Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


ORTM : LA TM2 EST LANCEE

   

Elle n’est pas concurrente à la chaîne mère. Elle en est complémentaire en prenant essentiellement en compte les préoccupations des jeunes et des femmes.

« C’est un sentiment de fierté qui m’anime. J’ai pris un engagement et Dieu nous a donné les moyens et la force de pouvoir le concrétiser ».
C’est en ces termes que le président de la République, Amadou Toumani Touré, s’est exprimé en tant que premier invité de la toute nouvelle deuxième chaîne nationale de télévision « TM2 » dont il procédait au lancement solennel samedi. Outre le lancement de la TM2, le chef de l’Etat a également remis un important lot de matériel à l’Office de la radiodiffusion télévision du Mali (ORTM).
L’événement s’est déroulé dans les locaux de la station en présence de plusieurs membres du gouvernement, des représentants d’institutions, des anciens travailleurs de la station ainsi que de nombreux autres invités.
La TM2 émet sur 12 347 MHZ à coté de la chaîne mère. A la différence de celle-ci, elle bénéficie d’une pilonne de 200 m de long, d’un tour et d’un émetteur entièrement numérique. Son rayon de réception est compris entre 80 et 100 km. Le programme de la chaîne sera essentiellement consacré au divertissement, l’information, l’éducation et la découverte. Son coût est estimé à 4 milliards Fcfa, financés sur le budget national à partir des recettes issues de la vente de 51% des actions de la Sotelma-Malitel.
Dans son contenu, TM2 n’est pas une chaîne concurrente de la première. Elle est afférente et complémentaire. Elle permettra également de désengager l’unique chaîne de télévision existante depuis 28 ans dans un environnement fortement concurrentiel, a expliqué le directeur général de l’ORTM, Baly Idrissa Sissoko. En somme, l’objectif visé par TM2 est de mettre l’accent sur les questions de jeunes et des femmes en favorisant la diffusion d’émissions éducatives sur les thèmes de société, d’environnement, de santé, d’économie et de sécurité routière.
« La deuxième chaîne de télévision résulte d’une décision politique que vous avez savamment murie et prise dans le cadre du Projet pour le développement économique et social. Il s’agit avant tout de diversifier l’offre publique en matière de programmes audiovisuels, d’accorder une place de choix aux préoccupations des femmes et des jeunes à savoir la santé, l’éducation, la formation, les loisirs et le divertissement, la culture et l’emploi », a expliqué le ministre de la Communication, Sidiki N’Fa Konaté.
L’autre temps fort de la cérémonie aura été la remise par le chef de l’Etat de matériel audiovisuel composé essentiellement d’un car régie numérisé. Son coût : 2,6 milliards Fcfa également financés à partir des recettes sur la vente de la Sotelma Malitel.
« Nous n’avons pas connaissance de l’existence d’un tel matériel dans l’espace UEMOA. Aussi bien dans sa conception que dans son exploitation ce matériel est futuriste et rien n’y manque pour faire de la production de qualité internationale », a expliqué Sidiki N’Fa Konaté Véritable immeuble roulant, selon les techniciens, ce car est destiné aux grandes productions.
Il comprend 12 caméras, deux systèmes de ralenti, un atelier dans lequel le réalisateur travaille et une cabine réservée au traitement des sons.
« Je salue le gouvernement particulièrement le ministère de la Communication pour les efforts en faveur de la station nationale », a dit le chef de l’Etat sur le plateau de la TM2. Amadou Toumani Touré a indiqué que le choix de la date du 31 décembre pour lancer la chaîne nationale n’est pas fortuit. « Je dois faire un message important à la nation à cette date. Il pourra être synchronisé sur les deux chaînes et permettre au maximum de nos compatriotes de l’écouter », a dit Amadou Toumani Touré. Pour le chef de l’Etat, la nécessité d’une deuxième chaîne s’imposait pour répondre aux préoccupations des jeunes et des femmes et surtout de ses amis, les enfants. A travers cette chaîne notre pays signe son entrée dans le numérique. Amadou Toumani Touré a dit attendre des travailleurs de la TM2 de la créativité, de l’innovation et de la responsabilité.
Auparavant, le président Touré avait visité le pilonne et l’émetteur de la TM2 sur la route de Kati.
Baye Coulibaly
L’Essor du mardi 03 janvier 2012

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009