Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | ACTUALITES

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


PALAIS DE KOULOUBA : Une matinée dédiée aux tout-petits !

   

S’il est une visite que le Chef de l’Etat affectionne tout particulièrement, c’est bien celle que lui ont rendue ce matin les tout-petits de l’Ecole américaine de Bamako. Une grosse vingtaine de bouts de chou, filles et garçons, et leurs encadreurs, très déterminés à faire bonne figure en ce haut lieu du pouvoir et nullement impressionnés par le Maître des lieux, leur Papy.

Les premiers contacts sont très chaleureux. Les échanges le sont davantage. Et puisque les mioches s’improvisent journalistes l’espace d’une visite, leurs questions sont parfois renversantes de spontanéité pour le Papy surpris.
Les préposés aux questions ne connaissent pas la langue de bois. Ils y vont franco. Dont acte !
Comment le Président aide –t-il la communauté ? ATT, en grand pédagogue, leur explique le mécanisme des élections pour accéder à la haute charge. Il met en exergue les programmes proposés par les candidats en lice qui sont soumis à la sanction électeurs.

JPEG - 156.9 ko
Une vue des enfants au Salon Mali du Palais de koulouba

A l’issue de la compétition, leur dit-il, un candidat est élu à un scrutin pouvant aller à deux tours. Le champion forme une équipe d’hommes et de femmes appelé gouvernement. Chaque membre du Gouvernement s’occupe d’un secteur d’activité comme la santé, l’éducation, l’agriculture, les infrastructures… Ces hommes et femmes travaillent dans leurs départements respectifs, mais en synergie sous la responsabilité d’un chef d’orchestre appelé le Premier Ministre.
Le Président leur explique aussi succinctement le mécanisme du travail législatif. Finalement, leur dit-il, tout se tient et concourt à la satisfaction des besoins de la communauté nationale.
La réponse du Papy est satisfaisante et la sanction tombe immédiatement : Thank you Mr. President !
Le second inscrit sur la liste de la conférence de presse approche gaillardement : Monsieur le Président, comment devient-on Président de la République ? Même effort d’explication en mettant en synergie des éléments majeurs : la décision personnelle, l’appareil de soutien, le programme de société et les élections qui sont la voie royale d’accès à la magistrature suprême.
L’intervention suivante est une pépite dans son genre : « Monsieur le Président, aimez-vous votre travail ? » Beaucoup ! répond le Chef de l’Etat en insistant sur la chance et la responsabilité de diriger les affaires de son pays. Il évoque aussi brièvement les difficultés inhérentes à sa charge.

JPEG - 145 ko
Le Chef de l’Etat répond à une journaliste en herbe

Les questions suivantes sont plus légères et portent sur la passion du Chef de l’Etat pour les animaux, son sport préféré ainsi que la façon dont il gère son temps libre.
ATT leur expose son ambition pour le Parc Zoo. Il leur explique notamment que, dès le mois prochain, cet espace va connaître une vraie cure de jouvence avec l’introduction de plusieurs espèces animales. Le Président Touré leur entrouvre la porte de son parc qui compte quelques moutons et vaches. En fins observateurs, les enfants n’ont pas raté le spectacle gratuit que donnent les paons dans la cour du Palais, distrayant souvent les audiences de leurs cris imprévisibles.
A tort, on a cru que les questions étaient épuisées. Mais, c’était sans compter sur la sagacité du dernier intervenant… qui avait bien caché son jeu. Et la question assassine de tomber : « Mr. President, do you speak English ? » Instant d’hilarité de toute l’assistance. Toute question méritant réponse, le Chef de l’Etat prend son courage à deux mains et risque une réponse : « No ! My English is bad ».
Ainsi s’achève cette conférence de presse improvisée en l’absence des médias qui en auraient fait leur chou gras. Autre curiosité de cet échange atypique, le Président ouvre les portes de son bureau aux enfants qui, en toute innocence, s’y engouffrent et ne réalisent, à aucun moment, qu’ils venaient de pénétrer dans le saint des saints.
Matinée remplie de part et d’autre avec le sentiment partagé d’avoir rempli et prolongé un contrat qui remonte déjà à quelques années.
Diarra Diakité

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009