Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | LE PRESIDENT

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Discours Toast de Son Excellence Monsieur Amadou Toumani TOURE, Président de la République du Mali (La Haye, Pays-Bas, le 29 novembre 2011)

   

Majesté la Reine Béatrix des Pays-Bas,

Monsieur le Premier Ministre,

Mesdames, Messieurs,

C’est un grand privilège et une joie immense pour mon épouse et moi-même, ainsi que pour la délégation qui nous accompagne, de répondre à votre invitation, qui est une marque d’amitié à l’endroit de mon Pays, le Mali.

Aussi, sommes-nous particulièrement touchés par la qualité de l’accueil que vous nous avez réservé ainsi que les attentions dont nous bénéficions depuis notre arrivée dans votre beau Pays.

Et je puis vous dire que les rigueurs du climat hivernal sont largement atténuées par la chaleur humaine qui nous entoure.

Au Mali, nous sommes impressionnés par le chemin parcouru par votre pays. Le modèle néerlandais de développement, qui assure aujourd’hui à votre pays un grand rayonnement au sein de l’Union Européenne, est une source d’inspiration pour de nombreuses Nations dans le monde.

Mon pays, le Mali, se réjouit des liens privilégiés d’amitié et de coopération qui unissent nos deux Etats depuis plus de 35 ans. Cette visite nous donne l’occasion de les renforcer davantage.

Majesté la Reine Béatrix des Pays-Bas,

Monsieur le Premier Ministre,

Mesdames, Messieurs,

La coopération entre les Pays-Bas et le Mali remonte au début des années 70, période des pires sécheresses au Sahel qui ont durablement affecté l’économie de notre pays. Notre partenariat se caractérise par la diversité des domaines de coopération.

Votre Assistance bénéficie aux secteurs « Eau, Agriculture et Sécurité alimentaire » au Mali. Au nombre des projets financés par le Royaume des Pays-Bas, je voudrais citer celui portant « Amélioration de la Riziculture Paysanne dans l’Office du Niger ».

Le projet a contribué à la mécanisation de la riziculture dans l’Office du Niger, à la mise en place des premières organisations paysannes et des systèmes de crédits (intrants) aux paysans et à la diversification de leurs sources de revenus.

L’appui des Pays-Bas au Mali dans le domaine de l’éducation a produit des résultats tangibles par la mise en œuvre du Programme Décennal de l’Éducation et de la Culture

Au plan Santé, le Programme de Développement Sanitaire et Social, soutenu également par votre Pays, a puissamment contribué à l’amélioration de la couverture sanitaire et au renforcement des plateaux techniques de mon pays.

Le Royaume des Pays-Bas a aussi démontré son attachement à la culture malienne en portant son effort sur le triangle touristique « Djenné-Bandiagara-Tombouctou », à travers notamment les travaux de conservation des sites touristiques et archéologiques.

Au fil des ans, un remarquable dialogue interculturel s’est installé entre nos pays, animé par les touristes néerlandais qui visitent régulièrement le Mali et les artistes maliens qui viennent donner des spectacles aux Pays-Bas.

Majesté,

Monsieur le Premier Ministre,

Mesdames, Messieurs,

Le Mali, qui bénéficie de votre amitié et de votre généreuse coopération, a choisi de reposer son développement sur les Fondements que sont :

- la Bonne Gouvernance,
- le Respect des Droits de l’Homme et le Renforcement de la Démocratie,
- la Participation et la Responsabilisation des Populations, sans Discrimination, notamment à l’égard des Femmes,
- la Promotion des Services Sociaux de base,
- la Consolidation de la Paix et de la Sécurité.

Ainsi, au plan politique, le processus de démocratisation au Mali entamé suite aux événements ayant conduit au coup d’Etat du 26 mars 1991, n’a cessé de se renforcer au cours des 20 dernières années.

Il a été marqué par quelques étapes-clés, parmi lesquelles la transition démocratique (du 26 mars 1991 au 08 juin 1992) conduite à son terme dans les délais et le respect des engagements souscrits.

