Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Résolution sur la sécurité au nord du pays : L’ASSEMBLEE NATIONALE SE REUNIT A HUIS CLOS

   

Au cours d’une séance à huis clos, mercredi, les députés ont discuté de la situation sécuritaire dans le nord de notre pays.

La résolution adoptée à cet effet rappelle l’insécurité grandissante dans le nord du pays exacerbée par le retour massif de Maliens de Libye dont certains en armes. Le texte souligne que cette insécurité se manifeste sous plusieurs formes (braquages à main armée, enlèvements de véhicules, prise d’otages étrangers avec mort d’hommes…). Le texte dénonce aussi l’impunité entretenue par les services chargés d’appliquer les lois qui crée un réflexe d’auto-défense au sein des populations. Un autre phénomène dénoncé est relatif à la désertion de certains officiers et militaires du rang intégrés de l’armée malienne, à la présence de groupes armés revendiquant l’auto-détermination d’une partie du territoire (Azawad). Aussi, les élus se disent-ils préoccupés par la présence de terroristes d’Al-Qaïda au Maghreb islamiste (AQMI) et son corollaire de trafics d’armes, de drogues, de cigarettes et de détention d’otages. Préoccupée par la prolifération des armes de guerre détenues par les populations qui constituent une menace permanente à la paix et à la sécurité, l’Assemblée nationale dénonce la mal gouvernance dans de nombreux projets et programmes de développement dans ces régions. Considérant l’évolution de la situation dans le Septentrion, les députés ont entendu plusieurs membres du gouvernement : le ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, celui des Forces armées et des Anciens combattants, le ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, celui des Relations avec les Institutions. Après quoi, ils ont condamné tous les actes d’enlèvements et de prises d’otages, les attaques perpétrées contre les villes au nord du pays par des hommes dont le seul dessein est de porter atteinte à l’unité et à l’intégrité du territoire nationale. Ils déplorent la mort du touriste allemand à Tombouctou et présentent à sa famille et à son pays leurs condoléances attristées. Réaffirmant solennellement leur attachement à l’intégrité du territoire et à la cohésion nationale, ils ont décidé d’apporter leur soutien à nos forces armées et de sécurité qui sont sur le terrain et leur expriment leur solidarité pour tous les sacrifices consentis. Le texte invite le gouvernement à poursuivre sa politique de dialogue avec tous les fils du pays et à continuer l’accompagnement pour la réinsertion socio-économique de toutes les populations revenues de Libye. Le gouvernement est invité à mettre tout en œuvre pour que nos forces armées nationales assurent pleinement la défense et l’intégrité du territoire en les dotant de moyens conséquents pour mener à bien leurs missions. L’Assemblée recommande au gouvernement l’application rigoureuse des lois et règlements en vigueur pour la protection des populations, d’accélérer le processus de transfert des compétences et des ressources aux collectivités, de continuer sa politique de coopération avec les pays voisins pour assurer la paix et la sécurité dans la bande sahélo saharienne. Le document exhorte les élus à s’impliquer davantage avec les notables et les chefs coutumiers et religieux dans la recherche de solution aux problèmes de sécurité et de concorde nationales, félicite le gouvernement pour l’arrestation des auteurs de l’enlèvement des Français à Hombori et l’encourage à persévérer pour plus de résultats. Il lance un appel à toutes les populations des zones concernées pour qu’elles collaborent avec nos forces armées et de sécurité pour ramener la paix et bouter hors du pays les étrangers d’AQMI. En conclusion, la résolution appelle la communauté internationale à collaborer davantage avec les pays de la sous-région dans leur développement et dans leur combat contre l’insécurité et le terrorisme et invite le gouvernement à prendre toutes les dispositions pour parer au déficit céréalier par la mise en place de stocks conséquents. Le président de l’Assemblée nationale est chargé de transmettre la présente résolution au Premier ministre conformément aux dispositions du règlement intérieur.
Allaye Lam
L’Essor du lundi 23 janvier 2012

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009