets dans le domaine agricole. Nous avons aussi parlé du renforcement de nos liens diplomatiques » , a-t-il déclaré. Le chef de l’Etat ivoirien s’est dit très heureux d’effectuer une visite officielle dans notre pays. « J’ai été heureux de passer cette journée à Bamako. Je suis venu remercier le président Amadou Toumani Touré et le peuple malien pour leur soutien à la crise post-électorale que notre pays a connue. Je suis venu les rassurer que la Côte d’Ivoire est aujourd’hui au travail et que l’heure est maintenant à la réconciliation qui est sur la bonne voie », a-t-il détaillé.
A. O. DIALLO et M. KEITA
L’Essor du vendredi 21 octobre 2011

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009