Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


CRISE AU NORD-MALI :Alain Juppé en tournée régionale fait escale à Koulouba

   

Le Président de la République, SEM Amadou Toumani TOURE, a accordé une audience ce dimanche matin au ministre français des Affaires Etrangères, M. Alain Juppé, en tournée dans la sous-région.
L’entretien entre les deux personnalités a duré près d’une heure d’horloge et a porté essentiellement sur la crise sécuritaire au Nord Mali liée aux attaques de la rébellion du MNLA.

D’entrée de jeu, le chef de la diplomatie française a voulu dissiper les malentendus provoqués par ses propos devant le Sénat de son pays et les interprétations qu’en ont faites les médias maliens.
Le diplomate français a exposé au Chef de l’Etat la vision de la France qui est celle d’un attachement à l’unité et à l’intégrité territoriale du Mali.
M. Juppé a fait part au Président ATT de la position de la France qui consiste à privilégier la solution du dialogue pour sortir de la crise.
Il a enfin dit son accord avec le Chef de l’Etat pour le maintien des élections aux dates prévues.

JPEG - 119.6 ko
Alain Juppé répondant aux questions des journalistes

Pour sa part, le Président Touré s’est réjoui de la position française exprimée à l’issue de la visite à Bamako du ministre de Raincourt de la Coopération.
Avec beaucoup de méthode, le Chef de l’Etat a fait à son hôte un exposé clair et succinct de la situation dans le Septentrion.
Il a redit sa position qui est celle des Institutions et celle du peuple du Mali. C’est le Mali qui a été attaqué par les rebelles du MNLA qui ne représente qu’une proportion marginale de la communauté touarègue. Ces attaques ont eu pour conséquences de stopper toutes les actions de développement sur le terrain et de jeter des dizaines de milliers de civils sur les chemins de l’exode.
Le Chef de l’Etat a dénoncé cette attitude irresponsable aggravée par les accointances avérées du MNLA avec les terroristes d’Al Qaeda qui écument toute la Bande Sahélo-Saharienne.
Comme face à la classe politique nationale, le Président ATT s’est dit favorable au dialogue comme moyen pour parvenir à un règlement pacifique de la crise. Mais ce dialogue ne devrait en aucun cas porter atteinte ni à la souveraineté ni à l’intégrité territoriale de notre pays.
Le Président Touré et son hôte ont convenu de tout mettre en oeuvre, dans les meilleurs délais, pour créer les conditions propices au dialogue entre les parties en conflit. Pour cela, disent les deux personnalités, il existe des canaux appropriés et de nombreux pays et partenaires sont disposés à offrir leurs services.
Par la voix d’Alain Juppé, la France se dit déterminée à œuvrer dans cette direction pour faire taire les armes dans le Nord Mali.
Au finish, Maliens et Français sont sur la même longueur d’onde et estiment qu’il y a mieux à faire que de gaspiller nos ressources et nos énergies dans un conflit fratricide qui risque de déborder sur toute la région.
L’audience s’est déroulée dans une excellente ambiance ; la partie française s’est engagée à ne rien ménager pour appuyer la volonté du Chef de l’Etat de sortir le plus tôt possible de cette situation afin de faire face aux échéances électorales et aux tâches de développement.
Diarra Diakité

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009