A l’issue d’une transition de 14 mois, des élections libres et démocratiques ont été organisées en 1992.

Dix ans après, en 2002, j’ai été élu à l’issue d’un scrutin présidentiel qui marque la première alternance démocratique dans la sérénité au Mali.

Dans le même esprit, les Maliens se rendront aux urnes en 2012 pour des élections présidentielle et législatives. J’exprime au Royaume des Pays-Bas notre profonde gratitude pour son soutien au processus électoral en cours.

Majesté,

Monsieur le Premier Ministre,

Mesdames, Messieurs,

Au début des années 90, le défi politique majeur en Afrique était celui de la démocratisation de nos pays. 20 ans après, les questions de sécurité sont devenues, de nos jours, une préoccupation majeure, notamment dans la Bande sahélo-saharienne.

Celle-ci couvre une superficie de 8 millions de Km2, soit le 1/4 de l’Afrique et s’étendant de la Mauritanie au Soudan en passant par le Mali, le Niger, le Burkina Faso, l’Algérie, la Libye et le Tchad.

Les populations sur place vivent dans la précarité et en leur sein une jeunesse n’ayant d’autre alternative que de fournir des combattants à des groupes criminels de tous genres. (La jeunesse est un enjeu déterminant).

Les menaces dans la Bande Sahélo-Saharienne sont le trafic de cigarettes, les réseaux de passeurs d’immigrés clandestins vers l’Europe, la drogue, les groupes terroristes...

Majesté,

Monsieur le Premier Ministre,

Mesdames, Messieurs,

Face à cette situation d’insécurité grandissante, le Mali a inscrit son action dans deux directions : s’engager résolument dans la coopération avec les Etats riverains de la Bande pour des mesures de sécurité collective, d’une part, et mettre en place une politique nationale de lutte contre l’insécurité et le terrorisme dans la bande sahélo-saharienne d’autre part.

Dans la phase d’urgence, un Programme Spécial pour la Paix, la Sécurité et le Développement du Nord du Mali est en cours d’exécution. Fondé sur le binôme sécurité-développement, le PSPSDN apportera des réponses concrètes aux besoins des populations en matière :

- de santé,
- d’éducation,
- d’accès à l’eau potable,
- de soutien à l’activité économique locale.

Le retour de l’administration et des forces de sécurité affirmera une présence de l’Etat indispensable au succès du Programme.

Au moment où nous engageons ces efforts soutenus avec l’appui de nos partenaires au développement, dont le Royaume des Pays-Bas, la Bande Sahélo-Saharienne fait face à de nouveaux risques sécuritaires liés à la situation en Libye.

Le Mali a enregistré un important mouvement de retour d’hommes et d’armes en provenance de ce pays. Nous sommes mobilisés pour faire face à l’accueil et à l’urgence humanitaire qu’il implique. Dans un second temps, l’Etat s’attèlera à la question de l’insertion et de la réinsertion des populations concernées.

Toutefois, nous demeurons, vigilant sur les conséquences sécuritaires du phénomène des retours en relation avec les autres pays riverains.

Majesté,

Monsieur le Premier Ministre,

Mesdames, Messieurs,

Notre coopération avec le Royaume des Pays-Bas ne s’est jamais aussi mieux portée qu’aujourd’hui. En témoigne le maintien de mon pays au rang des 15 pays partenaires sur les 34 de la coopération néerlandaise au développement. En témoigne également le maintien du Mali comme pays de concentration de l’aide budgétaire néerlandaise.

Je vous donne, en retour, l’assurance que le Mali saura continuer à mériter votre confiance.

C’est sur cette note d’amitié et d’espoir que je vous invite, Excellences, mesdames, Messieurs, à lever votre verre à :

- la santé de Sa Majesté la Reine Béatrix et à
- l’amitié entre le Royaume des Pays-Bas et le Mali !

Je vous remercie de votre aimable attention.

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009