Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | LE PRESIDENT

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


VOEUX DE NOUVEL AN 2005 : Le Président de la République répond aux Forces Vives de la Nation

   

JPEG - 60.2 ko
Le Chef de l’Etat reçoit les voeux des forces vives de la Nation
Photo AMAP

Messieurs, les Représentants des Aînés ;

Messieurs, les Représentants des Travailleurs ;

Messieurs, les Représentants du patronat ;

Messieurs, les Représentants des Ordres Professionnels ;

Messieurs, les Représentants des Associations Professionnels ;

Messieurs, les Représentants des Associations de la Société Civile et des ONG ;

Messieurs, les Représentants des Chambres Consulaires ;

Messieurs, les Représentants du Mouvement Sportif ;

Messieurs, les Représentants du Monde des Arts et de la Culture,

Je vous remercie très sincèrement, des bons vœux que vous venez d’adresser à mes collaborateurs, à ma famille et à moi-même. Vous avez, avec raison, attiré mon attention, sur les dures épreuves subies, par nos compatriotes en 2004 : invasion acridienne, déficit pluviométrique.


Face à ces difficultés, le Gouvernement a aussitôt pris un certain nombre de dispositions, visant à soulager les populations. Au nombre desquelles :

• La mise en oeuvre du Programme de Secours d’Urgence (PSU) qui a permis à ce jour la distribution diligente et gratuite de 10.000 Tonnes de Céréales dans 83 Communes les plus touchées du pays ;

• le Plan National de Réponse qui, à partir de janvier 2005, prendra en charge toutes les questions relatives à la sécurité alimentaires ;

• la création de l’Office National de la Protection des Végétaux dans le cadre de la lutte contre les criquets et autres déprédateurs.


Je salue, ici, l’élan spontané de solidarité manifesté, par nos concitoyens de l’intérieur, aussi bien que ceux de la diaspora et l’appui appréciable des partenaires face à la situation. Vous avez aussi évoqué, la crise scolaire qui vient d’affecter l’Ecole Malienne, où nous avons déploré avec amertume et douleur des pertes en vies humaines. Aux familles endeuillées, je réitère nos sincères condoléances.


Mesdames, Messieurs les Représentants de la Société Civile ;

Mesdames, Messieurs les Représentants des Associations et ONG ;

Mesdames, Messieurs,

Vous êtes les partenaires des pouvoirs publics pour :

- le respect des libertés fondamentales ;

- le renforcement du processus démocratique et pluraliste ;

- la consolidation de la bonne gouvernance et de l’Etat de droit dans notre pays.


Vous êtes aussi les acteurs et les piliers de notre développement et ceux de la lutte contre la pauvreté. A ce titre, le Gouvernement de la République, malgré une conjoncture difficile, caractérisée au plan national par les effets conjugués du péril acridien, de la mauvaise pluviométrie et au plan international par la crise ivoirienne et les fluctuations des prix des hydrocarbures, poursuivra ses efforts pour l’amélioration des conditions de vie et de travail de nos compatriotes.


Très chers aînés,

Votre présence, parmi nous, est un véritable réconfort qui nous invite à un devoir de reconnaissance, pour les éminents services rendus à la Nation. Nous avons encore, besoin de vous, de vos sages conseils et de votre riche expérience. Je souhaiterai que vous puissiez faire bénéficier la jeune génération de ce capital précieux et jouer pleinement votre rôle de médiateur.


Mesdames, Messieurs les représentants des Organisations Syndicales et des Travailleurs du Mali des villes et des campagnes,

Vous êtes les forces actives, créateurs de richesse engagés à tous les niveaux, dans le processus de développement économique et social de notre pays. C’est pourquoi, j’ai placé au cœur de mon combat, la satisfaction de la demande sociale. Qu’il s’agisse de l’amélioration de votre pouvoir d’achat, de l’accès à l’eau potable et à l’électricité ainsi qu’au téléphone, à un logement social décent, à l’assurance à une protection sociale, des efforts importants ont été accomplis en 2004 et seront poursuivis.


Concernant le dialogue social, le Pacte de Solidarité pour la Croissance et le Développement, conclu en 2001, reste le cadre privilégié de concertations et de négociations, entre le Gouvernement et les partenaires sociaux, que sont les Organisations syndicales. J’instruirai au Gouvernement de la République, de prendre toutes dispositions, pour une relecture du Pacte qui arrive, à son terme durant l’année prochaine. J’en appelle à une mobilisation, de toutes les catégories socio-professionnelles du Mali, pour qu’ensemble, grâce au travail et au travail bien fait, nous relevions les défis du 3ème Millénaire.


Mesdames, Messieurs les Représentants des Ordres Professionnels ;

Mesdames, Messieurs les Représentants des ONG,

Votre engagement pour le développement, en vue du bien-être de nos compatriotes, est à saluer. Je vous invite à redoubler d’efforts et à continuer, de lutter pour le respect de l’éthique et de la déontologie, dans les différentes branches, de vos domaines d’Activité. Il vous appartient aussi, d’aider à la promotion du civisme et de la citoyenneté, pour une société démocratique, plus juste et solidaire.


Mesdames, Messieurs les Représentants du Monde Sportif,

Je saisis cette occasion pour féliciter l’ensemble des sportifs du Mali, pour les résultats fort honorables obtenus, au cours de l’année écoulée. Je demeure convaincu, qu’ils peuvent faire mieux car, en leur sein, existent les valeurs et les potentialités nécessaires. Ils ont seulement besoin de sérénité, de confiance, de réconfort et de l’appui conséquent de toutes et de tous. Je puis vous assurer de ma constante disponibilité et du soutien ferme du Gouvernement de la République pour des victoires encore plus éclatantes.

Bonne et Heureuse Année 2005 !!

Je vous remercie de votre !


EPHEMERIDE : 12 mois avec le Président ATT

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009