Fil RSS du site

Abonnez-vous à la lettre d’information de Koulouba
 

   
Contactez la rédaction
ACCUEIL | LE PRESIDENT

fontsizedown
fontsizeup
envoyer l'article par mail title=


MESSAGE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR AMADOU TOUMANI TOURE A L’OCCASION DE LA « RENCONTRE AVEC LES INTERVENANTS DU SECTEUR PRIVE DE LA MICRO-FINANCE »

   

Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;

Mesdames, Messieurs, les Membres du Gouvernement ;

Excellences Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des Institutions Internationales Accréditées au Mali ;

Mesdames, Messieurs les Représentants des Partenaires Techniques et financiers ; Mesdames, Messieurs les Représentants des Réseaux des Caisses Mutualistes et Associatives ;

Mesdames, Messieurs les Représentants des Bénéficiaires ;

Honorables Invités ;

L’Elargissement de l’Accès des Couches les plus Défavorisées aux Sources de Financement est l’un des Défis majeurs, auquel le Mali est confronté. Au Centre des Débats, l’Accès au Financement et particulièrement, Celui des Catégories les plus Vulnérables, que sont les Femmes et les Jeunes, demeure pour Moi une Grande Préoccupation.

Dans le cadre de la Préparation Budgétaire, j’indiquais au Gouvernement, en septembre dernier, que l’Exercice Budgétaire 2006, devra traduire Notre Volonté, d’aller plus loin avec les Femmes, les Jeunes et les Enfants. A l’appui des programmes en cours, pour les Femmes et pour les Jeunes, il importe que cette Volonté Politique s’exprime, par des Actions Fortes, de Promotion Economique des Femmes et des Jeunes, notamment avec la Micro-Finance.

En effet, la Micro-Finance, M’apparaît comme un Instrument incomparable, de Lutte contre la Pauvreté, pouvant contribuer fortement à la Création d’Emplois et à l’Autopromotion Economique et Sociale, des Populations à la Base.

Mesdames, Messieurs,

En prenant l’initiative de cette Rencontre, première du genre, Nous avons voulu marquer Notre Volonté Politique : de Soutenir et Promouvoir mieux et davantage, la Micro-Finance dans Notre Pays et de Partager, avec tous les Acteurs des Systèmes Financiers Décentralisés, l’Exigence d’une Dynamique plus soutenue, voire une véritable Expansion, tant « la demande en Micro-Finance est forte et les Potentialités vastes ».

Mais, la Rencontre qui nous unit aujourd’hui, est d’abord l’occasion pour Moi de Saluer vivement, les Acteurs du secteur pour les Résultats atteints, qui sont autant d’Acquis. Par vos Efforts, vous avez établi, que l’Intermédiation Financière de Proximité, est un Levier efficace permettant aux Familles, d’accroître leurs Revenus, en développant de Multiples Activités Génératrices de Revenus.

Certes, les Résultats chiffrés sont Eloquents, mais plus Eloquent encore, est l’Espoir pour tant de Ménages, de pouvoir entreprendre et s’épanouir par leurs Efforts. Pour cela, je tenais à rendre un Hommage mérité à tous, Caisses et Réseaux, Bénéficiaires, Partenaires Techniques et Financiers…

Mesdames, Messieurs,

Ces Acquis et ces Efforts importants des Intervenants du Secteur, Nous fondent, tout autant que Nos Ambitions, pour l’Amélioration des Conditions de Vie, des Maliennes et des Maliens, à donner une Impulsion nouvelle, vigoureuse aux Services Financiers de Proximité. Impulsion qui pourrait concerner :

- l’Amélioration de la Couverture Géographique du Pays ;

- l’Accessibilité grâce à de Meilleurs Coûts des Offres de Services ;

- la Mise en place d’Outils adaptés, pour une Véritable Promotion Economique des Femmes et des Jeunes ;

- l’Emergence d’un Financement approprié, des Petites et Moyennes Entreprises, singulièrement en matière Agro-Pastorale.

Dans cette optique, toutes les Actions du Secteur de la Micro-Finance, devront s’inscrire dans la logique d’une Promotion de l’Emploi, sa Sécurisation ; celle d’une Création de Richesses et d’Amélioration des Conditions de Vie des Familles.

Mesdames, Messieurs,

L’Année 2005 a été déclarée année internationale du micro-crédit. L’Assemblée Générale des Nations Unies, a demandé que la Célébration de l’Année, soit une Occasion spéciale, pour donner un Elan aux Programmes de Micro-Crédit. Il en est ainsi, pour le Mali qui, dans le Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP), considère la Micro-Finance comme un Instrument privilégié et qui a adopté un Plan National d’Actions, pour le Développement de la Micro-Finance.

Le Gouvernement fera part, certainement, des Initiatives que je lui ai faites, prendre auprès de certains de Nos Partenaires, pour accroître l’Offre de Services Financiers aux Femmes et aux Jeunes. Et également, de l’Initiative d’une Rencontre Sous-Régionale, en rapport avec la BCEAO sur la Micro-Finance.

Mesdames, Messieurs,

Je sais - probablement vous nous en parlerez - que les Institutions de Micro-Finance, sont confrontées à d’Enormes Difficultés, pour assurer l’offre de Services Financiers de Proximité, à des Populations vulnérables et souvent dans les Contrées les plus éloignés. Au nombre de ces Difficultés, on relève le Manque de Ressources longues ; l’Adaptation du Cadre Juridique et Réglementaire au Paysage actuel ; le Manque de Personnels qualifiés et la Collaboration, entre les Institutions de Micro-Finance et les Banques. Quant aux Bénéficiaires des Services de la Micro-Finance, ils sont confrontés aux Difficultés d’Accessibilité. Je veux parler par là, des Contraintes liées aux Coûts de l’Offre de Services, des Institutions de Micro-Finance (IMF) et à la Problématique de la Proximité.

Mesdames, Messieurs,

Nous Reconnaissons tous, le Rôle majeur que Nos Partenaires ont joué et continuent à jouer, dans l’Accompagnement du Secteur de la Micro-Finance et nous restons convaincus, que la Promotion et le Développement de ce Secteur, ne saurait être une Réalité sans un Elan de Solidarité Nationale et Internationale, s’inscrivant dans le Cadre de la Coopération Bilatérale et Multilatérale, entre le Mali et ses Partenaires au Développement.

La Forte Participation des Partenaires au Développement, témoigne de leur Disponibilité, à accompagner le Secteur de la Micro-Finance, en particulier et les Actions de Développement du Gouvernement en général. Je ne saurais, terminer cette Adresse, sans Saluer le Courage des Bénéficiaires des Services de la Micro-Finance, qui doivent faire davantage, preuve de Bonne Gestion des Entreprises et des Crédits.

Je demeure persuadé, que la Lutte contre la Pauvreté passe nécessairement, par la Création d’Opportunités d’Emplois pour les Femmes et les Jeunes ; leur Accès large aux Services Financiers de Proximité, contribue fortement à cela, de même qu’à leur Insertion dans le Circuit Economique. Ceci implique, une Promotion vigoureuse de la Micro-Finance.

Bien entendu, il reste qu’une telle impulsion, doit faire l’objet d’une Politique concertée, dynamique et incitative de l’Etat, les SFD et des Partenaires Techniques et Financiers.

Je vous remercie de votre attention !

 
© Equipe de Développement du Site de Koulouba - 2009