Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | LE PRESIDENT

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


VOEUX DU NOUVEL AN 2005 : Le Président de la République répond à la Presse nationale

   

Monsieur le Président du Comité National de l’Egal Accès aux Médias d’Etat ;

Monsieur le Président du Conseil Supérieur de la Communication ;

Monsieur le Président de la Maison de la Presse ;

Mesdames, Messieurs, les Journalistes,

J’accueille avec un réel plaisir les vœux que vous venez, tour à tour, de formuler pour mes collaborateurs, pour ma famille et pour moi-même, au nom de la Presse malienne, des correspondants de la Presse étrangère, des Instances de régulation et d’Auto-régulation. Je vous présente, en retour, les miens, pour le bonheur de vos familles et le succès de vos entreprises.


En décidant, il y a deux ans, d’inclure le Monde des médias dans les cérémonies de présentation de vœux, j’ai voulu rendre un hommage mérité aux femmes et aux hommes de la presse publique comme privée ; ce secteur si important de notre vie démocratique.


C’est le lieu, pour moi, de vous remercier pour la part active que vous avez prise dans la popularisation des Grandes Causes nationales en 2004 ; je pense notamment aux élections locales, à la lutte contre les criquets, au mois de la solidarité, au mois de lutte contre le VIH/SIDA. Vos efforts de mobilisation, de sensibilisation et d’éducation, ont largement contribué au succès de ces différentes campagnes.


Monsieur le Président du Comité National de l’Egal Accès aux Médias d’Etat,

J’ai pris bonne note des initiatives que vous avez prises à l’occasion des dernières élections municipales et des difficultés rencontrées. Les contraintes que vous soulevez ne sont pas seulement d’ordre matériel et financier, elles renvoient à une interrogation plus fondamentale sur le cadre de régulation des médias dans notre pays.


Monsieur le Président du Conseil Supérieur de la Communication,

La même remarque vaut pour les nombreuses questions contenues dans votre intervention. Faisons confiance à la Commission chargée de la relecture des textes fondamentaux, pour nous faire des propositions en faveur d’une régulation forte et dotée de moyens adéquats.


Monsieur le Président de la Maison de la Presse,

Vous avez dressé un tableau succinct de l’état de la presse malienne. Tous ceux qui suivent l’évolution de nos médias ne peuvent que vous donner raison, au regard des progrès réalisés. Evidemment, il est important de maintenir cet élan de professionnalisation de la presse. Sur la nécessité de renforcer les moyens de nos médias, il ne saurait y avoir d’opposition de principe. Une évaluation des mécanismes d’aide existants et leur impact sur le développement de la presse nous aiderait à faire de nouvelles avancées.


Mesdames, Messieurs, du Monde des Médias,

La fonction d’informer est toujours une difficile mission. Vous appartenez à la seule corporation à laquelle la société reconnaît le droit d’avoir un avis sur tout et sur tout le monde. C’est un redoutable privilège que seul le respect de l’Ethique et de la Déontologie, permet d’assurer au mieux des intérêts de votre profession et de la société. Vous pouvez toujours compter sur mon engagement constant à favoriser l’exercice du métier de journaliste dans la liberté.


Il me reste à souhaiter à chacune et à chacun, à vos familles, une Bonne et Heureuse Année 2005.

Je vous remercie de votre attention !


EPHEMERIDE : 12 mois avec le Président ATT

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009