Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


Situation au nord : LES IMRAD ET LEURS ALLIES REITERENT LEUR SOUTIEN A L’ARMEE

   

Le commandant du théâtre des « opérations », le général Kalifa Keita, a rencontré hier la communauté des Imrad des régions de Tombouctou et Gao et leurs alliés.

Ils étaient environ une trentaine de représentants venus de Gossi, Gao, Djebok, Bourem, Intarkad, Ansongo, Tinhama, Intillit, etc. La rencontre s’est déroulée en présence du général d’aviation, Waly Sissoko, adjoint au commandant des opérations, des colonels-majors El Hadji Gamou et Abdrahamane Ould Meydou, respectivement commandant des quatrième et troisième Groupements tactiques interarmes. Parmi les visiteurs du jour on notait la présence de plusieurs élus communaux et chefs de fraction. Mohamed Youssouf Ag Ghallas, président du conseil de cercle de Gourma Rharous et porte-parole de la délégation, précisera qu’ils sont venus réitérer le soutien de leur base à l’armée sur le terrain. Cette prise de contact avec la zone opérationnelle, selon l’édile, permettra de renforcer la confiance entre les forces armées et la population civile. Et ensemble, conjuguer les efforts pour mettre fin à cette situation chronique d’insécurité. De son coté, le général Keita a expliqué que le succès opérationnel de l’armée passait forcément par la collaboration de la frange civile. Pour le commandant des opérations « l’armée a plus besoin de votre collaboration intelligente que de l’argent que vous cotisez pour elle ». « Ce ne sont pas l’ethnie et la couleur qui comptent, mais c’est le Mali un et indivisible qui compte », a souligné le général Kalifa Keita. L’occasion était bonne pour Azaz Ag Loudag Dag, 4è vice président du Haut Conseil des collectivités qui a pris part à la rencontre, de fournir certaines précisions. Ce que certains médias appellent péjorativement des « milices arabes et imrad » se composent de jeunes de ces communautés qui viennent en appui, de façon bénévole, à nos forces armées et de sécurité, a-t-il expliqué. Pour le colonel-major El Hadji Gamou, la même organisation vaut également pour la région de Kidal. Le maire d’Intillit, Hahadou Ag Kaoussane, nouvellement rentré du Burkina a pris part à la rencontre. Il promet d’aller chercher sa famille qui l’attend à la frontière du Burkina Faso. Dans une déclaration, la rencontre a invité tous les Arabes et Imrad du Mali à s’engager résolument aux côtés des forces armées pour mettre hors circuit ces bandits aux objectifs utopiques. C’est dans la synergie des efforts que nous arriverons à bout du mal, a estimé Azaz Ag Loudag Dag. Quelques heures plus tôt, la même délégation avait été reçue par le général Mamadou Adama Diallo, le gouverneur de la région de Gao.
Envoyé spécial
Sibiri Konaté
L’Essor du vendredi 24 février 2012

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009