ACCUEIL | LA PREMIERE DAME

 


 
AUTRES ACTUALITES PRESENTATION
DE LA 1ERE DAME
LES ACTIVITES
DE LA 1ERE DAME
LA FONDATION
POUR L'ENFANCE
 
 


Fondation pour l’Enfance : San en fête !
 

A la Fondation pour l’Enfance, on dit volontiers : « Le Mois de la solidarité c’est tous les jours et sur toute l’étendue du territoire national » . La preuve en a été une nouvelle fois fournie avec la visite que les responsables de l’institution de bienfaisance dirigée par l’épouse du président de la République, Mme Touré Lobbo Traoré, ont effectuée mardi dans le cercle de San.
En l’absence de la Première Dame retenue pour des raisons d’agenda du couple présidentiel, la délégation a été conduite par Ibrahim Samassékou, chargé du Programme Education de la Fondation pour l’Enfance. Les populations de Santoro et Karantéla, notamment les enfants et les femmes se sont fortement mobilisées pour l’accueil.
Ainsi, après Sikasso en 2007, Bamako en 2008, Diré en 2009, Bafoulabé en 2010, c’est la capitale de Santoro et Karantéla qui a été choisie cette année par la Fondation pour abriter son opération "Solidarité" menée à l’occasion de la 17ème édition du Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion .
La cérémonie qui s’est déroulée dans la cour de l’école Babou-Dioni était présidée par Ibrahim Samassékou et s’est déroulée en présence du préfet de San, Baye Konaté, du maire Amadou Koro Traoré. Étaient également présents, les députés, les élus, les responsables administratifs, politiques et coutumiers du cercle de San.
Le don était composé de 5 moulins, 10 machines à coudre, 4 égraineuses de maïs, 4 kits de sonorisation, 4 tricycles, 4 fauteuils roulants, 8 tonnes de céréales, 2 tonnes de sucre, 28 cartons de lait, 40 paquets de pâtes alimentaires, 3000 paquets cartons de farine enrichie, 5 cartons de vêtements et une enveloppe de 3 millions de Fcfa. Ce premier lot est destiné aux associations féminines du cercle de San et aux pensionnaires des orphelinats de San. Un deuxième lot composé essentiellement de fournitures scolaires notamment 3 500 ardoises, autant de boites de crayons de couleur, 14 800 stylos, 700 kits d’écolier moderne, 11 000 sacs d’écoliers, 43 479 paquets cahiers, 5 000 livres de référence pour bibliothèque, est destiné aux 10 669 élèves que compte la commune de San. Le coût de l’opération se chiffre à près 80 millions de Fcfa.
Le maire de la commune de San, Amadou Koro Traoré, n’a pas caché son émotion en souhaitant la bienvenue à la délégation de la fondation. Pour lui, cette visite, qui survient après celle du président de la République le mois passé, témoigne de l’intérêt accordé à la capitale de Santoro et Karantéla par les plus hautes autorités du pays. « Elle confirme également l’engagement de la Fondation dont les actions répondent aux aspirations les plus profondes du peuple malien. Ces dons ont une valeur inestimable pour les populations de San durement confrontés à mauvaise pluviométrie et dont les récoltes sont vouées d’avance à l’échec ».
Le représentant des chefs de village et chefs traditionnels de San, Adama Traoré, a sacré Mme Touré Lobbo Traoré « citoyenne à part entière » de la communauté de Santoro et Karantéla. « Merci, merci pour votre accompagnement précieux aux côtés de nos enfants scolaires, malades et démunies, merci pour votre soutien inestimable aux femmes de San », a-t-il dit.
Le directeur du Centre d’animation pédagogique (CAP) de San, Adama S. Traoré a, lui, assuré que le matériel et fournitures scolaires feront l’effet d’un coup de fouet déterminant pour les élèves et leurs parents. Car, a-t-il expliqué, cette année, beaucoup de parents à San n’ont pas pu doter leurs enfants de fournitures scolaires à cause du mauvais hivernage. Ibrahim Samassékou, au nom de la Fondation pour l’Enfance, a rappelé que c’est 15 mars 2008, que la fondation avait répondu présent à l’inauguration de l’orphelinat de San, matérialisant ainsi sa vocation première, celle de soulager l’enfance en détresse.
Cette fois-ci, notera-t-il, il s’agit de soulager leurs parents en dotant tous les élèves de la ville de San de kits scolaires et les autorités scolaires, de manuels scolaires. Ce geste, a-t-il expliqué, est le fruit d’une mobilisation intense de la Première dame et de ses partenaires. Pour illustrer son propos, il narra à l’assistance, l’histoire de la petite Alya Addel Hafid âgée de 8 ans qui a décidé de consacrer les fonds collectés à son anniversaire pour venir en aide à d’autres enfants. « Le web aidant, elle porta son choix sur la Fondation pour enfance du Mali. L’adolescente, pour son anniversaire, avait organisé au sein de son école « The International School of Monaco » un concours de dessin qui lui permit de récolter 4350 euros soit près de 3 millions de Fcfa.
Elle acheta ainsi des sacs d’écolier pour les envoyer aux enfants du Mali à travers la fondation », a ainsi raconté Ibrahim Samassékou. Les sacs de la petite Alya Addel Hafid ont été remis à tous les écoliers de San.
Doussou Djiré
L’Essor n°17049 du lundi 24 octobre 2011

 

© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009